Qui a allumé la mèche de la poudrière ukrainienne ?

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Vous n'avez pas évoqué la prise de la Crimée !!! Ni l'intervention au printemps dernier dans l'Est de l'Ukraine de militaires sans insignes avec des véhicules démunis de plaques d'immatriculation. Voici un message qui m'a été adressé ce matin par une habitante de Zaporizhzhya : Я вчера даже не смогла вечером зайти в онлайн, наши СМИ передали что российские войска вторглись на территорию Украины, я очень расстроилась, гибнут ни в чем не винные люди, а ведь от Донецка до Запорожья совсем близко. Вполне возможно что будет и 3-я мировая, это хорошо спланированная акция по захвату территории Traduction Bing : "Hier je pouvais même pas aller en ligne dans la soirée, nos médias que les troupes russes ont envahi le territoire de l'Ukraine, je suis très en colère, tué des gens innocents et la ville de Donetsk à Zaporojie juste autour du coin. Il est possible qu'il y aura et 3-je, le monde, il s'agit d'une campagne bien planifiée pour s'emparer de territoire" Commentaire : 3-je (3ème guerre mondiale). Cette personne qui habite l'Est de l'Ukraine est russophone et pas du tout en phase avec les séparatistes pro-russes. Vous indiquez que la révolte à Kiev a été quasi provoquée par le camp occidental. Je dirais plutôt "soutenue". Il parait évident qu'une frange importante de la population ukrainienne souhaite l'adhésion de l'Ukraine à l'UE. Personnellement je considère que Poutine n'est par un nouveau Tsar, mais un nouveau Staline. Après s'être emparé de la Crimée, il vise probablement de s'approprier l'Est de l'Ukraine. Avant hier il serrait la main de Porochenko à Berlin et rassurait ses interlocuteurs. Et pendant ce temps-là, un millier de militaires russes entrait en Ukraine.... Le Monde entier en est témoin. Vous souvenez-vous qu'il y a quelques mois, des marins ukrainiens et leurs officiers ont été empêchés par l'armée russe de mettre pied à terre à Odessa ? Le président déchu Viktor Ianoukovytch s'est réfugié en Russie. Un mandat d'arrêt est lancé contre lui pour « meurtres de masse ». La Russie fournit armes et munitions aux séparatistes. Pour rappel, la population de l'Est de l'Ukraine compte 17% de personnes de nationalité russe ! Personnellement je n'apprécie guère votre vision de la crise ukrainienne. Je pense qu'il aurait été préférable que l'UE s'abstienne de prendre des sanctions contre la Russie et je partage votre crainte de voir cesser chez nous la fourniture de gaz en provenance de Russie. Mais comme ma correspondante ukrainienne, je pense que la révolution de Kiev a été davantage fomentée par la Russie que par les occidentaux. Il me parait clair que le dictateur du Kremlin ne voit pas d'un bon oeil une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'UE. Mais si une frange importante de la population ukrainienne le souhaite, il me semble qu'il serait normal que cette adhésion se fasse. Que va-t-il se passer à présent ? La guerre civile pourrait conduire à une guerre entre Kiev et Moscou. N'est-elle pas déjà commencée ? Qui a abattu le Boeing malaisyen ? Avec quel armement ? Finalement ils étaient insignifiants ces casseurs fachos de la Place Maidan par rapport à l'appui en hommes et en armes fourni par Moscou aux insurgés !!! Bien à vous Jacques Comps
dire que la présence nazies était insignifiantes n'est pas correct,ils ont été les fers de lance de la protestation de maidan,responsables des tirs de snipers qui ont tué toute une série de gens (bizarement ont m'en parle plus dans les médias),il me semble que vous avez la mémoire sélective,alors que l'ingérence de l'otan de l'e.u et des usa est flagrantes,celle de la russie reste à prouvé,vous oublié de dire qu'ils y a plusieurs ministres de cette tendances qui sont dans le nouveau gouvernement de kiev,vous ne dites rien sur les exactions qu'ils font envers l'opposition communistes et démocratique(torture,enlévement,ratonnade),progrom à odessa à la maison des syndicats(40 éxécutions de sang froid) attaque et destruction de tout ce qui rappel la lutte contre le nazisme,remise à l'honneur de stepan bandera qui a été un bourreau pour la population ukrainienne lors du conflit de 40-45 etc....j'en est encore beaucoup à vous communiquer mais pour le momment j'en restera là.
Il est également difficile de comprendre ce qui se passe en Ukraine et l'attitude de la Russie sans parler de ce qui s'est passé au Kosovo, où les pays occidentaux ont fait exactement la même chose que la Russie fait aujourd'hui avec la Crimée.
Ils ont commencés par boycotter les J.O. en Russie et maintenant ils veulent qu'on nous coupe le gaz....... Les USA ne savent plus quoi faire de leur gaz de schiste.........tout est là
Pourquoi le PTB n'organise-t-il pas une manifestation pour la paix, avec tous les élus du PTB en tête?
Je vais peut être passer pour un rabat joie. Mais le souci n'est pas si évident que cela. L'Otan c'est quoi? Une force armé avant toute chose. Sont objectif était à la base de mettre en oeuvre une système de défense contre l'URSS de l'époque. Il y a donc la dedans (dans cette force armé) des gens payé pour calculer les tactiques que pourrait déployer la force armé de la Russie aujourd'hui si elle devait attaquer l'Europe. Des tas de gens travaillent sur ce genre de modélisation. De plus l'Europe et les USA restent les premiers producteurs d'arme au monde..... Il ne faut pas l'oublier non plus. C'est donc en réalité deux secteurs de l'économie au sein de l'Otan qui s'affronte. L'un basé sur l'échange (les agriculteurs, .... ) et un autre basé sur la défense du premier (les producteurs d'arme et autre). Et le fait que ces deux secteurs se soient développer sans se regarder .... fait qu'aujourd'hui ... ils sont entrain de se tirer dessus. Aller dire que l'Otan doit arrêter son expansion à l'Est.... C'est relativement réducteur. Car cela mettrait une partie de l'économie au chômage quand même. Rappelons que le siège stratégique est en Belgique (le Shape ... Supreme Headquarters Allied Powers Europe). Cela ne ferrait que déplacer le problème d'un coté a un autre. L'urgence est avant tout de revoir la stratégie de cohésion social chez nous.... de revoir clairement les fondements même du travail et de la gestion de celui si. La oui..... Mais sinon le reste ne ferra que reporter l'échéance a une autre fois..... Peu pragmatique je trouve.
Bien entendu, le mieux est de déclarer la guerre contre le reste de la planète pour faire marcher à plein rendement le commerce des armes; il est donc urgent de créer des bunkers atomiques pour enterrer les fabriques d'armes, donc protéger l'économie et les emplois dans ce secteur. Comme de toute façon la nourriture est déjà irradiée grâce au codex alimentarius... Ça c'est du pragmatisme, non?

