Nouvelles récentes

Une carte blanche de Peter Mertens écrite au lendemain des attentats de janvier en France qui est d'une actualité frappante: "A Anvers et à Bruxelles, l'armée surveille dorénavant des cibles stratégiques. Entre-temps, la Belgique continue à livrer des armes à l'Arabie saoudite, l'un des plus importants financiers du djihadisme salafiste d'extrême droite. C'est une double morale qui est en vigueur. Il est plus qu'urgent de revoir notre politique étrangère."

Mensuel du Parti de Travail de Belgique | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles | 45iéme année n° 1 (1963) du 19 janvier 2015

Il y a un an, Solidaire passait d’une parution hebdomadaire à une parution mensuelle. Nous avions pris cette décision pour pouvoir consacrer nos forces à nos sites internet et aux médias sociaux. Aujourd’hui, nous pouvons vous informer que cette « stratégie web » s’avère payante.

C’est le monde à l’envers : alors qu’on prolonge de dix ans la vie de centrales nucléaires en bout de course, en 2015, on fermera des centrales au gaz et à cycle combiné.

Chaque mois, nous inviterons dans cette nouvelle rubrique « Le choix de… » une personne professionnellement active dans la musique à partager ses préférences ou découvertes avec nos lecteurs. C’est Rik Vermeersch, directeur de notre festival ManiFiesta (qui aura le lieu en 2015 le w-e du 19 septembre), qui ouvre la série.

« Nous lui devons tous notre carrière », a dit de lui Joan Baez. Pour Bob Dylan, il est « un saint » ; pour Bruce Springsteen, un « modèle ». Si son nom n’est pas toujours connu du grand public, il suffit de citer We Shall Overcome, If I Had a Hammer, Guantanamera,  Turn Turn Turn, Where Have All the Flowers Gone… pour avoir une idée de l’ampleur de son apport à la folk music et à la protest song. Passeur, pionnier et père du folk revival, il a traversé près d’un siècle d’histoire de l’Amérique, toujours au premier rang de toutes les luttes. Il y a un an, le 27 janvier 2014, Pete Seeger décédait à l’âge de 94 ans. Il méritait bien un hommage… Retour sur ce grand monsieur en compagnie d’Étienne Bours, journaliste spécialisé qui lui a consacré un livre.

A l’affiche de ManiFiesta, en septembre dernier, figurait un « Tribute to Pete Seeger », joué, entre autres, par Jan De Smet, musicien, chanteur et compositeur célèbre en Flandre. Un grand moment.

Lors de nos visites de solidarité aux piquets dans le port d’Anvers, nous avons rencontré Anthonie De Lausnay, un jeune militant de la Centrale générale de la FGTB. À son piquet, il nous a parlé d’un nouveau film, Pride. Un récit véridique sur la collaboration entre un groupe de jeunes activistes holebi (homos, lesbiennes, bissexuels) et les mineurs en grève, qui ont partagé joies et souffrances dans leur combat contre le gouvernement conservateur de Margaret Thatcher. Nous avons demandé à Anthonie s’il voulait partager son enthousiasme pour le film avec nos lecteurs et, le lendemain de Noël, l’article arrivait dans notre boîte mail. 

Voici un aperçu du contenu du numéro de janvier. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Elle a fondé sa propre marque de mode, Azira, qu’elle présente dans son propre magasin du célèbre quartier Dansaert à Bruxelles (jusque fin janvier). Mais Rachida Aziz (43 ans) est bien plus qu’une créatrice de mode. Lors des récentes grèves de l’automne, elle était présente à des piquets, elle est active dans les plateformes Hart boven Hard et Tout Autre Chose, et lutte contre le racisme et le sexisme.

Pages