6 pistes pour lutter contre l'embrigadement djihadiste sur le terrain

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

1000 fois bravo ! Une analyse plus qu'excellente...
En tant que Bruxelloise, je suis heureuse qu'une telle réponse existe face aux évènements, pour nous tous. Ce n'est pas de la politique bêtement propagandiste, mais un vrai projet de société, comme vous le défendez chaque fois. Je compte énormément sur les 4 élus bruxellois - Michael, Youssef, Mathilde et Claire - pour défendre tous ces points à fond. Merci pour votre/notre combat !
bravo pour cet article,je suis tout à fait d'accord avec vous et cela fait du bien à ma tête et à mon cœur!
L'hypocrisie occidentale : elle a fini par se faire connaître sur toute la planète. Je suis d'accord avec votre analyse et quand on pense que des familles qui habitent et travaillent en Belgique depuis trois générations rencontrent encore l'obstacle de l'incompréhension nous pouvons mesurer à quel point "ces gens-là" ont été laissés pour compte du deux poids deux mesures. Accompagner, soutenir les parents et informer leurs enfants, c'est la seule solution raisonnable. Le radicalisme concerne, comme le trafic de drogue et autres plaies de nos sociétés (Internet sans éducation au bon usage) tous les jeunes de notre pays. Et des actes clairs pour les protéger tous, leur offrir un droit et un lieu de parole et surtout de questionnement avec les acteurs de terrain et des équipes parastatales confirmées est la seule réponse crédible à leur colère et à la détresse de n'avoir pas sa place dans la société quand on commence à envisager son avenir et à prendre conscience des difficultés que l'on va rencontrer. Je ne fais que confirmer ce dont nous sommes persuadés. Leur offrir une vraie conscience de citoyen à part entière, c'est déjà une réponse presque achevée et leur apprendre aussi à regarder leurs détracteurs droit dans les yeux. Merci pour votre article.
Très belle analyse mais la prévention pourrait apporter une tout autre solution. Par exemple lutter contre la discrimination au travail, au logement en agissant pour faire appliquer la loi qui existe. Très rare sont les procès qui touchent le sujet. Prof à la retraite j'ai pu constater beaucoup de propos et de considérations racistes sur les jeunes d'origine étrangère. Moi même né en Belgique en 1950 de parents français je doit encore répondre à des questions concernant mon nom d'origine algérienne. Dans les années 60 les jeunes scandaient <<no futur>> qu'est ce qui à changé depuis ?
Si vous leur expliquiez à ces jeunes et à tous les citoyens pourquoi les djihadistes sont les pions de l'empire..... Le PTB ne marquerait-il pas des points? enfin lutter efficacement contre ces corsaires lutter contre l'impérialisme, stade suprême du capitalisme.

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.

Les négociations pour une nouvelle convention collective de travail (CCT) à Oleon ont échoué après le « non » de la direction aux propositions des travailleurs et de leurs syndicats. Les délégués des trois syndicats ont informé leur base et les travailleurs ont arrêté le travail. Ce 19 septembre au matin, le PTB s’est rendu aux portes de l’entreprise afin de témoigner son soutien.

Le PTB met la pression sur le plan pension du gouvernement devant 12 000 personnes. « Renforcez la nouvelle vague sociale, Join the wave ! », a déclaré Peter Mertens dans son discours à ManiFiesta, ce 17 septembre.
Après Irma, d’autres ouragans violents ne manqueront pas de surgir. L’approche préventive de Cuba devrait constituer une source d’inspiration pour des pays riches comme les Etats-Unis, la France (Saint-Martin) et les Pays-Bas (Sint-Maarten). Une opinion de Julie Steendam et Isabelle Vanbrabant, respectivement collaboratrice politique à l'ONG M3M et présidente de Cubanismo.be.

Le journaliste français François Ruffin est désormais député. Porté par une candidature rassemblant toute la gauche, il a battu le mouvement présidentiel En Marche et le Front national. Pour s’opposer au gouvernement depuis l’Assemblée nationale, et encore et toujours depuis la rue. Entretien.

On n'avait jamais vu une saison des ouragans aussi violente que cette année, dans l'océan Atlantique. Le 10 septembre, Irma, l'ouragan le plus violent jamais enregistré, a débarqué en Floride après un passage particulièrement dévastateur dans les Caraïbes. À peine deux semaines après Harvey, qui a durement frappé la ville de Houston, au Texas. Aujourd’hui, les Caraïbes se préparent au prochain ouragan, José. Que se passe-t-il ?

Richard Falk, professeur de droit international aux États-Unis, a été pendant plusieurs années rapporteur spécial de l’ONU pour les Territoires occupés en Palestine. Il a récemment publié un rapport pour l’ONU où il constate qu’Israël est un État d’apartheid. Sous la pression, celui-ci a rapidement été retiré. L’organisation Intal a interviewé Richard Falk, qui sera également présent à ManiFiesta le 16 septembre.

Avec un nouvel essai nucléaire sous-terrain, cette fois avec une très puissante bombe à hydrogène, la Corée du Nord est passée à une vitesse supérieure dans les menaces et provocations militaires, ce qui inacceptable et extrêmement dangereux. Là-dessus, les États-Unis ont à nouveau jeté de l’huile sur le feu. Le ministre américain de la Défense James Mattis a menacé d’une réaction militaire écrasante si la Corée du Nord poursuivait dans cette voie. « Ils ne comprennent que ce langage-là », a tweeté le président Trump.

Il y a quelques semaines, les corps de 44 migrants ont été retrouvés en plein désert du Sahara. Le moteur du camion dans lequel ils se dirigeaient vers la Lybie est tombé en panne. Ils sont tous morts de soif. Avec l’augmentation des contrôles financés par l’Union européenne pour traquer les migrants, les trafiquants empruntent des voies de plus en plus risquées et font payer le prix fort à ceux qui fuient les guerres ou la misère.