« Monsieur le ministre des Finances, les Panama-profiteurs vont-ils bénéficier de votre amnistie fiscale ? »

Images La Chambre
Images La Chambre

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Le ministre des finances ne fera rien , lui aussi est une DALIDA ( parole,parole ....) au gouvernement et au sénat ,personnes votera une loi pour taxer les richesses même eux ont de l'argent planquer !! il y a une dicton LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !!!
Je pense que cet événement est essentiel à mettre en exergue pour le PTB car retrouver ces milliards détournés permettrait de mener une véritable augmentation des revenus de la population belge, diminuer les impôts augmenter les pensions diminuer les accises sur l'énergie alimenter la recherche pour diminuer la facture énergétique réindustrialiser la Wallonie proposer de meilleurs formations dans les emplois non pourvus Il faut donner une priorité totale et unique à cette sensibilisation surtout en utilisant tous les moyens de communication, presque pratiquer un matraquage continu en utilisant des mots simples et directs pour toucher la fibre sensible, je propose un slogan : Plus de sous pour les citoyens moins de sous dans les paradis fiscaux : arrêtez pour une fois de voter MR-PS-CDH-Ecolo tous endormis (plus c'est direct et simple plus c'est efficace car les gens ont l'impression qu'ils ne savent rien faire et ce slogan leur montre qu'ils possèdent l'arme totale) Il faut en inonder" la grand-place médiatique" si on règle ce problème tous les problèmes économiques de la Wallonie sont résolus !!
Bien dit, Mr Van Hees . Courage. Merci
Oui, bravo Marco Van Hees!
Il faudrait poursuivre le ministre des finances devant la justice pour fautes graves et par conséquence,collaboration avec les fraudeurs.Même si vous n'êtes pas soutenu par d'autres sénateurs,continué monsieur Van Hees
C'est très bien Mr Van Hees ! Cependant vous oubliez encore et encore de citer les premières victimes des multiples "crises" fabriquées par un modèle non seulement ultra -capitaliste et néo -libéral MAIS aussi ultra- patriarcal ,misogyne , qu'il soit de gauche ou de droite !!!!! , et ,ce sont toujours LES FEMMES qui encaissent les plus graves conséquences de toutes les décisions de la testocratie dans son ensemble ! Flora Tritan le proclamait déjà au début du 19e siècle ..." le prolétaire du prolétaire , C'EST SA FEMME " ! Comment se fait-il que vous niez et passez si souvent sous silence ce constat qui se déroule devant vos yeux !! Vous faites les mêmes erreurs de dénis et d'omissions que TOUS les autre partis ...dominés par des hommes ,qui pensent et p arlent en notre nom sans nous donner la parole et le pouvoir de décider pour nous -mêmes . C'est démocratiquement très grave et... dommageable pour la moitié de la population mondiale . Merci de me répondre !

Ils étaient 4.000 dans les rues de Düsseldorf ce 20 juin pour crier leur colère et parfois leur désespoir devant le Parlement régional où se réunissaient les ministres de la Santé des Länder allemands. Le groupe de base « soins de santé » du PTB Liège était présent.

Et si au lieu de crier après Eden, Cristiano ou Lionel, nous encouragions Helen, Nadia ou Rose ? Durant quelques années, des ouvrières britanniques ont défié la domination masculine. Retour sur cette (trop) brève période.

Trèves, la ville où Karl Marx est né en 1818 et où il passé sa jeunesse, présente deux grandes expositions, 300 événements et plusieurs guides pour des promenades Marx. L’époque de Marx, sa famille, son environnement, la situation des villes où il a séjourné, les révolutions qu’il a vécues..., tout y est évoqué de manière remarquable.

La CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève les 29 et 30 juin. Un coup de tonnerre dans un ciel bleu ? Pas vraiment. Hausse de productivité, carrières rallongées, austérité... les mesures de la direction et du gouvernement détériorent les conditions de travail. Sans compter les carrières rallongées pour des pensions plus basses. La grève annoncée est un mouvement pour la sécurité des usagers et pour des trains à l'heure.
Le Vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo évoque une privatisation des entreprises publiques, en particulier de la SNCB. « Alors que les défis de mobilité et de climat n’ont jamais été aussi urgents, le ministre De Croo lance la plus mauvaise piste qui soit pour les résoudre », réagit Michael Verbauwhede, spécialiste chemins de fer du PTB. Qui plaide pour plus de participation des usagers, pas du privé.

Si le mensonge et la tromperie étaient punissables, plusieurs parlementaires ou ministres libéraux auraient bien des problèmes avec la justice. La présidente des libéraux flamands de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, serait certainement même en prison. « Personne ne perdra rien de sa pension », avait-elle affirmé fin 2017 dans la presse. Et même : « Celui qui travaillera plus longtemps touchera plus de pension. » Rien n'est moins vrai.

Le 25 mai dernier, une nouvelle réglementation européenne concernant la protection de la vie privée entrait en vigueur. La « General Data Protection Regulation » - mieux connue sous son sigle, GDPR - est une loi européenne qui, officiellement, octroie plus de droits aux citoyens. Une bonne nouvelle ?
« Enfin ! » C’était le sentiment de nombreux Espagnols quand le Parlement a voté la destitution du Premier ministre Mariano Rajoy. Les livres d’histoire se rappelleront des années Rajoy comme celles de l’austérité sauvage. L’allié de toujours de Merkel et de la Commission européenne. Mais où va l’Espagne maintenant ?
Le 6 juin, les fonctionnaires des ministères fédéraux (gardiens de prisons, agents du fisc, etc.) seront en grève pour dénoncer les nouvelles attaques attaques du gouvernement contre toute une série de leurs droits rassemblés dans ce qu’on appelle « le statut ». Mais cette politique n’est pas une spécialité belge. Il s’agit d’une stratégie de l’Union européenne pour casser les services publics et les droits des salariés du secteurs publics.
280 000 personnes dans tout l'hexagone. 80 000 rien qu'à Paris. La « Marée populaire » organisée par une cinquantaine d'organisations associatives, syndicales et politiques dans plus de 80 villes était un succès, ce samedi 26 mai. Des militants du PTB ont répondu présent dans la capitale française. A la grande joie des manifestants locaux.