6 raisons de manifester en nombre pour nos pensions le #16mai

Photo Solidaire, Salim Hellalet
Photo Solidaire, Salim Hellalet
Thema's
Pensions

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Bonjour, J'ai 45 ans, je suis infirmière, je fais toutes les pauses, matin, soir, nuit. Je travaille depuis que j'ai 22 ans... Il est prouvé que les infirmières, surtout celles qui font des nuits font plus de cancers, etc Avec la charge de travail que nous avons, je me vois mal travailler encore 22 ans. Tout cela, a encore été décidé, par des gens, assis dans un fauteuil, qui ne sont pas sur le terrain. Pourtant, nous qui sommes sur le pont, on s'accroche comme on peut, mais on va finir par crever d'épuisement. On n'avance pas, on recule. On a moins de temps pour les patients. Moi j'avais choisi ce métier par altruisme, parce que je me sentais forte physiquement et mentalement. Parce que donner la main, rassurer un patient, c'était ma vocation. Parce que j'aime mon métier, qui est toujours en pénurie. Et que tout nous empêche de faire notre job convenablement, je m'indigne. Je suis en colère. Je ne veux plus me laisser faire. Je veux rester une bonne infirmière. Je veux garder ma flamme sacrée, celle que j'ai toujours mais qui pour l' instant est en veilleuse... Ode infirmière à Namur
je vous comprend moi aussi je fait les pauses mais dans l industrie chimique , il me reste 20ans a tire peut etre plus si cela passe , s et dègeulasse de faire cela , s et pour cela que je serait aussi a la manif , quitte a tous casser la geuele aux policier et au crs , mais je veut que se gourvernement comprenne que l on n et pas des robot et des esclaves du travaille on a une vie , moi seul chose qui importe s et de faire tomber ce gouvernement s et la seul solution possible réfléchisser bien on a déjà fait des manif et autre rien n y fait veul pas comprendre donc reste la chute de se gouvernement de voleur et de ss et gestapo , comme dirait mon grand pére oui fils tu vas voir tous se que l on vous a donner vous aller tous perdre il et temps de vous batailler pour ne pas retourner a sabot , faut refaire un mai 68 , et pour les imbécile qui veulle aller lecher les botte du patron pour aller travailler qui comprenne pas pas la gréve ou manif faut pas avoir peur de les taper sur la tete une bonne fois pour toute , pour qu il comprenne
il faut mettre l'aprés-pension a 55-60 ans pour pouvoir mettre les jeunes en formation aux travail avec la personne comme sa la personne le forme et peux prendre sa prés-pension a 55-60 ans et peut en profiter et le jeune peux travailler et tous le monde se porteras bienro
je viend d entendre braquelaine sur rtl le ministre des pension dire mon je ne vais pas ceder désoler je la ferait cette pension a point , donc voila on fait des manif des gréve etc etc , mais rien y fait donc la seul solution possible s et de renverser ce gouvernement , et faire comprendre a s et politicien a gomme qui son plus con que leur deux pied que s et encore nous que nous avons notre mots a dire point s et tous , s et comme je l ai dit M du PTB et autre vous allez voir elle vas passer cette pension a point soit avec un couteaux dans le dos ou en douce en dessous de la table vous allez voir maintenant a vous de voir seul s et tuer ce gouvernement s et comme les indiens , on tue le chef tous s arrete et foute le camps voila voila
Redouane Ahrouch, conseiller communal à Molenbeek, a été licencié par la STIB. Fondateur du parti Islam, il avait défendu la séparation des entrées des hommes et des femmes dans les transports en commun. Lors de son passage à RTL, il avait refusé de regarder une chroniqueuse dans les yeux. Il en a ensuite fait de même face à la secrétaire d’État N-VA, Zuhal Demir sur le plateau de l'émission « De Afspraak ». Le comportement d’Ahrouch a choqué. Mais comment combattre ses idées ? Et à qui profite réellement la polémique ?
Ce dimanche 20 mai, avec 68 % des votes exprimés en sa faveur, Nicolás Maduro a remporté l'élection présidentielle vénézuélienne. L'opposition locale, les États-Unis et leurs partisans ne reconnaissent pas le résultat. Une décision prise avant que l'élection n'ait lieu...
Pour la première fois depuis dix ans, tous les syndicats de la Fonction publique, qui compte 5,4 millions de salariés en France, étaient dans la rue ce mardi. Rejoints par de nombreux secteurs, ils luttent contre la volonté du président Macron de supprimer 120 000 emplois, casser leur statut, ouvrir la porte aux contrats précaires... Reportage au milieu du cortège parisien.
Depuis deux mois, les travailleurs français sont en lutte contre les plans du président Emmanuel Macron et les politiques libérales de l'Union européenne. Dans ce combat, les cheminots sont la locomotive. Décryptage avec un des conducteurs de cette locomotive, le Secrétaire général de la CGT Cheminots.

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. En guerre, le nouveau film de Stéphane Brizé (La Loi du marché), avec Vincent Lindon, est saisissant de réalisme. Un récit puissant, un film qui questionne.

Après avoir gagné l'Eurovision et accueilli le départ du Giro, Israël célèbre ce 14 mai les 70 ans de sa fondation et accueille la nouvelle ambassade des USA à Jérusalem. De leur côté,  les Palestiniens prévoient ce 15 mai une marche avec jusqu'à un million de manifestants à Gaza, en clôture du cycle de protestations de la « Grande Marche du Retour » et pour commémorer les 70 ans de la Nakba, la « catastrophe » de la création d'Israël en 1948, qui a forcé 750 000 Palestiniens à quitter leurs villages. Entretien avec Hamdan Al Damiri, coordinateur de la communauté palestinienne en Belgique.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.
Campus universitaires bloqués, assemblées générales et manifestations : le mouvement social qui traverse l'hexagone touche également les étudiants français. Rencontre avec Charlotte Dumont, responsable à Comac (mouvement étudiant du PTB), qui s’est rendue une semaine en France au cœur du mouvement étudiant.

Ce 15 mai sera commémoré le 70e anniversaire de la Nakba (« catastrophe »). Le terme désigne les conséquences pour les Palestiniens de la défaite des armées arabes face aux troupes sionistes en 1948. La plus importante de ces conséquences est l’expulsion de près de 750 000 personnes des territoires conquis par Israël.

Comac, le mouvement étudiant du PTB, et ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, ont lancé hier le festival « Stand Up To Racism » à la VUB à Bruxelles. Une journée complète de slam, hip-hop, stands associatifs, concerts contre la peur et la haine de l’autre.