Nouvelles récentes

« Même si Bart De Wever et Jan Jambon déclarent solennellement qu’ils respectent le droit de grève et la liberté d’expression, la psychose qu’ils créent mine cette déclaration », selon les avocats de Progress lawyers network (PLN) Jan Buelens et Joke Callewaert. Voici leur carte-blanche parue sur le site du Vif et du Knack.

« Ceux qui veulent imposer une personnalité juridique aux syndicats veulent en fait pouvoir leur faire endosser la responsabilité de tout et n’importe quoi. » C’est, entre autres explications, l’analyse du Pr Filip Dorssemont, de la faculté de droit de l’UCL, auteur d’une thèse de doctorat sur la personnalité juridique des syndicats. Nous l’avons interviewé.

« On nous a donc fait croire que la Belgique a un problème budgétaire. Plutôt que de faire contribuer les très riches et les très gros bénéfices des sociétés, le gouvernement a déclaré la guerre aux personnes qui travaillent ou qui essaient de travailler », déclare Michel Gevers, ingénieur, professeur émérite de l’UCL, docteur Honoris Causa de la VUB, dans sa carte blanche parue au Soir ce jeudi 13 novembre 2014.

Le gouvernement a prévu dans son programme l’instauration d’un « service garanti » en cas de grèves à la SNCB, dans les prisons et à Belgocontrol. Pour le bien des usagers. Vraiment ? Syndicats, juristes et usagers se posent la question.

La semaine dernière, en Allemagne, le syndicat des conducteurs de train (GDL) organisait pour la quatrième fois une grève avec un grand succès. Le GDL doit affronter de très fortes pressions de la part de la direction des chemins de fer allemands, des médias et du gouvernement. Mais il tient bon.

Le syndicat allemand des conducteurs de train (GDL) a lancé une action de grève qui a paralysé l'Allemagne du 5 au 8 novembre. La liberté syndicale était au cœur des revendications et, malgré les pressions de la direction, le tribunal de Francfort a donné raison aux grévistes.

Même les Irlandais descendent dans la rue. Dans un pays où tous les travailleurs sont incités à faire des sacrifices permanents pour une poignée de super-riches, la « taxe sur l’eau » a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la sixième (et dernière) partie de son journal de bord.
Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la quatrième partie de son journal de bord.
Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la cinquième partie de son journal de bord.

Pages