Nouvelles récentes

Le 24 août, à Berlin, le ministre fédéral allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière (CDU) a présenté un nouveau plan de sécurité pour le pays. La protection de la population contre les catastrophes naturelles et les accidents y est à peine évoquée. Le plan, baptisé « Concept de défense civile », présente avant tout sur un scénario de guerre.

« Ce sera énergique et dansant », promet Jori Collignon, musicien et producteur de SKIP&DIE. Le concert du groupe à ManiFiesta fera partie des musts pour les amateurs de musique. D’autant que, précise Jori Collignon, « nous jouerons quelques-uns de nos nouveaux morceaux ».

Anja Meulenbelt est une icône du féminisme socialiste aux Pays-Bas et ardente défenseuse de la cause palestinienne. Solidaire a rencontré celle qui, en septembre, comptera parmi les invités de ManiFiesta.

Le groupe français Babylon Circus est réputé pour son incroyable performance et dynamique lors de ses concerts. ManiFiesta résonnera de leur rock-ska-reggae rythmé, engagé et poétique.

« Il pleut ? Et alors, on ne va pas fondre ! Quelque 120 enfants, de 48 endroits différents de Belgique, de tous les coins du pays. Au camp des Pionniers, il n’a a pas de Flamands, de Wallons ou de Bruxellois, d’enfants d’origine belge ou immigrée… Chacun est tout simplement un Pionnier. Et le camp est une semaine remplie d’amitié, de solidarité et de plaisir », publiait la page Facebook des Pionniers lors de leur annuel camp d’été.

À ManiFiesta, nous sommes un. Nous venons de tous les coins du pays, et nous parlons tous les langues. Alors que les terroristes veulent nous opposer par leurs attentats meurtriers et que certains politiciens tirent avidement parti de cela pour semer la haine et la division, nous nous unissons. Notre message est celui de la solidarité. Nous sommes un.

Voici un aperçu du contenu du numéro de septembre. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

250 personnes ont perdu la vie suite au tremblement de terre qui a secoué l’Italie ce mercredi 24 août. Ce n’est pas la première fois que le pays connaît une telle catastrophe. Pour Romano Camassi, sismologue à l’Institut national de géophysique et volcanologie italien, « ce ne sont pas des miracles qu'il faudrait, mais des ressources. Là où l'on s'attache à la prévention, les dommages sont limités. »

Au départ, il était question de revoir des niches fiscales comme les intérêts notionnels, qui profitent aux multinationales. Mais, aujourd'hui, le gouvernement travaille sur une réforme de l'impôt des sociétés dont l'objectif est totalement inverse : offrir un nouveau cadeau – impayable – au grand capital.

Pages