Les travailleurs malades témoignent sur un nouveau site : « Nous punir ne va pas nous aider »

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Mais dans quelle société vis ton !? Cette politique néolibérale exclue carrément toute les personnes fragilisée, c'est une honte ce gouvernement MR NVA !!! Est sûr leurs sites disent qu'il font une politique sociale, de qui ce moque t'il !!?? Part contre les Panama papers profiteurs eux sont mis dans de la ouate avec ce couple MR NVA Camarades, ils faudrait les virés de l'échiquier politique !!!!
Je trouve cela dommage de la part de Mme DE BLOCK. Cette prise de position risque d'entacher l'image que l'on avait d'elle car très appréciée du Nord au Sud dans notre pays. Mais, il ne faut pas être hypocrite car nous devons reconnaître qu'il y a de véritables malades (avec hospitalisation ou pas) et des abuseurs. Qui n'a pas dans son entourage professionnel de ceux qui obtiennent les bonnes grâces de leur médecin pour obtenir un certificat pour des petits riens. Occulter le problème serait inconvenant pour tous ceux qui ne profite pas du système. Connaissant le gouvernement et ses acolytes qui tendent à prendre des décisions extrêmes... malade = licenciement direct, Eh oui, avec eux, rien n'est impossible ! Mme DE BLOCK, et je ne cherche pas à la défendre mais seulement à rester réaliste et juste dans une monde qui n'ont seulement change mais "déconne", peut-être essaye-t-elle de nous éviter une nouvelle prise de position contre-productive (à nos yeux mais pas aux leurs) de nos chers politiques et surtout du patronat.
Et moi j'ai été licenciée en février car avait une tumeur aux poumons! J'ai été opérée et j'ai eu beaucoup de chance point de vue santé et me voilà après 5 mois guérie et prête à retravailler et je me retrouve sans emploi! Mon employeur ne m'a laissé aucune chance! Il m'a même dit le jour où j'ai appris la triste nouvelle qu'il avait dû fermer son magasin à cause de moi alors que je pensais que je n'avais plus que quelques mois à vivre! On peut actuellement licencier des gens malades sous certificat médical! C'est honteux et inhumain!
Bonjour Hatto, Tout d'abord, je vous souhaite le meilleur pour votre santé. Au sujet de votre licenciement, malheureusement, c'est le sort de beaucoup. Nous ne sommes qu'un numéro, il n'y a plus rien d'humain dans le travail. La preuve, votre ex employeur s'est inquiété de son chiffre d'affaire avec de s'inquiété de votre état de santé et en plus, il vous culpabilise, c'est de votre faute. Courage.
Bonjour, je me réjouis de ce que le Ptb se mobilise face à un projet qui ne laisse pas de m'inquiéter. Je suis en effet en invalidité, malade de longue durée donc. j'aimerais savoir s'il y a moyen de prendre connaissance de ce projet, lire les textes ? merci de votre réponse.
il suffit d'aller sur le site de maggie de block, ca parle qu'au bout d'un mois vous recever un questionnaire a remplire et après 6 mois de maladies vous recevez un autre questionnaire, ceci debutera debut octobre. pour plus d'info aller la ou je vous ai dit.
Ils sont en train de détruire tout les acquis sociaux que les anciens ce sont battus pour obtenir part des luttes acharnée et même au prix du sang !!! Ne les laissons pas faire camarades où bien ils vont nous faire retourner aux 19e siècles !!! Honte à ce gouvernement de capitaliste !!!!
et oui vous avez raison les grand parents se sont battu , il on verser de la sueur et du sang et des larmes pour avoir se que nous avons , et ici il son occuper a nous retire tous se que l on a , je trouve honteux de la par du gouvernement de faire cela et de la ministre ,je voudrait bien voir si elle serait a notre place se gouvernement et anti sociale si on fait rien il vas détruire tous se que l on a ,de plus ce gouvernement ne veut rien savoir il nous poignarde dans le dos ,une chose IL ET TEMPS QUE LE PEUPLE SE REBELLER , ha encore une chose pour tous ceux qui veule allez travailler quand s et gréve ferait mieux de se regarder car si un jour vous avez des problèmes de santé faux pas venir pleurer que vous avez plus rien
