Nouvelles récentes

Le futur gouvernement de droite veut instaurer un service minimum dans plusieurs secteurs publics, comme le rail ou les prisons. Une vieille idée chère aux libéraux. Qui cache une attaque globale contre le droit de grève.

La Belgique connaîtra-t-elle des coupures d'électricité cet hiver ? La secrétaire d'Etat Fonck et le ministre Wathelet étaient interpellés en commission de la Chambre ce 22 août 2014. Le député PTB Marco Van Hees leur a demandé jusque quand les autorités laisseraient notre production d'énergie aux mains d'une multinationale socialement irresponsable ? Voici ses interventions.
Le risque qu’il y ait pénurie d’électricité cet hiver est réel. Les pouvoirs publics auraient pu le prévoir, déclare Tom De Meester, le spécialiste de l’énergie du PTB. Il préconise l’élaboration par les pouvoirs publics d’un plan stratégique pluriannuel pour notre approvisionnement en énergie et qu’on impose une interdiction de fermeture des centrales.

Les partis qui négocient la formation du gouvernement de droite au fédéral ont sorti une « nouvelle » idée : faire travailler les chômeurs gratuitement. Ou plutôt conditionner une partie de leurs allocations de chômage à l’acceptation d'un « travail d'intérêt général ou d'un service à la collectivité ». Décryptage avec Yves Martens, du Collectif solidarité contre l’exclusion (CSCE).

La semaine dernière a été riche en actualité ferroviaire. Entre l’approbation du plan de transport critiqué par le gouvernement et les déclarations provocatrices du CEO de la SNCB dans le magasine Knack, nous avons eu un avant-goût des thèmes qui vont toucher cheminots et usagers dans les mois qui viennent.

« Il faut d'abord créer de la richesse avant de la redistribuer », déclare Pieter Timmermans (patron de l'association des patrons de Belgique – la FEB) dans le journal l'Écho de cette semaine. Une idée fausse, selon Benjamin Pestieau, responsable des relations syndicales du PTB, qui répond au patron des patrons. Réfutation en 5 temps.

Dans son dernier numéro (n° 106, avril-juin 2014), la revue Études marxistes présente un dossier détaillé sur la Première Guerre mondiale, « 1914-18 : La Grande Guerre des classes ». Dans ce dossier, il s’agit d’éclairer nombre d’aspects qui ne seront pas proposés — ou si peu ! — dans les commémorations officielles.

Au cours des cinq années à venir, le gouvernement flamand compte réduire ses dépenses de plus de 8 milliards d’euros. Le citoyen flamand va le sentir passer. Mais les réactions sont vives et annoncent une résistance face à des économies plus qu’indigestes.

Les causes de la Première Guerre mondiale étaient-elles l’attentat de l’archiduc d’Autriche ? Ou de nobles motivations de paix, de démocratie et de liberté ? Non, répond l’auteur et historien Jacques Pauwels. Depuis longtemps, les grandes puissances mondiales la voulaient, cette guerre. Pour s’approprier des colonies et pour en finir une fois pour toutes avec les idées révolutionnaires qui gagnaient de plus en plus toute l’Europe.

Dans l’hôpital Al Awda à Gaza, la situation devient de plus en plus difficile. Il s’agit du seul hôpital du nord de la bande de Gaza équipé d’une maternité. Le nombre de blessés augmente sans cesse, et la pression sur l’hôpital se fait de plus en plus forte. Médecine pour le Tiers Monde (M3M) a lancé une campagne de soutien.

Pages