Charleroi | 1500 manifestants contre la mise en disponibilité des prépensionnés

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Quel respect le monde politique a des travailleurs après une carrière de 41 ans de travaille je fut licencie de carsid pour cause de fermeture et pour terminer l'entreprise me proposa la prépension ayant plus de 38 années de carrière je reçus des documents de l 'onem a signer pour ne plus être repris comme demandeur d'emplois jusque 65 ans et suite a ca je ne pu bénéficier de la prime Renault 21000 € car carsid estimait que je n y avait pas droit car j'était prépensionné je suis furieux comment voulez vous que les jeunes trouvent un emploi alors que on remet des prépensionnés de plus de 60 ans sur le marché du travaille j espère que des parlementaires feront modifier cette mesure A QUI DEVONT NOUS ENCORE FAIRE CONFIANCE MEME L'ETAT NE RESPECTE PLUS UN CONTRAT SIGNE PAUVRE BELGIQUE QUE NOS PARENT ONT MIS EN VALEUR PAR LA FORCE DE LEUR TRAVAILLE BS
je suis prépensionné depuis l année passé je vais sur mes 59 ans et j ai 43 ans année de travail a mon actif moi je vois leurs bute au gouvernement c est de diminué l allocation de l onem pour ensuite pour notre pension la raboté encore plus que l on aille fouiller dans leurs poches au gouvernement et les multinational c est la que l argent est présent sans compté toute ces magouille qu il y a eu avec les banque et j en passe a croire leurs slogan maintenant ( c est marche ou crève )
bonjour c est deguelasse de faire et defaire les loi a leur guise sans penser que la vie des gens peuve se retrouver a la rue avec toute c est connerie moi la prepention je l ai pas demander on me la imposer ils veulent nous metre sdf c est salopar ne nous laissont pas faire surtout vive le ptb
curieusement, étant prépensionné à 56ans/40 ans de travail depuis avril 2014, et membre de la FGTB, comme beaucoup d'autres, je n'ai même pas été informé de la moindre manifestation prévue concernant les prépensionnés. Je comprend maintenant le nombre ridicule de participants lors de cette manif, concernant un nombre bien plus importants de travailleurs victimes, quand je vois le manque de publicités et d'informations. Cela est d'autant plus incompréhensible, quand on sait sans aucun doute, que les syndicats disposent du listing total des coordonnées des prépensionnés qu'ils indemnisent !!!
c'est a peine croyable !!!! aujourd'hui 24 février 2015,de nouveau une manifestation à Charleroi, concernant les prépensionnés, et une fois de plus, aucune publicité, ni mobilisation importante, qui sont les incompétents organisateurs cette fois ?????? Aucune infos sur internet, aucune invitation, ni convocation reçue, je suis prépensionné et les syndicats sont incapable, de diffusé la moindre information de mobilisation vers leurs propres affiliés. Ce n'est pas avec ce comportement laxiste et amateur, que les syndicats changeront les choses pour les prépensions
En effet personne est au courant des manifs il y a la un réel problème de coordination
C'est très facile a comprendre, les prépensionnées ont un complément en dehors de leurs chômage complet , que l'employeur ou la société paie , donc quand vous êtes oblige de travailler , avec un autre contrat , ( oblige car refus on retire chômage ) et bien le complément n'est plus donné non plus , donc de nouveau bénéfice pour la société ou autre , super non , si on donne la prépension , se n'est plus pour être sur le marche un point c'est tout , et il faut se battre pour cela , a moins que certains , aime de retourner travailler , je propose que tout ces secrétaire d'état, ministères , commence a travailler physiquement , ou lieu de se masturbé, le cerveau , pour chercher comment faire travailler le plus longtemps possible , les travailleurs , pour qu'ils ne puissent pas toucher la prépension ni surtout pension , il faut qu'ils crèvent avant ,comme cela eux pourrons bénéficier du leurs grosse pension tout en continuant a travailler , , Super , taxer les grosses fortunes , et faites payé le double des fraudeurs de ses grosses fortunes , qui ne déclare le minimum , et il n'y aura plus de problème de la dette public , tout se qui a été fait ces dernières années en fonctions des grosses sociétés , na servi qu'a les rendre plus riche encore que avant , avec comme mot d'ordre la compétitivité , avec tout les avantages en tout genre , avec comme résultat ,moi d'entre ,mais les dépenses reste les mêmes , donc servi a rien, sauf enrichir encore plus , et ils sont malin , vive le bilderberg
Nous sommes tous nous pré pensionnés des dindons de la farce après pour ma part 41ans de service dans la même entreprise sans jamais avoir connu de chômage 33ans de nuit et donc métier lourd j ai eux l opportunité de laisser la place aux jeunes ce que j ai fait étant fatigué après toutes ces années et la on me dit de rechercher du boulot c est scandaleux ceci été bien stipuler que l on été plus conserner et exant de se retrouver sur des liste comme demandeur d emplois et d un coup on balaye tout ça je sait que nous sommes des milliers dans cette situation et je demande a vous tous une grande manif contre cette injustice ,cette tromperie d un gouvernement qui ne respecte rien du tout ce qui a été convenu pour les préretraites doit rester d actualité qui va prendre notre defence face a cet holdup social sans précédent j en appel a tous pour se lever tous ensemble contre ces terroristes social

