Nouvelles récentes

Et pourquoi pas faire payer les riches ? C'est la question posée lors du débat organisé par Solidaire ce lundi 9 mars. Les intervenants ont défendu, chacun à leur manière, leur vision de la justice fiscale. Nous avons rassemblé 9 arguments pour faire payer les riches.
Les membres du personnel des maisons de repos de la multinationale Orpéa n’ont parfois même pas de gants de toilette pour laver les résidents. Ils manquent de moyens, de personnel… Pourtant, Orpéa a fait 164,9 millions d’euros de chiffre d'affaires en Belgique en 2014. C’est pourquoi, depuis le 4 mars, des arrêts de travail ont eu lieu dans différents homes.
Lors de la journée d’ouverture du congrès du SETCa (centrale des employés affiliés à la FGTB) une attention particulière a été portée à l’actualité. Le SETCa met en garde le Gouvernement : ne pas exécuter l’accord du G10 concernant les prépensions s’apparenterait à une déclaration de guerre en règle à la concertation sociale.

J’ai reçu hier une lettre stupéfiante de Chiel Danckers un dirigeant d’un mouvement de jeunesse : « Dans nos 55 années d’existence, c’est la première fois que nous nous retrouvons dans une véritable crise. Certes, nous vivons depuis longtemps une crise financière, comme presque tout mouvement de jeunesse, et nous organisons des soupers-moules et des tournois de jeux pour nous en sortir. Mais maintenant, nous sommes en plus dans une “crise des tentes”. » La lettre, adressée au ministre flamand de la Jeunesse Sven Gatz, est éclairante quant aux conséquence de l’austérité sur les mouvements de jeunesse.

Voici un aperçu du contenu du numéro de mars. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Le 31 mars 2015, cela a fait 25 ans que les émeutes contre la Poll tax étaient à leur point culminant. Cette taxe injuste imposée par le gouvernement libéral de Thatcher avait provoqué la rage des travailleurs. La révolte obligera Thatcher à quitter le pouvoir. Retour sur cette période où l’empire britannique a tremblé.

Mensuel du Parti de Travail de Belgique | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles | 45iéme année n° 3 (1966) du 2 mars 2015

La pression sur le gouvernement grec aura été maintenue jusqu’au dernier moment. Ce mardi 24 février, la Grèce s’est retrouvée seule contre tous. L’Union européenne étant résolument déterminée à éliminer toute alternative à sa politique d’austérité. Athènes a finalement obtenu un délai de quatre mois pour préparer de nouvelles négociations. Le marathon grec a commencé.
La suppression de l’exemption pour « circonstances sociales et familiales » pour les chômeurs ainsi que d’autres mesures afin de pousser les chômeurs à rechercher activement un emploi ne sont pas des mesures d’austérité, mais des mesures d’humiliation. Une carte blanche de Peter Mertens, président du PTB, publiée sur levif.be.

Pages