« Au-delà de l’affaire Martin, les gens ne se sentent pas écoutés par la justice »

Thema's
Justice

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

J'espère vraiment que le PTB ne se séparera pas d'un homme comme Christian Panier. Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qu'il dit ou fait mais c'est un véritable homme de gauche. De plus il sait faire passer ses idées en les résumant de main de maître et sans se faire constamment interrompre par les journalistes.
Rappel des propos de Mr Panier au JT de 19h30. (" La différence entre la politique de la vengeance et la politique de la civilisation. A partir du moment où nous avons, de manière à la fois humaniste et juridique, fait ce choix grandiose que nous indiquait Victor Hugo et Robert Badinter d'abolir la peine de mort que nous serions bien en peine de rétablir puisque nous sommes lié internationalement pour ne pas le faire.") TOUT EST DIT. En abolissant la peine de mort, ou la prison à perpétuité sans possibilité de libération anticipée, les sociétés occidentales ont fait le pari démocratique que tout être humain, même le pire des criminels est récupérable. En Belgique , comme le souligne Mr Panier , le Tribunal d'application des peines peut " estimer qu'il existe une possibilité raisonnable sans compromettre la sécurité des autres et plus particulièrement des enfants d'envisager une réinsertion ". À l'inverse des États Unis où, dans le cas des pires criminels, on postule que la présomption de rédemption s'efface devant la présomption de récidive même en prenant le maximum de précaution pour protéger la société. En outre, pour ce qui concerne Martin, le jury populaire a prononcé 30 ans sans mise à disposition du gouvernement. Les dés étaient déjà pipés pour les parents parce que, entre autre, il n'existe pas de juridiction d'appel de cour d'assises en Belgique. La loi Lejeune relative à la libération conditionnelle, plébiscitée par Mr Panier, présume de l'application du principe de "prudence responsable" par rapport au "principe de précaution" si souvent invoqué par les responsables politiques, administratifs etc... pour se protéger contre toute mise en cause!!! C'est que l'application du principe de précaution en matière de récidive est perçu par les responsables politiques comme un frein aux développements des autres priorités ( on construit des prisons à la place d'écoles, de homes, etc.., a martelé Mr Panier). N'en déplaise à Mr Panier, pour les pires criminels, on peut et il faut impérativement rediscuter de l'application de la loi Lejeune sous peine d'attiser encore les inquiétudes des citoyens et les dérives y afférentes!
Camarade C’est après l’interview de l’ancien juge Christian Panier à la RTBF, J’ai été heureux de lire l’interview de Jan Fermon. Pourquoi ! Parce que dans l’affaire Dutroux, on retrouve l’ensemble des problèmes de notre société. Justice, gendarmerie, police, éducation, maladie … en un mot la Société capitaliste, dans laquelle nous vivons. L’avocat Jan Fermon, en quelques phrases en fait la démonstration et l’ancien juge démontre l’incapacité du capitalisme de réalisé une société du bien-être. Je souhaite, que Solidaire, réalise au plus vite une interview du juge Panier. Cordialement Fons Moerenhout
Camarade C’est après l’interview de l’ancien juge Christian Panier à la RTBF, J’ai été heureux de lire l’interview de Jan Fermon. Pourquoi ! Parce que dans l’affaire Dutroux, on retrouve l’ensemble des problèmes de notre société. Justice, gendarmerie, police, éducation, maladie … en un mot la Société capitaliste, dans laquelle nous vivons. L’avocat Jan Fermon, en quelques phrases en fait la démonstration et l’ancien juge démontre l’incapacité du capitalisme de réalisé une société du bien-être. Je souhaite, que Solidaire, réalise au plus vite une interview du juge Panier. Cordialement Fons Moerenhout
Bonjour à vous. J'ai beaucoup apprécié votre article. Merci et cordiales salutations.
Le procès de M.Martin a été mal fait. Elle aurait du être condamnée pareillement à celle de son époux.! Soit. Mais la situation est telle actuellement. Toute personne détenue qui sort de prison a le Droit d'être aidée. C'est un jury populaire qui a décidé ; il représente le peuple belge. Donc le peuple belge , par divers représentants (les soeurs Clarisses, Mr Panier) peut, devrait, et doit trouver une formule d'aide. 2 formules ont été trouvées, qui n'engagent que leurs initiateurs(trices). Dans ces conditions et ce contexte, quels reproches peut-on faire? Je n'en vois pas. ! Et je ne vois pas non plus en quoi le capitalisme interviendrait...
Depuis deux mois, les travailleurs français sont en lutte contre les plans du président Emmanuel Macron et les politiques libérales de l'Union européenne. Dans ce combat, les cheminots sont la locomotive. Décryptage avec un des conducteurs de cette locomotive, le Secrétaire général de la CGT Cheminots.

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. En guerre, le nouveau film de Stéphane Brizé (La Loi du marché), avec Vincent Lindon, est saisissant de réalisme. Un récit puissant, un film qui questionne.

Après avoir gagné l'Eurovision et accueilli le départ du Giro, Israël célèbre ce 14 mai les 70 ans de sa fondation et accueille la nouvelle ambassade des USA à Jérusalem. De leur côté,  les Palestiniens prévoient ce 15 mai une marche avec jusqu'à un million de manifestants à Gaza, en clôture du cycle de protestations de la « Grande Marche du Retour » et pour commémorer les 70 ans de la Nakba, la « catastrophe » de la création d'Israël en 1948, qui a forcé 750 000 Palestiniens à quitter leurs villages. Entretien avec Hamdan Al Damiri, coordinateur de la communauté palestinienne en Belgique.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.
Campus universitaires bloqués, assemblées générales et manifestations : le mouvement social qui traverse l'hexagone touche également les étudiants français. Rencontre avec Charlotte Dumont, responsable à Comac (mouvement étudiant du PTB), qui s’est rendue une semaine en France au cœur du mouvement étudiant.

Ce 15 mai sera commémoré le 70e anniversaire de la Nakba (« catastrophe »). Le terme désigne les conséquences pour les Palestiniens de la défaite des armées arabes face aux troupes sionistes en 1948. La plus importante de ces conséquences est l’expulsion de près de 750 000 personnes des territoires conquis par Israël.

Comac, le mouvement étudiant du PTB, et ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, ont lancé hier le festival « Stand Up To Racism » à la VUB à Bruxelles. Une journée complète de slam, hip-hop, stands associatifs, concerts contre la peur et la haine de l’autre.

Cette année, le 1er mai du PTB à Liège a été marqué par la présence de cheminots français en lutte. Rencontre avec Matthieu Bolle-Reddat, conducteur de train et Secrétaire général de la CGT Cheminots Versailles.

Le tour d’Italie (« Giro ») a débuté en Israël. Grâce à un richissime homme d’affaires qui assume la quasi-totalité des coûts. Ce qui provoque des tensions chez les coureurs, mais aussi une consternation internationale. Ceux qui organisent quelque chose en Israël ne peuvent ignorer le contexte politique du pays.

« Bravo les Français ! On est avec vous ! » Cette phrase a été répétée de nombreuses fois au 1er Mai de Liège. A l’invitation du PTB, des cheminots de la CGT ont fait le déplacement depuis la région parisienne.