5 raisons pour dire non à la Loi Peeters

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Nos élites ne font d'obéir aux injonctions d"en haut"... Hier, Michel a dit clairement sur les ondes : "Pas de sinistrose, tout ne va pas si mal puisque nous recevons les félicitations de l'Europe, l'OCDE, le FMI (ben tiens...)...à aucun moment il n'a cité les citoyens... et en plus il se prend pour 1 grd démocrate ouvert au dialogue. En France, la loi travail qui ressemble bien à celle concoctée par Peeters et les médias manipulent avec la complicité du pouvoir (P $ ...) et divisent tant qu'ils peuvent !#NuitsetJoursDebouts #RassemblementdesVraiesGauches #PeuplesSolidaires... #Nona7EuropeLa...
Bonjour....et BRAVO..Vous dites tout haut ce que beaucoup pensent tous bas....TOUS ENSEMBLE....
Tant que le peuple n'exigera pas la démocratie telle qu'elle doit être appliquée, comprise et approuvée, tant que tout le monde acceptera le système de l'oligarchie, rien ne changera. . Le bourrage de crâne est le maître mot de ce pays, et, comme de bien entendu, prend exemple sur la France.......voyez ce que Valls a fait au niveau travail..... , Il faut revenir en démocratie : et voir que l’oligarchie est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales. —
Bonjour monsieur....Justement, prenons exemple sur la France...Actuellement, la CGT met à mal la loi travail instaurée par un gouvernement¨soit disant socialiste....laissez moi rire...ou plutôt grimacer....plus rien de social dans nos sociétés...A quand un GRAND mouvement pour faire rétablir LA démocratie en europe...l'EUROPE des travailleurs....ET non, celle des RICHES....un jour, nous serons tous dans le cas de la GRECE...Pourtant, la BELGIQUE était un état riche....mais,avec autant de " Décideurs" wallons,flamands,germanophones, bruxellois, fédéraux......on ne s'en sort plus....payez , payez , payez...et non job, job ,job.....Merci Mr MICHEL.
où vas t-on??? cela devient de plus en plus grave....le gouvernement doivent être là pour que l'on soit mieux et ils font le contraire....rien à faire de nous...je suis contre de travailler plus de 38 ans semaine , la flexibilité et l'intérim à vie....
Ceux qui dictent les lous ne sont pas ceux qui devront payer les conséquences...
Je dis non à la loi peeters
Le gouvernement veut augmentet le profit des entreprises mais il faut bien comprendre que le but est que celles ci le réinvestissent dans l'économie. La Belgique n'est pas assez compétitive et les entreprises donnent du travail... Si on empêche le gouvernement de mener de telles mesures (qui ne sont pas super cool pour le travailleur), on risque de faire s'étouffer l'économie belge dans son manque de compétitivité et le résultat sera la fuite et la faillite des entreprises, ce qui mènera à une augmentation du chômage... La Belgique DOIT être plus compétitive, les travailleurs n'ont pas vraiment le choix sous peine de faire fuire nos entreprises et tuer notre économie...
Bien sûr Charles, bien sûr..
sa se sont des commentaires d une personne bien dans la vie mdrrrr (personne qui se promène toute la journée pendant qu on travail) ps n oublie pas de saluer le roi et la reine le 21 juillet avec ton petit drapeau xd
Bonsoir, nous sommes en train de reculer de plus d'un siècle, tant d'efforts anéantis...
toute façon tant que nous fessons pas de gréves sérieuse,ils ne feront qu a leur têtes ,en effet on fait gréve un jour puis on en parles plus et ensuite nos ministres passent leur lois a part nous faire perdre un jour de notre salaire ,sa sert a rien .vaste blague
Bonjour. Je me pose juste une question....Quand allons nous rejoindre et soutenir nos voisins français , pour faire les mêmes combats chez nous..contre le systême européen, car, tout vient de cela...il faut absolument alimenter les caisses de ces gouvernements de pacotille qui n'ont pour seul souci que l'euro au détriment de la population. Si cela continue , nous serons tous GRECS. Réveillons nous. Je suis intérimaire, mais ,suis prêt à suivre un mouvement de grève générale....pas comme ce jour...50000 manifestants...le gouvernement en rigole....Le pays bloqué...Ce serait autre chose. Imitons nos anciens qui se sont battus et versé leur sang pour des avantages qu'on nous retire de plus en plus. Fraternellement.
Bonjour Juste une petite idée qui me vient à l'esprit, on descend dans la rue, on manifeste contre les réformes et autre mais on ne sait pas tous se déplacer pour diverses raisons, sachant ceci ,ne pensez vous pas descendre dans la rue faire signer une pétition aurait plus de poids dans la balance puisque nous pourrions dans un premier temps faire entendre notre voix, notre choix ? Merci pour votre réponse
il y a une expression qui dit qu il ne faut pas avoir l argent du beurre et le beurre qu est ce qu ils croient avec leur reforme ,la seule chose qu il vont obtenir c est de la démotivation total ,et les sociétés vont le ressentir (vive les faillites ) si ils veulent faire couler leur propre pays ils sont bien partie ^^ les gens sont pas bêtes et a chaque système il y a leur failles ,ce qui poussent même les gens des plus honnête vont commencer a jouer au jeu. d ailleurs quand on vois tous ce que nos dirigeant mettent au panama sa résume bien tous, c est eux qui font leur loi et de plus ce sont eux aussi qui les contourne mdrr
oups j ai oublier de proposer mon idée au lieu de manifester pourquoi ne pas faire des opération boycotte je m explique : ce mois ci on boycotte les pompes a essence , pourquoi car on a plus d argent le mois prochain (c est les fetes de fin d annee) on boycotte les grandes surfaces le mois d apres au tour des agences de voyages et etc... une fois que l on touche a tous sa et que les copains des grandes surfaces (directeur) vas se plaindre au pret de son copain les ministres (lors de lors diner de week end) car en effet tous ce gratin ce connaissent ,sa l ai toucheras bien plus

