Glyphosate : la Commission européenne au service de Monsanto

Photo Chafer Machinery / Flickr
Photo Chafer Machinery / Flickr

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

La commission européenne préfère prolonger le glyphosate pour favoriser la multinationales Monsanto, c'est une honte !!! Elle donne le feu vert pour empoisonné les populations, pour que là multinationales s'enrichit aux détriment de la planète et surtout des êtres humains ! À quand une Europe pour les gens !?
SAINT MONSANTO Le glyphosate est une substance active autorisée en Europe et très largement utilisée en France, en tant qu’herbicide, à la fois par les professionnels (tonnage annuel compris entre 5157 tonnes et un peu plus de 7421 tonnes entre 2008 et 2014), mais aussi par les jardiniers amateurs (tonnage annuel compris entre 1264 et 2055 tonnes entre 2008 et 2014) Monsanto propose une gamme de désherbants à base de glyphosate contenant de moins en moins de tallow-amines 08/04/2016 Dans son avis du 9 février 2016, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) précisait son intention d’étudier les co-formulants présents dans les produits phytosanitaires, en particulier ceux de la famille des tallow-amines présents dans les désherbants à base de glyphosate. Nous comprenons que l’ANSES va nous envoyer une lettre d'intention concernant ces désherbants contenant des tallow-amines. Compte tenu du débat politique qui se déroule en Europe sur la ré-homologation de la substance active glyphosate, cette lettre d'intention de l’ANSES ne nous surprendra pas. Pour des raisons commerciales et techniques, nous nous sommes déjà préparés à faire évoluer rapidement l’ensemble de notre portefeuille de désherbants à base de glyphosate vers des produits qui ne contiennent pas cette famille de co-formulant.  Fait important, les produits contenant des tallow-amines ne présentent pas un risque imminent pour la santé humaine lorsqu'ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas identifié de preuves que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.  Dans les prochaines semaines, nous éclaircirons les préoccupations et les intentions de l'ANSES et nous fournirons les compléments d’information scientifique nécessaires, si besoin est. D’ici là, nous allons continuer la transition de notre portefeuille de désherbants déjà en cours et nous nous conformerons à la décision finale de l'agence. Nous sommes convaincus que nous disposons d’une large gamme de produits qui continuera à répondre aux besoins de tous nos clients en France.   Des co-formulants, tels que les tallow-amines, sont des substances savonneuses qui aident à réduire la tension à la surface de l'eau. Ces co-formulants, aussi appelés tensio-actifs, sont présents dans de nombreux produits de consommation courante tels que le dentifrice, les déodorants, les shampoings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Questions et réponses  Q1. Qu’implique cette possible décision pour votre entreprise et votre activité en France ? L’activité glyphosate en France est dynamique. Nous proposons une large gamme de produits pour répondre aux besoins de nos clients. Nous sommes très confiants quant à notre capacité à continuer à répondre à ces besoins dans l’avenir. Q2. Que sont les agents tensio-actifs utilisés dans les désherbants ? Les tensio-actifs sont des substances savonneuses qui aident à réduire les tensions superficielles de l’eau. Les tensio-actifs sont présents dans de nombreux produits du quotidien comme le dentifrice, les déodorants, les shampooings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Les savons et détergents associent eau et tensio-actifs (avec d’autres ingrédients) pour nettoyer nos cheveux, notre vaisselle, nos mains ou encore nos vêtements. Par exemple, les tensio-actifs présents dans les shampooings réduisent la tension de surface de l’eau pour lui permettre de se répartir sur l’ensemble de la chevelure et éliminer la couche de sébum sur les cheveux. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Q3. Les tallow-amines posent-elles un risque pour la santé ou l’environnement ? Les tensio-actifs à base de tallow-amines sont utilisés sans risque depuis de nombreuses années. Tous nos désherbants, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes qui ont jugé que ces produits ne présentent pas de risques inacceptables pour l’homme ou l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Q4. L’utilisation de produits à base de tallow-amines pose-t-elle un risque immédiat pour la santé humaine ? Les produits à base de tallow-amines ne présentent pas de risque imminent pour la santé humaine lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas prouvé que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.   Q5. Vos produits à base de glyphosate ont-ils été évalués quant à leur sûreté ? Oui. Tous nos produits désherbants à base de glyphosate, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes. Il a été déterminé qu’ils ne présentent aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou l’environnement s’ils sont utilisés conformément aux Recommandations d’emploi. Q6. Est-ce un nouveau rebondissement dans le processus de réhomologation du glyphosate en Europe ? Non. Dans le cadre du processus réhomologation du glyphosate, il y a eu une discussion plus large sur l’utilisation des co-formulants dans les désherbants. Compte tenu du débat politique en court, cette lettre d’intention de l’ANSES n’est pas une surprise. Q7. Anticipez-vous de nouvelles restrictions sur les co-formulants et les tension-actifs à l’avenir ? Nous continuons à communiquer régulièrement avec les autorités réglementaires européennes et françaises. Nous souhaitons que les décisions sur les sujets réglementaires soient prises sur une base scientifique, plutôt que sur une base émotionnelle http://www.monsanto.com/global/fr/actualites/pages/monsanto-transitions-loin-de-tallowamine-dans-les-produits.aspx
Le premier argument de vente dû glyphosate ,c'est l'enrichissement de multinationales aux détriment des êtres vivants !!! Part contre le boycotte de ce poison très controversé , aux niveaux européens peut paraître utopique , mais si cela se mettrait en place dans le cas ici de Monsanto , alors là cette multinationales devrait tenir compte d'une demande d'un produit sans risque pour les êtres humains ,est c'est tout à fait légitime !!!
Nous appauvrir en nous détroussant (taxes en tous genres, taux zéro, spéculations sur les produits de 1ère nécessités, ...) ne suffit pas à apaiser cette soif d'argent de ceux qui nous dominent, il faut aussi (les laisser) nous empoisonner à petit feu... Le déficit de la sécu explose à nouveau, la faute a qui ? En laissant ces puissances produirent n'importe quoi et n'importe comment, il n'est pas étonnant que l'on développe une multitude de pathologies (cancers, Parkinson, etc.). L'humain ne demande pas à être malade, on le rend malade. Cette Europe est vermoulue dans toutes ses institutions. Elle ne défend d'aucune manière ceux qu'elle héberge . Elle n'est qu'une puissance face à ses honnêtes citoyens et s'écrase comme une m..., face aux escrocs.
Bien parlé, rien à rajouter !!!!
Bonsoir, l'argent n'a pas d'odeur. (pas comme ces infâmes produits chimiques...) D'un côté, l'on fait des efforts (le désherbage par le feu par exemple) anéantis par d'autres...
Voici un aperçu du contenu du numéro de juin. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Le président américain Donald Trump a entamé sa première tournée de visites à l’étranger. Sa toute première destination était l’Arabie saoudite, qui est depuis des décennies un allié fidèle mais controversé des États-Unis.

