5 raisons pour dire non à la Loi Peeters

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Nos élites ne font d'obéir aux injonctions d"en haut"... Hier, Michel a dit clairement sur les ondes : "Pas de sinistrose, tout ne va pas si mal puisque nous recevons les félicitations de l'Europe, l'OCDE, le FMI (ben tiens...)...à aucun moment il n'a cité les citoyens... et en plus il se prend pour 1 grd démocrate ouvert au dialogue. En France, la loi travail qui ressemble bien à celle concoctée par Peeters et les médias manipulent avec la complicité du pouvoir (P $ ...) et divisent tant qu'ils peuvent !#NuitsetJoursDebouts #RassemblementdesVraiesGauches #PeuplesSolidaires... #Nona7EuropeLa...
Bonjour....et BRAVO..Vous dites tout haut ce que beaucoup pensent tous bas....TOUS ENSEMBLE....
Tant que le peuple n'exigera pas la démocratie telle qu'elle doit être appliquée, comprise et approuvée, tant que tout le monde acceptera le système de l'oligarchie, rien ne changera. . Le bourrage de crâne est le maître mot de ce pays, et, comme de bien entendu, prend exemple sur la France.......voyez ce que Valls a fait au niveau travail..... , Il faut revenir en démocratie : et voir que l’oligarchie est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales. —
Bonjour monsieur....Justement, prenons exemple sur la France...Actuellement, la CGT met à mal la loi travail instaurée par un gouvernement¨soit disant socialiste....laissez moi rire...ou plutôt grimacer....plus rien de social dans nos sociétés...A quand un GRAND mouvement pour faire rétablir LA démocratie en europe...l'EUROPE des travailleurs....ET non, celle des RICHES....un jour, nous serons tous dans le cas de la GRECE...Pourtant, la BELGIQUE était un état riche....mais,avec autant de " Décideurs" wallons,flamands,germanophones, bruxellois, fédéraux......on ne s'en sort plus....payez , payez , payez...et non job, job ,job.....Merci Mr MICHEL.
où vas t-on??? cela devient de plus en plus grave....le gouvernement doivent être là pour que l'on soit mieux et ils font le contraire....rien à faire de nous...je suis contre de travailler plus de 38 ans semaine , la flexibilité et l'intérim à vie....
Ceux qui dictent les lous ne sont pas ceux qui devront payer les conséquences...
Je dis non à la loi peeters
Le gouvernement veut augmentet le profit des entreprises mais il faut bien comprendre que le but est que celles ci le réinvestissent dans l'économie. La Belgique n'est pas assez compétitive et les entreprises donnent du travail... Si on empêche le gouvernement de mener de telles mesures (qui ne sont pas super cool pour le travailleur), on risque de faire s'étouffer l'économie belge dans son manque de compétitivité et le résultat sera la fuite et la faillite des entreprises, ce qui mènera à une augmentation du chômage... La Belgique DOIT être plus compétitive, les travailleurs n'ont pas vraiment le choix sous peine de faire fuire nos entreprises et tuer notre économie...
Bien sûr Charles, bien sûr..
sa se sont des commentaires d une personne bien dans la vie mdrrrr (personne qui se promène toute la journée pendant qu on travail) ps n oublie pas de saluer le roi et la reine le 21 juillet avec ton petit drapeau xd
Bonsoir, nous sommes en train de reculer de plus d'un siècle, tant d'efforts anéantis...
toute façon tant que nous fessons pas de gréves sérieuse,ils ne feront qu a leur têtes ,en effet on fait gréve un jour puis on en parles plus et ensuite nos ministres passent leur lois a part nous faire perdre un jour de notre salaire ,sa sert a rien .vaste blague
Bonjour. Je me pose juste une question....Quand allons nous rejoindre et soutenir nos voisins français , pour faire les mêmes combats chez nous..contre le systême européen, car, tout vient de cela...il faut absolument alimenter les caisses de ces gouvernements de pacotille qui n'ont pour seul souci que l'euro au détriment de la population. Si cela continue , nous serons tous GRECS. Réveillons nous. Je suis intérimaire, mais ,suis prêt à suivre un mouvement de grève générale....pas comme ce jour...50000 manifestants...le gouvernement en rigole....Le pays bloqué...Ce serait autre chose. Imitons nos anciens qui se sont battus et versé leur sang pour des avantages qu'on nous retire de plus en plus. Fraternellement.
Bonjour Juste une petite idée qui me vient à l'esprit, on descend dans la rue, on manifeste contre les réformes et autre mais on ne sait pas tous se déplacer pour diverses raisons, sachant ceci ,ne pensez vous pas descendre dans la rue faire signer une pétition aurait plus de poids dans la balance puisque nous pourrions dans un premier temps faire entendre notre voix, notre choix ? Merci pour votre réponse
il y a une expression qui dit qu il ne faut pas avoir l argent du beurre et le beurre qu est ce qu ils croient avec leur reforme ,la seule chose qu il vont obtenir c est de la démotivation total ,et les sociétés vont le ressentir (vive les faillites ) si ils veulent faire couler leur propre pays ils sont bien partie ^^ les gens sont pas bêtes et a chaque système il y a leur failles ,ce qui poussent même les gens des plus honnête vont commencer a jouer au jeu. d ailleurs quand on vois tous ce que nos dirigeant mettent au panama sa résume bien tous, c est eux qui font leur loi et de plus ce sont eux aussi qui les contourne mdrr
oups j ai oublier de proposer mon idée au lieu de manifester pourquoi ne pas faire des opération boycotte je m explique : ce mois ci on boycotte les pompes a essence , pourquoi car on a plus d argent le mois prochain (c est les fetes de fin d annee) on boycotte les grandes surfaces le mois d apres au tour des agences de voyages et etc... une fois que l on touche a tous sa et que les copains des grandes surfaces (directeur) vas se plaindre au pret de son copain les ministres (lors de lors diner de week end) car en effet tous ce gratin ce connaissent ,sa l ai toucheras bien plus