Pardonnez-moi d'apporter un avis différent. Je pense que la chasse aux profiteurs doit être faite dans tous les domaines, car oui, il y a des personnes qui profitent sur la mutuelle, comme d'autres sur le chômage. Mais encore une fois, tout dépend des mesures qui seront prises et j'ai cru comprendre qu'elle ne compte pas s'attaquer aux personnes réellement malades, restent juste à le prouver. Comme un chômeur doit prouver qu'il cherche du travail, un malade devrait prouver qu'il se soigne, non?!
PS une multinationales qui profite de mettre sont argent dans des paradis fiscaux et autres Panama papers c'est pas dû profit ça !? Car là le manque à gagner pour la collectivité et énorme, mais là ON en parle pas !!! Deux poids deux mesures !!! ON préfère s'attaquer comme d'habitude aux plus petits, c'est plus facile que s'attaquer aux plus gros poissons !!!
Bonsoir, ce n'est plus au XIXè siècle que nous retournons, mais au moyen-âge... (On prenait déjà l'argent des pauvres pour le donner aux riches...) Où va-t-on s'arrêter?
Temps que ce couple de dictateur MR NVA sera au pouvoir, ils prendrons au pauvre pour donner aux riches !!!! Les libéraux c'est dans leurs gêne !!!
le MR s et pur les patrons s et toujours comme sa , il a que pour eux en faite nous pauvre petit esclave on doit donner au riche ( au seigneur MR )s et comme aux moyenne age quoi les pauvres donner une partie de leur récolte et argent au riche ( les seigneur) voila tous et dit
Vous avez entièrement raison les partis libéraux où là droite n'a jamais était dû côté des travailleurs , mais bien dû côté patronat ! Pour les travailleurs c'est la gauche ( la VRAIE ) celle qui applique vraiment une politique de gauche ! Mais aussi la politique de la commission européenne pose problème, car elle applique l'austérités , et les pays membres suivent c'est politiques injustes ! Il faut sortir de cette austérité européenne et où rebâtir l'Europe pour qu'elle soit plus sociale,humaine , proches des travailleurs et des plus faibles !
Si vous soutenez la grève des agents pénitentiaires, soutenez-nous pour payer les PV qui ont été dressé lors de l'opération escargot de la semaine dernière. Voici le lien: https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-agents-de-lantin-verbalises
se trouve cela vraiment scandaleux mettre des pv a a des grévistes qui défende leur droit et leur pain
Trou de 750 millions d'euros dans la Sécurité sociale Belga - vendredi 1 juillet 2016 Le déficit de la Sécurité sociale est passé à 748 millions d'euros, soit 229 millions de plus que ce qui avait été envisagé lors du contrôle budgétaire d'avril, rapporte De Tijd vendredi. Ces chiffres figurent dans un rapport du comité de gestion de la sécurité sociale que le quotidien a consulté. Le déficit plus important que prévu est principalement dû à un manque à gagner. Les cotisations sociales et le financement alternatif à travers la retenue d'impôt rapportent moins que prévu. En outre, il y a plus de dépenses que prévu liées à la prépension. C'est aussi le résultat des réformes que les partenaires sociaux ont érodées, estime le député nationaliste Jan Spooren. Selon lui, d'autres réformes sont nécessaires et l'accent devrait être mis sur l'aide au retour sur le marché du travail des personnes en incapacité de travail.
C'est tout simplement scandaleux. Après la loi Peeters et les 45 heures de travail, la flexibilité du travail, voici maintenant qu'on s'en prend aux malades. Et ensuite qu'est ce qu'ils vont trouver pour nous emmer... Nous devons absolument réagir car toutes ces lois empiètent sur notre vie privée. De quelle société rêvent-ils ? Si les adultes sont de plus en plus mal, les enfants automatiquement s'en ressentent et c'est toute une société qui périclite. Nous sommes dirigés par des malades.

