Les sept contours sombres du gouvernement fédéral de droite

Photo Karina Brys
Photo Karina Brys

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Bande de lâches, je me rappelle avoir entendu le MR crier "Non à l'assistanat " mais ils font tout le contraire mais seulement pour les grandes entreprises mais pas pour les petites personnes. Il faut quand même pas oublier que ce sont les personnes qu'ils attaquent qui créer la richesse, c'est le monde du travail qui a le devoir de retrouver la confiance en lui pour mener la fronde et faire plier ces gens à la botte de la commission européenne et qui participent au traité transatlantique je pense à M.De Gucht (Open VLD) qui dirige le transalantic policy network qui est charger de faire le pont entre l'UE et les États-Unis et de mettre en œuvre le traité !
Les contours programmatiques de cette coalition sont inacceptables. Les options choisies par un gouvernement de centre gauche auraient probablement été les mêmes (à quelques variables près). Nos politiciens se comportent purement et simplement en ennemis de la patrie! Les partis traditionnels sont complètement soumis aux instances supranationales et oligarchiques. Nos politiques ont cessé depuis longtemps de servir les intérêts de la communauté citoyenne. On les paye assez cher pour qu'ils ne s'encombrent d'aucune considérations morales... Une fois de plus, le travailleur, perdant éternel, verra ses conditions existentielles et matérielles se dégrader au nom du remboursement d'une dette dont plus personne ne comprend les articulations ! J'invite les lecteurs de ce commentaire (pour autant qu'il soit publié) à lire ou voir "le discours sur la dette" tenu pas Thomas Sankara (à Adis Abeba en 1987), seul homme d'Etat véritablement conséquent à avoir compris la perversité des mécanismes de la dette...
Le mardi 22 septembre 1998, il y a tout juste 20 ans. Semira Adamu, une jeune fille nigérienne de 20 ans, meurt, étouffée par des gendarmes au moment de son rapatriement forcé.

Ali Guissé a été porte-parole des travailleurs sans-papiers, éducateur, animateur radio, conducteur de bus à la STIB. Et il se présente à Bruxelles sur la liste du PTB. Une constante dans son parcours ? « Là où il n’y a pas de lutte, il n’y a pas de progrès. »

Rosa Terranova travaille comme femme de ménage et est tête de liste à Saint--Nicolas. C’est la première fois que le PTB présente une liste dans cette commune liégeoise. Un véritable défi. Mais la responsable est prête à faire entendre une autre voix au conseil communal. Portrait.

En 2015, la ministre de la Santé publique Maggie De Block concluait un pacte avec l’industrie pharmaceutique. Celui-ci devait permettre au patient l’accès aux thérapies les plus innovantes. Trois ans plus tard, on voit comment la politique de De Block accorde à l’industrie pharmaceutique toute licence pour piller la sécurité sociale.

Beaucoup sont en colère contre la politique des partis traditionnels. Le PP, le Parti Populaire, prétend défendre les intérêts du peuple. Pourtant, en regardant de plus près son programme et les votes au Parlement, on constate : le PP nous trompe sur sa vraie nature. 7 faits qu'il faut absolument savoir sur le PP.

Quelques jours après les fêtes de Wallonie, le gouvernement wallon se réveillera avec la gueule de bois. La FGTB sera présente dans les rues de Namur le 20 septembre pour contester la réforme que ce gouvernement veut imposer à tout un secteur.

Consulter le médecin gratuitement ? Ce devrait être le cas partout, estime le PTB. Les maisons médicales constituent le modèle de l'avenir. Le PTB en veut une dans chaque commune du pays.

Les jeunes aux Pays-Bas, les métallos en Allemagne, les cheminots en France et le personnel d'une compagnie aérienne low-cost : tous mènent une lutte sociale acharnée. Souvent couronnée de succès. À ManiFiesta, des représentants syndicaux se sont rencontrés pour partager leurs expériences et renforcer la solidarité internationale.
Plus d’une vingtaine de membres de l’organisation Schild & Vrienden assument des fonctions importantes au sein de la N-VA ou se présentent sur les listes du parti lors des prochaines élections. La direction du parti nationaliste a dit qu'elle n'était pas au courant. C'est faux.
Voici un aperçu du contenu du numéro de septembre et octobre. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.