« Pas besoin des Mexicains. Je n’ai pas besoin du Mexique. Ils vont payer pour ce mur, qu’ils le veuillent ou non. » Ce n’est qu’une des déclarations offensantes – et pas la plus raciste – de Donald Trump contre le Mexique et les résidents mexicains aux États-Unis. César Vargas, politologue mexicain habitant à Gand, nous donne son éclairage.

« C’est une très mauvaise idée de faire travailler votre épouse », « Vous devez les traiter comme de la merde », « Moi, je les attrape par la chatte »… Ces propos dégradants tenus par Trump durant sa campagne électorale ont commencé à trouver leur traduction en mesures politiques, servies par une idéologie réactionnaire et des intérêts économiques particuliers.

Dans les années 1950, le chanteur Woodie Guthrie écrivait Old Man Trump, une chanson dénonçant le racisme de Fred Trump, le grand-père de Donald. Voici quelques épisodes qui montrent que ce dernier n’a rien à envier à son ancêtre.

Aux Pays-Bas, en France ou en Allemagne, les partis sociaux-démocrates qui se cramponnent aux dogmes libéraux vont de défaite en défaite. En Grande-Bretagne, le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn a choisi de rompre avec ces dogmes. Et cette rupture est soutenue par de nombreux Britanniques.

Un des aspects les plus discutés et les plus mystérieux du début de la présidence de Trump est sa relation avec la Russie. Durant sa campagne électorale, Trump avait étonné tout le monde par ses déclarations élogieuses sur Poutine. En sous-main, c’est la guerre (commerciale) avec la Chine qui se dessine. Explications.

The Coming War on China, le nouveau film de John Pilger, veut d’urgence réveiller le monde. Ces dernières années, pendant que le Moyen-Orient était en feu, le président Obama a encerclé militairement la Chine. Pilger craint une dangereuse confrontation pouvant mener à une guerre nucléaire, volontaire ou non. Le journal britannique The Morning Star l’a rencontré.

Tromperies et fausses promesses aux électeurs n’ont rien de neuf en politique. Mais Donald Trump va bien plus loin. Les mensonges sont devenus le nouveau standard. Il surfe sur une vague de campagnes de haine sur les réseaux sociaux, alimentées et attisées par l’extrême droite : l’« alt-right ». Médias et scientifiques sont intimidés ou bâillonnés. Et le nouveau et dangereux cocktail du « trumpisme » essaime parmi les dirigeants politiques d’ultra-droite.

Le gouvernement Michel entend s’« impliquer » en Afrique centrale. Pourtant, il y a tout juste 20 ans, un des précieux alliés du monde occidental, le dictateur congolais Joseph Mobutu, était renversé. Retour sur « l’implication » de la Belgique au Congo après le 30 juin 1960, aux côtés d’une dictature qui a si longtemps servi certains intérêts belges.