Charleroi | 1500 manifestants contre la mise en disponibilité des prépensionnés

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Quel respect le monde politique a des travailleurs après une carrière de 41 ans de travaille je fut licencie de carsid pour cause de fermeture et pour terminer l'entreprise me proposa la prépension ayant plus de 38 années de carrière je reçus des documents de l 'onem a signer pour ne plus être repris comme demandeur d'emplois jusque 65 ans et suite a ca je ne pu bénéficier de la prime Renault 21000 € car carsid estimait que je n y avait pas droit car j'était prépensionné je suis furieux comment voulez vous que les jeunes trouvent un emploi alors que on remet des prépensionnés de plus de 60 ans sur le marché du travaille j espère que des parlementaires feront modifier cette mesure A QUI DEVONT NOUS ENCORE FAIRE CONFIANCE MEME L'ETAT NE RESPECTE PLUS UN CONTRAT SIGNE PAUVRE BELGIQUE QUE NOS PARENT ONT MIS EN VALEUR PAR LA FORCE DE LEUR TRAVAILLE BS
je suis prépensionné depuis l année passé je vais sur mes 59 ans et j ai 43 ans année de travail a mon actif moi je vois leurs bute au gouvernement c est de diminué l allocation de l onem pour ensuite pour notre pension la raboté encore plus que l on aille fouiller dans leurs poches au gouvernement et les multinational c est la que l argent est présent sans compté toute ces magouille qu il y a eu avec les banque et j en passe a croire leurs slogan maintenant ( c est marche ou crève )
bonjour c est deguelasse de faire et defaire les loi a leur guise sans penser que la vie des gens peuve se retrouver a la rue avec toute c est connerie moi la prepention je l ai pas demander on me la imposer ils veulent nous metre sdf c est salopar ne nous laissont pas faire surtout vive le ptb
curieusement, étant prépensionné à 56ans/40 ans de travail depuis avril 2014, et membre de la FGTB, comme beaucoup d'autres, je n'ai même pas été informé de la moindre manifestation prévue concernant les prépensionnés. Je comprend maintenant le nombre ridicule de participants lors de cette manif, concernant un nombre bien plus importants de travailleurs victimes, quand je vois le manque de publicités et d'informations. Cela est d'autant plus incompréhensible, quand on sait sans aucun doute, que les syndicats disposent du listing total des coordonnées des prépensionnés qu'ils indemnisent !!!
c'est a peine croyable !!!! aujourd'hui 24 février 2015,de nouveau une manifestation à Charleroi, concernant les prépensionnés, et une fois de plus, aucune publicité, ni mobilisation importante, qui sont les incompétents organisateurs cette fois ?????? Aucune infos sur internet, aucune invitation, ni convocation reçue, je suis prépensionné et les syndicats sont incapable, de diffusé la moindre information de mobilisation vers leurs propres affiliés. Ce n'est pas avec ce comportement laxiste et amateur, que les syndicats changeront les choses pour les prépensions
En effet personne est au courant des manifs il y a la un réel problème de coordination
C'est très facile a comprendre, les prépensionnées ont un complément en dehors de leurs chômage complet , que l'employeur ou la société paie , donc quand vous êtes oblige de travailler , avec un autre contrat , ( oblige car refus on retire chômage ) et bien le complément n'est plus donné non plus , donc de nouveau bénéfice pour la société ou autre , super non , si on donne la prépension , se n'est plus pour être sur le marche un point c'est tout , et il faut se battre pour cela , a moins que certains , aime de retourner travailler , je propose que tout ces secrétaire d'état, ministères , commence a travailler physiquement , ou lieu de se masturbé, le cerveau , pour chercher comment faire travailler le plus longtemps possible , les travailleurs , pour qu'ils ne puissent pas toucher la prépension ni surtout pension , il faut qu'ils crèvent avant ,comme cela eux pourrons bénéficier du leurs grosse pension tout en continuant a travailler , , Super , taxer les grosses fortunes , et faites payé le double des fraudeurs de ses grosses fortunes , qui ne déclare le minimum , et il n'y aura plus de problème de la dette public , tout se qui a été fait ces dernières années en fonctions des grosses sociétés , na servi qu'a les rendre plus riche encore que avant , avec comme mot d'ordre la compétitivité , avec tout les avantages en tout genre , avec comme résultat ,moi d'entre ,mais les dépenses reste les mêmes , donc servi a rien, sauf enrichir encore plus , et ils sont malin , vive le bilderberg
Nous sommes tous nous pré pensionnés des dindons de la farce après pour ma part 41ans de service dans la même entreprise sans jamais avoir connu de chômage 33ans de nuit et donc métier lourd j ai eux l opportunité de laisser la place aux jeunes ce que j ai fait étant fatigué après toutes ces années et la on me dit de rechercher du boulot c est scandaleux ceci été bien stipuler que l on été plus conserner et exant de se retrouver sur des liste comme demandeur d emplois et d un coup on balaye tout ça je sait que nous sommes des milliers dans cette situation et je demande a vous tous une grande manif contre cette injustice ,cette tromperie d un gouvernement qui ne respecte rien du tout ce qui a été convenu pour les préretraites doit rester d actualité qui va prendre notre defence face a cet holdup social sans précédent j en appel a tous pour se lever tous ensemble contre ces terroristes social