Vendredi soir 9 février. Des policiers débarquent en force dans le centre culturel Globe Aroma à Bruxelles dans le cadre d'un contrôle multidisciplinaire. Sept personnes qui ne peuvent pas présenter de titre de séjour valide sont arrêtées. L'indignation est très forte dans le secteur culturel qui estime qu'ici, une limite a été franchie et que tout le milieu associatif est menacé.

Mounir vit et travaille depuis 12 ans en Belgique. Il y a aussi développé un engagement fort en faveur de l'égalité des droits pour tous les travailleurs. Mais il est jugé « illégal » par l’État, et se trouve aujourd'hui dans un centre fermé. « Nous voulons pouvoir contribuer à la sécurité sociale, mais le gouvernement nous traite comme des criminels. »

Depuis le début de l’an dernier, les malades de longue durée sous soumis à la réintégration au marché de l’emploi. « Avec quel résultat ? Dans sept cas sur dix, les employeurs prétendent qu’aucun travail adapté ou autre n’est disponible chez eux et les malades sont alors licenciés sans la moindre indemnité », écrit Peter Mertens.

Le gouvernement et le ministre des Pensions voulaient aller vite. Avant la Noël, déposer un premier texte de sa fameuse « pension à points » - alias la « pension tombola ». Et avancer dans la suppression de tous les régimes de pension ou prépension permettant de s’arrêter de travailler à 55 ou 58 ans. La mobilisation sociale de novembre et décembre l’a poussé à temporiser. Mais temporiser n’est pas abandonner.

En décembre dernier, 40 000 travailleurs, du nord comme du sud du pays, du secteur public comme du secteur privé, s'étaient mobilisés pour la défense de leur pension. Ce 1er février, ce sont les enseignants de toutes les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui ont arrêté le travail pour dénoncer les mesures du gouvernement en matière de pensions. Ils ont mené plusieurs actions. Exemple à La Louvière qui, en cette saison des carnavals, a vu défiler un cortège de vieillards : des profs maintenus au travail jusqu'à 67 ans.

Une hausse salariale de 6 % et le droit à une semaine de 28h pendant deux ans sur la carrière : voilà ce que revendique le syndicat IG Metall, qui représente près de quatre millions de travailleurs en Allemagne. Le mouvement social lancé par le plus grand syndicat européen commence à faire très peur au patronat allemand. Et à ses voisins.

Alors que beaucoup de gens ont de plus en plus de difficultés à trouver un médecin généraliste, la ministre De Block privilégie la médecine de l’argent. La présidente de Médecine pour le Peuple, Janneke Ronse, évoque ces deux visions opposées des soins de santé.

On ne le sait pas assez, mais les syndicats jouent un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils étaient présents en masse aux sommets sur le climat de Copenhague, Paris et Bonn. Comme l’explique Bert De Wel, représentant de la CSC à la Coalition pour le climat, une base sociale solide est indispensable pour réaliser les grands changements nécessaires à la transition climatique.

Il y a une guerre que les États-Unis préfèrent oublier : celle du Vietnam, où ils ont subi une défaite cinglante. La débâcle américaine a débuté dans la nuit du 31 janvier 1968, quand l’armée nord-vietnamienne et le Front national de libération du Sud-Vietnam (FNL) ont lancé l’offensive du Tết.

« Qu’attendons-nous (فاش-نستناو) ? » C’est le nom de la campagne lancée en Tunisie ce début janvier pour contester le projet de loi de finances 2018 et ses mesures d’austérité. Sept ans après le soulèvement qui a fait chuter la dictature de Ben Ali, la contestation sociale grandit. En quelques jours, elle s’est généralisée à plusieurs villes du pays.