Alors que l’Union européenne fête ce week-end les 60 ans du Traité de Rome, plus de 1 000 manifestants se sont rassemblés ce 24 mars à l’appel de la FGTB devant le Parlement européen à Bruxelles pour réclamer des mesures efficaces contre le dumping social.

Voici un aperçu du contenu du numéro d'avril. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Ce 21 mars, infirmier.ère.s, aides-soignant.e.s, travailleurs sociaux et d’autres du secteur non-marchand descendaient dans la rue pour de meilleures conditions de travail et contre les économies dans leur secteur. Mais les Belges ne sont pas seuls. Dans d’autres pays européens aussi, les soins de santé sont sous pression, au détriment du personnel et des patients. Et la résistance y est également active.

De plus en plus d’entreprises importent des travailleurs détachés. Le but ? Éluder les réglementations de travail et de salaire belges. Et saper celles-ci.

« Le TTIP et le CETA pour débutants ». Dans son livre, Line De Witte décortique la genèse et les enjeux des deux grands traités de libre-échange négociés aujourd’hui par l’Union européenne. Dans le chapitre ci-dessous, que nous publions en exclusivité, elle remonte à l’Alena, traité liant le Canada, les États-Unis et le Mexique. Adulé par les actionnaires et maudit par les travailleurs, il a posé les bases économiques sur lesquelles le discours de Trump a pu prospérer.

Les gens en ont marre. Marre des politiciens corrompus. Marre de leurs combines. Marre de l’austérité. En France, le Front national (FN) prétend offrir une alternative. Mais les entrailles du FN montrent non seulement un parti très antisocial, mais, de scandale en scandale, les responsables du parti sont eux aussi pris la main dans le sac.

La semaine dernière, la Cour européenne de justice a rendu un arrêt stipulant que les entreprises peuvent interdire le port du foulard (parfois appelé à tort « voile ») sur la tête dans des fonctions où l’on est visible par le public. Dans une carte blanche publiée dans le magazine Knack, un nombre important d’organisations de femmes et d’associations se sont indignées de cet arrêt. L’avis de Maartje De Vries, présidente de Marianne, le mouvement de femmes du PTB.

« Vous ne pouvez pas dépenser tout l'argent dans l'alcool et les femmes et ensuite demander de l'aide » Ces mots du social-démocrate néerlandais Jeroen Dijsselbloem visent la Grèce ou de l'Espagne. Avec ces propos sexistes, xénophobes et qui diffusent une vision fausse sur la dette des pays du Sud de l’Europe, Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, veut surtout assurer sa place, après sa déroute électorale aux Pays-Bas.

C’était une réussite. Samedi 18 mars dernier, pas moins de 130 000 personnes avaient répondu à l’appel de la gauche française à prendre part à la Marche pour la 6e République et la justice sociale. Des membres du PTB et de son mouvement d’étudiants, Comac, y étaient. Voici quelques photos.

Dans un athénée de Flémalle, près de Liège, cela fait plusieurs années que les pannes de chauffage sont récurrentes. Pour enfin faire bouger les choses, les élèves ont décidé de se mettre en grève. Et ils ont obtenu une première victoire.