#TTIPLeaks: La commissaire européenne Malmström a-t-elle menti ?

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Qu avez vous fait de nos idéaux européens
Cecilia Malmström n'est pas la seule impliquée dans ce traité destructeur... Il n'y a pas de secret pour ceux ne n'ont pas voulu cette Europe qui n'est que mensonges ! Ceux qui ne voient pas clair, ou qui se refusent de voir clair, se laissent berner pas l'Aura de cette Amérique qui ne pensent qu'à "dévorer" l'Europe de tous ses avoirs et de tout son savoir-faire de production labellisé. Ce traité est un "attentat" contre le commerce européen ! Si ce traité vient à être signé, et Dieu sait qu'il est très cher aux yeux d'Angela Merkel (pilier de cette Europe ultralibérale et dont la domination ne risque pas d'être entravée, au vu des "pantins" qui gouvernent chaque pays qui sont sous la tutelle européenne). Et oui Madame Merkel, le peuple en a marre que vous cherchiez constamment à lui faire avaler des couleuvres ! Il n'est nullement question de simples échanges commerciaux, mais de permettre aux USA de s’approprier les appellations propres de produits régionaux, nationaux pour concurrencer, voire anéantir le marché des produits d'origine. Madame Merkel, accepterez-vous que le peuple allemand se ruent sur les produits "falsifiés" made in USA plutôt que sur vos bons produits régionaux, et donner le dernier coup de massue qui réduira à néant vos "fantasmes" européens et ultralibéraux mais surtout la fin de votre domination ? L'Amérique est le loup et l'Europe la chèvre. Je vous laisse deviner qui mangera l'autre ! Voilà, cher PTB. J'espère que vous pourrez réunir autour de votre pleine lucidité, tous les alliés nécessaires pour que ce traité soit mis au bûcher et brûler pour qu'il ne puisse renaître de ces cendres !
Camarade c'est traité ne font que fructifier les multinationales capitaliste américaine aux détriment des travailleurs et même des états signataire ! Une véritable dictature les multinationales pourront saisir un tribunal pour attaqué les états signataire pour entrave commercial ! À qui cela profite !? C'est le monde a l'envers les multinationales qui vont Régnier en maître absolu sur les états !!!! Ils est plus que temps que les peuples bouge !! Car comme le fameux ttip et le Ceta sont de la même famille , cela sort une odeur nauséabonde !!!
Bravo. Vous êtes devenu ma source d'infos la plus crédible. Transparente, lucide, sans compromis, humaine, ....et de plus vous proposez de vraies alternatives à ce monde fou...qui se meurt. Vous ne lâchez rien et avez bien raison...car, malheureusement, l'héritage de ces dernières décennies est et sera longtemps encore dramatique à porter, difficile à contrecarrer et surtout redresser...mais c'est plein d'espoirs (surtout fous) que je vous porte mon inconditionnel soutien. Merci à vous d'exister !
Un article va dans le même sens : "En effet, les détails des négociations sont absolument accablants : où l’on voit que l’Union Européenne semble prête à céder sur tout ou presque, les Etats-Unis, a contrario, restant droit dans leurs bottes : refus de la protection des données personnelles, non ouverture des marchés publics (quand les pays européens les ouvrent jusqu’à l’absurde), soutien aux tribunaux d’arbitrage, absence de protection de nos AOS, les Etats-Unis piratant les beaux noms de Chablis ou Champagne, affaiblissement des protections normatives, proposition de participation d’experts étasuniens au Comité Européen de Normalisation (! !!), élimination des droits de douane, refus de l’exclusion des services audiovisuels, ou libéralisation des services publics. Bref, partout, Washington mène la danse et Bruxelles abdique. Et dire que depuis des décennies, on nous dit qu’avec l’UE, l’union fait la force ! Encore une fois, les faits démontent les mensonges des partisans de ce monstre institutionnel. L’UE, ce n’est pas la force, c’est la soumission au marché-roi, aux multinationales et aux Etats-Unis, qui soutiennent ce traité funeste, ce vrai danger pour notre démocratie, notre santé et notre mode de vie. Jamais l’UE n’a démontré qu’elle apporte une quelconque valeur ajoutée aux citoyens des pays qui la composent. En fait, c’est un outil pour corseter volontairement nos démocraties qui abdiquent face aux intérêts d’une infime minorité. Et il ne faut pas croire qu’un jour pourra sortir de l’UE autre chose car cela fait des décennies qu’une certaine gauche entretient le mythe d’une Europe protectrice qui n’est qu’un lointain rêve." Laurent Herblay

Depuis octobre 2016, les manifestations se succèdent au Maroc. D’abord confiné dans le Nord du pays, le Rif, le mouvement s’est étendu à tout le pays, avec des dizaines de milliers de manifestants à Casablanca, Rabah et des dizaines d’autres villes. Rencontre avec Mohamed Aadel, un des animateurs du mouvement en Belgique.

Voici un aperçu du contenu du numéro de juillet. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Après l’approbation par la Commission européenne du compromis à la Belge sur la loi « Major », le parti des libéraux flamands Open Vld lance une nouvelle offensive : faire passer une nouvelle loi organisant le travail portuaire, une loi taillée sur mesure pour Fernand Huts.

Après trois années d’incertitude totale, les travailleurs portuaires belges sont enfin soulagés. La Commission européenne met un terme à la procédure contre leur statut, la Loi Major. C’est une victoire dans la lutte pour la reconnaissance de la profession et pour la protection sociale dans les ports.

Dans les années 1990, l’Anversois Tobias Schiff (1925-1999) a écrit un livre extraordinaire sur la manière dont il a survécu pendant plus d’un demi-siècle à l’univers d’Auschwitz, où il fut déporté avec sa famille. Les éditions EPO rééditent cet ouvrage.

« Le Bruxelles des révolutionnaires » est un ouvrage collectif dirigé par l’historienne Anne Morelli. Dans ce livre richement illustré, le lecteur part sur les traces de la révolution de 1830 pour arriver à « Bruxelles, terrain d’action des luttes urbaines », en passant par la Grand-place « ouvrière » où les lieux de la capitale fréquentés par Marx, Lénine, Victor Hugo… Nous reproduisons ici l’introduction de l’ouvrage par celle qui l’a dirigé.

Dans le dernier livre de Peter Mertens, Graailand, le nom d’Ewald Engelen apparaît à plusieurs reprises. Le géographe financier néerlandais ne se montre pas tendre envers les élites financières et politiques. Il plaide sans détour pour un populisme de gauche, capable de battre la déferlante du populisme de droite.

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain » était la devise d’Ambroise Croizat, « père » de la sécurité sociale française. A l’occasion des 70 ans de celle-ci, un film retraçant cette lutte pour une vie digne est sorti. Rencontre avec Gilles Perret, réalisateur de La Sociale.

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L’an dernier, plus de 1 000 bénévoles ont permis à ManiFiesta d’exister. Alors que l’édition 2017 se prépare, les organisateurs font de nouveau appel à la solidarité.