La crise entre les dirigeants espagnols et catalans ne s’apaise pas. Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, refuse tout dialogue et menace de prendre le contrôle direct sur la région. Les dirigeants européens soutiennent tacitement la répression. Le dirigeant catalan Puigdemont, de son côté, a organisé un référendum très discutable. Dans un jeu tactique, il a fait une déclaration d’indépendance, qu’il a de suite suspendue. Faut-il choisir entre l’autoritarisme de l’État espagnol et de l’Europe et l’indépendantisme ?

Le 9 octobre 1967, il y cinquante ans, Ernesto « Che » Guevara était exécuté par des militaires boliviens et des agents de la CIA.  Nombreux sont ceux qui ne connaissent Che Guevara que par sa silhouette mondialement célèbre reprise sur une quantité impressionnante de gadgets. Mais qui était cet homme qui, 50 ans après sa mort, est toujours perçu comme un symbole de résistance et de lutte contre l'injustice ?

Depuis plusieurs années, les directions de la SNCB et d’Infrabel tentent de mettre des bâtons dans les roues des cheminots lorsqu’ils veulent mener des actions : recours à des juges, envois d’huissiers, de policiers sur les piquets, etc. A l’approche de la grève de tous les services publics du 10 octobre, Infrabel refuse la concertation et continue ses menaces malgré des récentes décisions de justice en sa défaveur. Le PTB dénonce ce recours croissant à la justice pour résoudre des conflits sociaux.

Partout dans le monde, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est mis sous pression. L’Espagne et la Pologne ont récemment connu des tentatives pour restreindre très fortement le droit à l'avortement. Heureusement, une forte mobilisation a fait reculer les gouvernements. Cet été, dans l’Arkansas aux Etats-Unis, un projet de loi a vu le jour pour empêcher les femmes de décider seules d’un avortement. En Belgique, l’avortement est toujours dans inscrit code pénal. En Irlande et à Malte, il est tout simplement interdit. Se mobiliser est donc plus que jamais indispensable.

Du 6 au 17 novembre 2017, Bonn accueille le nouveau sommet climatique international (COP23). L'état d'avancement de l'Accord de Paris sur le climat de 2015 y sera discuté. Le PTB répondra à l’appel du mouvement climatique Climate Express qui compte sur le « pouvoir des gens » pour mettre sous pression les négociateurs présents à Bonn. #Bonngo

Ce qui a débuté par l’annulation de six vols en Italie et en Espagne a abouti à la suppression, fin octobre, de 40 à 50 vols par jour. Des vacances bien méritées s’envolent donc en fumée pour de nombreuses personnes. Mais le personnel lui aussi subit la politique de Ryanair.

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.