Nouvelles récentes

La bonne centaine de travailleurs de l’usine UTI dans le Centre étaient en grève pour la réintégration de deux délégués syndicaux. UTI est l’entreprise logistique attitrée pour le stockage et de transport des produits de la multinationale Dow Corning, spécialiste mondial dans le secteur des silicones, située à Féluy.

« La Flandre suit la tendance à l’augmentation des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur », annonçait cette semaine le quotidien De Tijd. Et de prendre en exemple des pays européens où les coûts des études sont plus élevés qu’en Belgique. Comparaison ne fait cependant pas raison, loin de là : à y regarder de plus près, diminuer le coût des études est bel et bien le meilleur chemin à suivre, comme le montrent de nombreux pays.

Jeudi après-midi se tenait le congrès de participation du CD&V. Les membres venus voter sur l’accord gouvernemental ont d’abord dû traverser une haie de militants des différentes centrales professionnelles de la CSC, qui appelaient à voter « non » à cet accord antisocial et inéquitable et leur ont remis un tract argumenté. Les dirigeants du CD&V ont, eux, eu droit à un concert de sifflements et de huées.

Un texte collectif des signataires de l'appel à voter pour les listes PTB-go.

Les gagnants de 2014 sont les réfugiés afghans en lutte depuis l’été 2013 qui ont organisé des marches et une occupation dans l’église du Béguinage.

Cette nuit du 9 octobre, Max De Vries est décédé à Wellen (Limbourg). Max venait d'avoir cent ans et il était de ce fait le plus âgé des membres du PTB. Lors des dernières élections, il avait encore été candidat pour le « parti de l'avenir », comme il l'appelait avec une fierté toute particulière.

« Michel tu vas sauter, les travailleurs l'ont décidé! », « Les jeunes au boulot, les aînés au repos ! », « De cette société là, on en veut pas ! », pouvait-on entendre ce jeudi 9 octobre après-midi à l'entrée du Congrès du MR, où une cinquantaine de syndicalistes et permanents syndicaux de la CNE, centrale nationale des employés de la CSC, s'étaient rassemblés. A coté des drapeaux du MR où l'on pouvait y lire « L'avenir ça se travaille », les syndicalistes de différents secteurs déballent leur calicot : « L'austérité, c'est le problème, pas la solution ».

Ce jeudi 9 octobre en matinée, les travailleurs de la Fabrique Nationale d’Herstal ont arrêté le travail pour protester contre l’accord du gouvernement Michel Ier. « On a besoin d'un front le plus large possible de résistance, explique le délégué FGTB Gianni Angelucci. Les travailleurs voulaient lancer un premier signal. »

Le président du PTB, Peter Mertens, passe en revue le nouvel accord gouvernemental. Huit considérations sur cet accord qui prône une foi aveugle dans l'austérité. Peter Mertens appelle à mettre sur pied « un large mouvement de résistance sociale ».
Lundi 6 octobre, des combattants de « l’État islamique » auraient envahi la ville à majorité kurde de Kobané, à la frontière turco-syrienne. Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, les Forces kurdes syriennes YPG (unités de défense du peuple) ont mené une résistance acharnée contre les groupes terroristes comme Al-Nusra. La population locale continue de fuir en masse. Plusieurs centaines de milliers se sont réfugiés en Turquie.

Pages