L'enjeu du droit de grève, c'est la démocratie

Photo Solidaire
Photo Solidaire
Thema's
Syndical

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je voudrais profiter de cet article pour dire à Jean-Claude Goblet, ( le frère du célèbre syndicaliste ), qui traite les syndicalistes de terroristes, que le Monde du Travail n'a aucune leçon de civisme à recevoir de la part d'un INCIVIQUE FISCAL qui a fondé une "entreprise" au grand duché de Luxembourg, pour ne pas payer d'impôts en Belgique !!! La seule chose que cet "entrepreneur"...entreprend...c'est de s'en foutre plein les fouilles sur le compte des travailleurs belges, car je suppose qu'il saura bien profiter de la sécurité sociale belge, financée avec l'argent des travailleurs, quand le besoin s'en fera sentir... !!!
Que les patrons et le gouvernement critiquent les syndicats, c'est quelque part "dans l'ordre des choses", puisqu'ils sont "de l'autre côté de la barrière" ... Mais franchement que des travailleurs les critiquent, je trouve cela honteux ! S'ils ne craignent pas pour leur propre avenir, qu'ils aient au moins la décence de penser à celui de leurs enfants ... Nous devons tous restés solidaires, même si le gouvernement essaie de nous diviser en donnant quelques miettes à certains et en refusant ces miettes à d'autres ! Et s'il y a des débordements, c'est manifestement qu'une part des gens qui manifestent "ont la rage au ventre" face à un gouvernement qui ne veut qu'asservir la majorité et qui n'écoute en rien les doléances de la population. Travailler : oui ! Etre esclave : non ! Par ailleurs, que les gens qui trouvent les syndicats "trop mous" réfléchissent aussi au fait qu'ils agissent dans le cadre de la loi et qu'ils ne peuvent se permettre de faire n'importe quoi. En tout cas, je remercie les syndicats d'exister, ce sont nos derniers remparts contre la dictature pure et dure ! Qu'on se le dise ...
Il faudrait que les gens (citoyens) se réveillent et organisent un front commun contre toutes les mesures antisociales qui concernent tout le monde. Le gouvernement fait la sourde oreille aux réclamations et tout simplement profite de l'inertie de ceux qui sont trop préoccupés par seules leurs propres affaires et ne se joignent pas aux masses pour protester. Seule l'action de tous en grande masse peut faire peur au gouvernement qui ne se gène ni ne recule devant rien. Il faudrait changer cela.

L’Assemblée nationale, élue le 11 mars, réunie à La Havane va élire le futur Conseil d’État et le nouveau président. Il y a dix ans, Raul Castro avait annoncé qu’il quitterait le pouvoir en 2018.

Nouvelle journée d’action contre les plans du président Emmanuel Macron et de l’Union européenne. Cheminots, fonctionnaires, étudiants, infirmières et bien d’autres ont repris la rue. Parfois accompagnés de travailleurs et étudiants belges… Reportage à Lille et Paris.

Le rendez-vous est pris. Les organisation syndicales appellent à descendre massivement dans les rues de Bruxelles le 16 mai prochain. Objectif ? Défendre nos pensions contre les attaques du gouvernement. Cet appel à la mobilisation est la deuxième étape d'un plan qui a démarré par la distribution de plus d’un million de gazettes de sensibilisation.

Depuis le putsch de 2016, la démocratie brésilienne s'est tout à fait dégradée. C'est dans ce contexte que s'inscrit la condamnation à une peine de prison de l'ex-président progressiste Lula. Le journal L'Humanité a interrogé Maud Chirio, historienne et spécialiste du Brésil, sur la situation dans ce pays. Nous publions ici cette interview.

Cheminots, éboueurs, pilotes d’Air France, électriciens, étudiants… Chaque semaine, un nouveau secteur semble se joindre à un mouvement social grandissant… Il se passe quelque chose chez nos voisins, qui concerne tous les travailleurs européens.

Les assemblées étudiantes et les blocages se multiplient dans les universités en France. Les étudiants s’opposent à la mise en place de la sélection à l’entrée des universités visant à en réduire l’accès. Une lutte qui, dans le cadre du mouvement plus large pour la défense des services publics mené par les cheminots, peut faire tache d’huile.

ls étaient très nombreux ce vendredi 13 avril à soutenir Bruno Verlaeckt et Tom Devoght, deux syndicalistes anversois qui risquent une peine de prison de cinq à dix ans pour avoir participé à un piquet de grève.La salle d'audience était pleine à craquer, et pour cause : ce serait un dangereux précédent.

Cela fait des années qu’Asian Dub Foundation lutte contre l’injustice et l’oppression.

Le site d’infos alternatif français Le Vent se lève s’est penché sur le PTB : « Dans un système politique complexe de coalition et à l’approche des élections communales et fédérales en 2018 et 2019, le PTB inquiète les partis traditionnels en bouleversant de vieux équilibres. Nous avons pu nous entretenir avec David Pestieau, vice-président du parti ». Nous reprenons des extraits de cette interview. 

Cela ne fait pas les titres des journaux mais, chaque année, des dizaines de délégués syndicaux sont licenciés. Des travailleurs qui sont élus par leurs collègues au conseil d’entreprise ou au comité pour la prévention et la protection au travail. Jan Buelens, avocat à Progress Lawyers Network, explique la situation.