Glyphosate : la Commission européenne au service de Monsanto

Photo Chafer Machinery / Flickr
Photo Chafer Machinery / Flickr

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

La commission européenne préfère prolonger le glyphosate pour favoriser la multinationales Monsanto, c'est une honte !!! Elle donne le feu vert pour empoisonné les populations, pour que là multinationales s'enrichit aux détriment de la planète et surtout des êtres humains ! À quand une Europe pour les gens !?
SAINT MONSANTO Le glyphosate est une substance active autorisée en Europe et très largement utilisée en France, en tant qu’herbicide, à la fois par les professionnels (tonnage annuel compris entre 5157 tonnes et un peu plus de 7421 tonnes entre 2008 et 2014), mais aussi par les jardiniers amateurs (tonnage annuel compris entre 1264 et 2055 tonnes entre 2008 et 2014) Monsanto propose une gamme de désherbants à base de glyphosate contenant de moins en moins de tallow-amines 08/04/2016 Dans son avis du 9 février 2016, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) précisait son intention d’étudier les co-formulants présents dans les produits phytosanitaires, en particulier ceux de la famille des tallow-amines présents dans les désherbants à base de glyphosate. Nous comprenons que l’ANSES va nous envoyer une lettre d'intention concernant ces désherbants contenant des tallow-amines. Compte tenu du débat politique qui se déroule en Europe sur la ré-homologation de la substance active glyphosate, cette lettre d'intention de l’ANSES ne nous surprendra pas. Pour des raisons commerciales et techniques, nous nous sommes déjà préparés à faire évoluer rapidement l’ensemble de notre portefeuille de désherbants à base de glyphosate vers des produits qui ne contiennent pas cette famille de co-formulant.  Fait important, les produits contenant des tallow-amines ne présentent pas un risque imminent pour la santé humaine lorsqu'ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas identifié de preuves que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.  Dans les prochaines semaines, nous éclaircirons les préoccupations et les intentions de l'ANSES et nous fournirons les compléments d’information scientifique nécessaires, si besoin est. D’ici là, nous allons continuer la transition de notre portefeuille de désherbants déjà en cours et nous nous conformerons à la décision finale de l'agence. Nous sommes convaincus que nous disposons d’une large gamme de produits qui continuera à répondre aux besoins de tous nos clients en France.   Des co-formulants, tels que les tallow-amines, sont des substances savonneuses qui aident à réduire la tension à la surface de l'eau. Ces co-formulants, aussi appelés tensio-actifs, sont présents dans de nombreux produits de consommation courante tels que le dentifrice, les déodorants, les shampoings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Questions et réponses  Q1. Qu’implique cette possible décision pour votre entreprise et votre activité en France ? L’activité glyphosate en France est dynamique. Nous proposons une large gamme de produits pour répondre aux besoins de nos clients. Nous sommes très confiants quant à notre capacité à continuer à répondre à ces besoins dans l’avenir. Q2. Que sont les agents tensio-actifs utilisés dans les désherbants ? Les tensio-actifs sont des substances savonneuses qui aident à réduire les tensions superficielles de l’eau. Les tensio-actifs sont présents dans de nombreux produits du quotidien comme le dentifrice, les déodorants, les shampooings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Les savons et détergents associent eau et tensio-actifs (avec d’autres ingrédients) pour nettoyer nos cheveux, notre vaisselle, nos mains ou encore nos vêtements. Par exemple, les tensio-actifs présents dans les shampooings réduisent la tension de surface de l’eau pour lui permettre de se répartir sur l’ensemble de la chevelure et éliminer la couche de sébum sur les cheveux. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Q3. Les tallow-amines posent-elles un risque pour la santé ou l’environnement ? Les tensio-actifs à base de tallow-amines sont utilisés sans risque depuis de nombreuses années. Tous nos désherbants, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes qui ont jugé que ces produits ne présentent pas de risques inacceptables pour l’homme ou l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Q4. L’utilisation de produits à base de tallow-amines pose-t-elle un risque immédiat pour la santé humaine ? Les produits à base de tallow-amines ne présentent pas de risque imminent pour la santé humaine lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas prouvé que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.   Q5. Vos produits à base de glyphosate ont-ils été évalués quant à leur sûreté ? Oui. Tous nos produits désherbants à base de glyphosate, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes. Il a été déterminé qu’ils ne présentent aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou l’environnement s’ils sont utilisés conformément aux Recommandations d’emploi. Q6. Est-ce un nouveau rebondissement dans le processus de réhomologation du glyphosate en Europe ? Non. Dans le cadre du processus réhomologation du glyphosate, il y a eu une discussion plus large sur l’utilisation des co-formulants dans les désherbants. Compte tenu du débat politique en court, cette lettre d’intention de l’ANSES n’est pas une surprise. Q7. Anticipez-vous de nouvelles restrictions sur les co-formulants et les tension-actifs à l’avenir ? Nous continuons à communiquer régulièrement avec les autorités réglementaires européennes et françaises. Nous souhaitons que les décisions sur les sujets réglementaires soient prises sur une base scientifique, plutôt que sur une base émotionnelle http://www.monsanto.com/global/fr/actualites/pages/monsanto-transitions-loin-de-tallowamine-dans-les-produits.aspx
Le premier argument de vente dû glyphosate ,c'est l'enrichissement de multinationales aux détriment des êtres vivants !!! Part contre le boycotte de ce poison très controversé , aux niveaux européens peut paraître utopique , mais si cela se mettrait en place dans le cas ici de Monsanto , alors là cette multinationales devrait tenir compte d'une demande d'un produit sans risque pour les êtres humains ,est c'est tout à fait légitime !!!
Nous appauvrir en nous détroussant (taxes en tous genres, taux zéro, spéculations sur les produits de 1ère nécessités, ...) ne suffit pas à apaiser cette soif d'argent de ceux qui nous dominent, il faut aussi (les laisser) nous empoisonner à petit feu... Le déficit de la sécu explose à nouveau, la faute a qui ? En laissant ces puissances produirent n'importe quoi et n'importe comment, il n'est pas étonnant que l'on développe une multitude de pathologies (cancers, Parkinson, etc.). L'humain ne demande pas à être malade, on le rend malade. Cette Europe est vermoulue dans toutes ses institutions. Elle ne défend d'aucune manière ceux qu'elle héberge . Elle n'est qu'une puissance face à ses honnêtes citoyens et s'écrase comme une m..., face aux escrocs.
Bien parlé, rien à rajouter !!!!
Bonsoir, l'argent n'a pas d'odeur. (pas comme ces infâmes produits chimiques...) D'un côté, l'on fait des efforts (le désherbage par le feu par exemple) anéantis par d'autres...
Le PTB met la pression sur le plan pension du gouvernement devant 12 000 personnes. « Renforcez la nouvelle vague sociale, Join the wave ! », a déclaré Peter Mertens dans son discours à ManiFiesta, ce 17 septembre.
Après Irma, d’autres ouragans violents ne manqueront pas de surgir. L’approche préventive de Cuba devrait constituer une source d’inspiration pour des pays riches comme les Etats-Unis, la France (Saint-Martin) et les Pays-Bas (Sint-Maarten). Une opinion de Julie Steendam et Isabelle Vanbrabant, respectivement collaboratrice politique à l'ONG M3M et présidente de Cubanismo.be.

