Le gouvernement grec plie, mais l’Union européenne en aura-t-elle jamais assez ?

Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia
Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Nous avons pour devoir de continuer à soutenir Syriza, parce que nous avons pour devoir de soutenir le peuple Grec. Mais dès le début cela n'était-il pas voué à l'échec, non pas parce que la demande du peuple Grec était trop élevée, mais parce que Syriza est plus proche de la sociale démocratie (même si dans son cas c'est plutôt l'aile gauche de celle-ci), que d'un parti foncièrement anti-capitaliste ? Nous avons pour devoir de soutenir le peuple Grec, mais le soutien à Syriza à ses limites. Soutenir une capitulation larvée, c'est laisser la place à d'autres, s'il y a implosion de ce parti !! D'autres qui seront probablement bien loin de la sociale démocratie et de la gauche !!
Le pire serait que le peuple grec retire sa confiance à Syriza car il est d'évidence que ce serait la meilleure solution pour les dirigeants européens les plus insensibles et tenant d'un libéralisme de "l'Ouest". D'autant plus qu'une sortie de l'euro pour la Grèce signifierait que des accords extérieurs leur sont favorables. D'autant plus que ce coup de force servirait d'exemple pour utiliser sans scrupules des méthodes musclées vis-à-vis d'autres tentatives de peuples européens de s'opposer à l'austérité. Il ne faut surtout pas relâcher notre solidarité.
Vous oubliez qu'il existe une alternative encore pour le peuple grec qui fera encore moins plaisir à l'Europe mais à nous aussi. Le fameux parti d'extrême droite fasciste "l'Aube dorée". Non seulement on s'éloignerait d'une gauche mais en plus, je pense qu'ils seraient encore moins conscilliant que Syriza. Non seulement ce serait une perte pour la démocratie en Grèce et peut-être aussi pour l'UE qui y reverrait pas son argent.

Ce qui a débuté par l’annulation de six vols en Italie et en Espagne a abouti à la suppression, fin octobre, de 40 à 50 vols par jour. Des vacances bien méritées s’envolent donc en fumée pour de nombreuses personnes. Mais le personnel lui aussi subit la politique de Ryanair.

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.

Les négociations pour une nouvelle convention collective de travail (CCT) à Oleon ont échoué après le « non » de la direction aux propositions des travailleurs et de leurs syndicats. Les délégués des trois syndicats ont informé leur base et les travailleurs ont arrêté le travail. Ce 19 septembre au matin, le PTB s’est rendu aux portes de l’entreprise afin de témoigner son soutien.

Le PTB met la pression sur le plan pension du gouvernement devant 12 000 personnes. « Renforcez la nouvelle vague sociale, Join the wave ! », a déclaré Peter Mertens dans son discours à ManiFiesta, ce 17 septembre.
Après Irma, d’autres ouragans violents ne manqueront pas de surgir. L’approche préventive de Cuba devrait constituer une source d’inspiration pour des pays riches comme les Etats-Unis, la France (Saint-Martin) et les Pays-Bas (Sint-Maarten). Une opinion de Julie Steendam et Isabelle Vanbrabant, respectivement collaboratrice politique à l'ONG M3M et présidente de Cubanismo.be.

Le journaliste français François Ruffin est désormais député. Porté par une candidature rassemblant toute la gauche, il a battu le mouvement présidentiel En Marche et le Front national. Pour s’opposer au gouvernement depuis l’Assemblée nationale, et encore et toujours depuis la rue. Entretien.

On n'avait jamais vu une saison des ouragans aussi violente que cette année, dans l'océan Atlantique. Le 10 septembre, Irma, l'ouragan le plus violent jamais enregistré, a débarqué en Floride après un passage particulièrement dévastateur dans les Caraïbes. À peine deux semaines après Harvey, qui a durement frappé la ville de Houston, au Texas. Aujourd’hui, les Caraïbes se préparent au prochain ouragan, José. Que se passe-t-il ?