La crise entre les dirigeants espagnols et catalans ne s’apaise pas. Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, refuse tout dialogue et menace de prendre le contrôle direct sur la région. Les dirigeants européens soutiennent tacitement la répression. Le dirigeant catalan Puigdemont, de son côté, a organisé un référendum très discutable. Dans un jeu tactique, il a fait une déclaration d’indépendance, qu’il a de suite suspendue. Faut-il choisir entre l’autoritarisme de l’État espagnol et de l’Europe et l’indépendantisme ?

Le 9 octobre 1967, il y cinquante ans, Ernesto « Che » Guevara était exécuté par des militaires boliviens et des agents de la CIA.  Nombreux sont ceux qui ne connaissent Che Guevara que par sa silhouette mondialement célèbre reprise sur une quantité impressionnante de gadgets. Mais qui était cet homme qui, 50 ans après sa mort, est toujours perçu comme un symbole de résistance et de lutte contre l'injustice ?

Depuis plusieurs années, les directions de la SNCB et d’Infrabel tentent de mettre des bâtons dans les roues des cheminots lorsqu’ils veulent mener des actions : recours à des juges, envois d’huissiers, de policiers sur les piquets, etc. A l’approche de la grève de tous les services publics du 10 octobre, Infrabel refuse la concertation et continue ses menaces malgré des récentes décisions de justice en sa défaveur. Le PTB dénonce ce recours croissant à la justice pour résoudre des conflits sociaux.

Partout dans le monde, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est mis sous pression. L’Espagne et la Pologne ont récemment connu des tentatives pour restreindre très fortement le droit à l'avortement. Heureusement, une forte mobilisation a fait reculer les gouvernements. Cet été, dans l’Arkansas aux Etats-Unis, un projet de loi a vu le jour pour empêcher les femmes de décider seules d’un avortement. En Belgique, l’avortement est toujours dans inscrit code pénal. En Irlande et à Malte, il est tout simplement interdit. Se mobiliser est donc plus que jamais indispensable.

Du 6 au 17 novembre 2017, Bonn accueille le nouveau sommet climatique international (COP23). L'état d'avancement de l'Accord de Paris sur le climat de 2015 y sera discuté. Le PTB répondra à l’appel du mouvement climatique Climate Express qui compte sur le « pouvoir des gens » pour mettre sous pression les négociateurs présents à Bonn. #Bonngo

Ce qui a débuté par l’annulation de six vols en Italie et en Espagne a abouti à la suppression, fin octobre, de 40 à 50 vols par jour. Des vacances bien méritées s’envolent donc en fumée pour de nombreuses personnes. Mais le personnel lui aussi subit la politique de Ryanair.

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.