Vendredi soir 9 février. Des policiers débarquent en force dans le centre culturel Globe Aroma à Bruxelles dans le cadre d'un contrôle multidisciplinaire. Sept personnes qui ne peuvent pas présenter de titre de séjour valide sont arrêtées. L'indignation est très forte dans le secteur culturel qui estime qu'ici, une limite a été franchie et que tout le milieu associatif est menacé.

Mounir vit et travaille depuis 12 ans en Belgique. Il y a aussi développé un engagement fort en faveur de l'égalité des droits pour tous les travailleurs. Mais il est jugé « illégal » par l’État, et se trouve aujourd'hui dans un centre fermé. « Nous voulons pouvoir contribuer à la sécurité sociale, mais le gouvernement nous traite comme des criminels. »

Depuis le début de l’an dernier, les malades de longue durée sous soumis à la réintégration au marché de l’emploi. « Avec quel résultat ? Dans sept cas sur dix, les employeurs prétendent qu’aucun travail adapté ou autre n’est disponible chez eux et les malades sont alors licenciés sans la moindre indemnité », écrit Peter Mertens.

Le gouvernement et le ministre des Pensions voulaient aller vite. Avant la Noël, déposer un premier texte de sa fameuse « pension à points » - alias la « pension tombola ». Et avancer dans la suppression de tous les régimes de pension ou prépension permettant de s’arrêter de travailler à 55 ou 58 ans. La mobilisation sociale de novembre et décembre l’a poussé à temporiser. Mais temporiser n’est pas abandonner.

En décembre dernier, 40 000 travailleurs, du nord comme du sud du pays, du secteur public comme du secteur privé, s'étaient mobilisés pour la défense de leur pension. Ce 1er février, ce sont les enseignants de toutes les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui ont arrêté le travail pour dénoncer les mesures du gouvernement en matière de pensions. Ils ont mené plusieurs actions. Exemple à La Louvière qui, en cette saison des carnavals, a vu défiler un cortège de vieillards : des profs maintenus au travail jusqu'à 67 ans.

Une hausse salariale de 6 % et le droit à une semaine de 28h pendant deux ans sur la carrière : voilà ce que revendique le syndicat IG Metall, qui représente près de quatre millions de travailleurs en Allemagne. Le mouvement social lancé par le plus grand syndicat européen commence à faire très peur au patronat allemand. Et à ses voisins.

Alors que beaucoup de gens ont de plus en plus de difficultés à trouver un médecin généraliste, la ministre De Block privilégie la médecine de l’argent. La présidente de Médecine pour le Peuple, Janneke Ronse, évoque ces deux visions opposées des soins de santé.

On ne le sait pas assez, mais les syndicats jouent un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils étaient présents en masse aux sommets sur le climat de Copenhague, Paris et Bonn. Comme l’explique Bert De Wel, représentant de la CSC à la Coalition pour le climat, une base sociale solide est indispensable pour réaliser les grands changements nécessaires à la transition climatique.

Il y a une guerre que les États-Unis préfèrent oublier : celle du Vietnam, où ils ont subi une défaite cinglante. La débâcle américaine a débuté dans la nuit du 31 janvier 1968, quand l’armée nord-vietnamienne et le Front national de libération du Sud-Vietnam (FNL) ont lancé l’offensive du Tết.

« Qu’attendons-nous (فاش-نستناو) ? » C’est le nom de la campagne lancée en Tunisie ce début janvier pour contester le projet de loi de finances 2018 et ses mesures d’austérité. Sept ans après le soulèvement qui a fait chuter la dictature de Ben Ali, la contestation sociale grandit. En quelques jours, elle s’est généralisée à plusieurs villes du pays.