Le journaliste français François Ruffin est désormais député. Porté par une candidature rassemblant toute la gauche, il a battu le mouvement présidentiel En Marche et le Front national. Pour s’opposer au gouvernement depuis l’Assemblée nationale, et encore et toujours depuis la rue. Entretien.

On n'avait jamais vu une saison des ouragans aussi violente que cette année, dans l'océan Atlantique. Le 10 septembre, Irma, l'ouragan le plus violent jamais enregistré, a débarqué en Floride après un passage particulièrement dévastateur dans les Caraïbes. À peine deux semaines après Harvey, qui a durement frappé la ville de Houston, au Texas. Aujourd’hui, les Caraïbes se préparent au prochain ouragan, José. Que se passe-t-il ?

Richard Falk, professeur de droit international aux États-Unis, a été pendant plusieurs années rapporteur spécial de l’ONU pour les Territoires occupés en Palestine. Il a récemment publié un rapport pour l’ONU où il constate qu’Israël est un État d’apartheid. Sous la pression, celui-ci a rapidement été retiré. L’organisation Intal a interviewé Richard Falk, qui sera également présent à ManiFiesta le 16 septembre.

Avec un nouvel essai nucléaire sous-terrain, cette fois avec une très puissante bombe à hydrogène, la Corée du Nord est passée à une vitesse supérieure dans les menaces et provocations militaires, ce qui inacceptable et extrêmement dangereux. Là-dessus, les États-Unis ont à nouveau jeté de l’huile sur le feu. Le ministre américain de la Défense James Mattis a menacé d’une réaction militaire écrasante si la Corée du Nord poursuivait dans cette voie. « Ils ne comprennent que ce langage-là », a tweeté le président Trump.

Il y a quelques semaines, les corps de 44 migrants ont été retrouvés en plein désert du Sahara. Le moteur du camion dans lequel ils se dirigeaient vers la Lybie est tombé en panne. Ils sont tous morts de soif. Avec l’augmentation des contrôles financés par l’Union européenne pour traquer les migrants, les trafiquants empruntent des voies de plus en plus risquées et font payer le prix fort à ceux qui fuient les guerres ou la misère.

« Le moment décisif dans la modernisation des entreprises comme bpost [...] s’est produit quand elles ont eu la possibilité de pouvoir recruter des contractuels et pas nécessairement des statutaires », a expliqué Marc Descheemaeker, ex-CEO de la SNCB et membre de la N-VA. Par « modernisation », entendez privatisation…

Amy De Schutter a 31 ans et est licenciée en physique. Elle a souffert de problèmes psychiatriques depuis l’âge de 13 ans. Elle a raconté ce qu’elle a vécu dans un livre, Hoe men van een klaproos een monster maakt (comment on transforme un coquelicot en monstre). Elle veut ainsi briser le tabou et lutter contre la honte et le sentiment de culpabilité que ressentent les personnes souffrant d’une maladie psychiatrique. Aujourd’hui, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) veut économiser 8 millions sur les soins psychiatriques des enfants et adolescents : moins d’argent, moins de personnel. Nous avons interrogé Amy sur son expérience.

L’ouragan Harvey fait rage à Houston, Texas. Alors que le tempête continue à sévir, de plus en plus de gens s’interrogent : cette catastrophe pouvait-elle être évitée ? Est-ce un hasard si, ces dernières années, nous assistons à des phénomènes météorologiques aussi extrêmes ? L’homme et le changement climatique y sont-ils pour quelque chose ? Et les habitants de Houston ne pouvaient-ils être mieux protégés contre une telle catastrophe naturelle ?