À la fin de cette année, la SNCB appliquera une nouvelle grille horaire. Les navetteurs et riverains de la gare de Gentbrugge, dans la périphérie de Gand, l’attendent de pied ferme. En effet, en 2014, la SNCB avait supprimé la plupart des trains dans leur petite gare. Mais, après plus de deux années d’actions constantes, ils ont réussi à obtenir que les trains s’arrêtent à nouveau chez eux.

Captain SKA cartonne actuellement dans les hit-parades britanniques avec sa chanson contre la Première ministre Theresa May. Le succès de Liar Liar GE2017 leur a valu d’être invités dans nombre de festivals d’été, mais le groupe préfère jouer dans les festivals dont ils se sentent proches. Et ManiFiesta en fait assurément partie.

C’était le 31 mai 2017, à l’entrée de la VRT à Bruxelles. Plutôt qu’une caisse de vin ou un pot d’adieu, un piquet était le cadeau de remerciement de l’équipe de la CGSP à son président, Luk Vandenhoeck. Retour sur 45 ans d’engagement syndical et politique.

Le 7 juillet 2017, 122 pays ont signé un traité interdisant les armes nucléaires. Il ne s’agit pas d’un simple morceau de papier symbolique, mais d’un traité contraignant, que l’on peut vraiment qualifier d’historique. La Belgique n’est absolument pas au rendez-vous, bien au contraire.

Des études scientifiques prouvent que, si l’humanité continue à rejeter du dioxyde de carbone à ce rythme, la température sur terre va continuer à grimper. De ce fait, le niveau de la mer va lui aussi monter, nous aurons de plus en plus de tempêtes et de périodes de sécheresse qui se traduiront par des pénuries alimentaires catastrophiques, etc. Malgré cette unanimité scientifique, Trump a décidé de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris. Pour quels dangers ?

« Travailler moins, aimer plus » : c’est sous ce titre que le Conseil des femmes a organisé une journée d’étude ce 2 juin à Bruxelles. Un des invités était Patrick Helgerson, conseiller communal du parti de gauche Vänsterpartiet à Göteborg, en Suède. Son parti a été, avec d’autres, à la base de l’expérience de la semaine de 30 heures dans une maison de repos et de soins de cette ville.

En 1917, il y a cent ans, deux révolutions se succèdent en Russie : une en février, l’autre en octobre. La première mène à l’abdication du tsar, monarque absolu, à la séparation de l’Église et de l’État et au suffrage universel. La deuxième, portée par le peuple au son du slogan « du pain, la paix et la terre », conduit à la prise de pouvoir par les communistes (qu’on appelle les bolcheviks). Elle est portée par la volonté de renverser l’ordre établi, capitaliste – et en Russie encore largement féodal, incapable de sortir la population de la misère et de la guerre –, et par le but de construire une autre société. C’est le début d’une première tentative dans le monde de construire le socialisme, faite de réalisations mais aussi de sérieuses erreurs, qui va marquer l’histoire du 20e siècle. Dans quel contexte a pris place cette révolution ? Est-elle un phénomène russe ou international ? Comment s’est-elle déroulée ? Quelle a été son influence chez nous et dans le reste du monde ? Survol de ce processus qui fit trembler le monde sur ses fondations.

En 1947, trois jeunes artistes belges, Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut et Roger Somville, décident d’unir leurs forces pour créer un collectif d’art engagé baptisé Forces murales. ManiFiesta a choisi de leur rendre hommage lors de son édition de 2017 en exposant leurs œuvres qui évoquent la résistance, la révolution et la lutte des classes. Solidaire a rencontré quatre des enfants des artistes, très enthousiastes à l’idée de cette exposition.

« Le féminisme est de retour sans s’être jamais absenté » : c’est la traduction du titre du dernier ouvrage de la féministe et auteure néerlandaise Anja Meulenbelt qui défend un féminisme qui rassemble, qui voit les choses en couleur et joue franc-jeu.

C’est l’histoire de ces 8 personnes qui possèdent ensemble autant de richesse que la moitié de l’humanité, c'est-à-dire 3,5 milliards d’habitants de la planète. Ces 8 personnes ont quelques bons amis, qui se sont retrouvés le week-end dernier à Hambourg. Vingt chefs d’État qui ont discuté pendant deux jours de la meilleure façon de garantir à leurs huit amis, et aussi à eux-mêmes, de devenir encore plus riches. Bienvenue au G20.