Ce lundi 9 janvier, un CEO a déjà empoché plus que vous ne gagnez en un an

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Bien le bonjour et le meilleurs pour 2017....... "Notre" gouvernement entre encore en action aujourd'hui, encore les réformes, mais toujours dans le même sens. Pauvre bestiaux que nous sommes le terme Bête sied mieux avec somme. Un certain visionnaire disait à son époque; vous voulait le changement alors changeait vous vous même, mais je pense que cela sera difficile car la peur dirige la majorité des humains et c'est pour cela qu'ils essaient de se garantir en s'entourant de foutaises et babioles inutiles et de plus aliènant. Personnellement j'aime de temps à autre regarder autour de moi, et je vois beaucoup de travailleurs dans leurs bagnoles et leurs paraître et ils courent et courent tout en protestant mais ils courent, mais ne savent où ils vont, la majorité quand elle le peut dépensent des fortunes et se mettent dans le crédit pour paraître et se trompent eux même. Vous voulez faire crouler un système cessez d'admirer vos maître à danser. Osez regarder ce que vous êtes de plus ou de moins qu'un autre, concentrez vous sur vos réels besoins ? Je pense que sinon vous perdrez votre existence à vouloir gagner votre vie...Vous pouvez y croire cela fait partie aussi du changement. J'avais simplement envie de partager ces quelques phrases avec vous. Bien à Vous
Les chiffres révélés par l’enquête « Noir Jaune Blues », publiée par « Le Soir » et la « RTBF », commanditée par la Fondation « Ceci n’est pas une crise » et réalisée par Survey&Action et son sociologue Benoît Scheuer, font réagir la classe politique. L’enquête dévoile un citoyen belge qui a perdu confiance en ses institutions (Parlement, responsables politiques, média, etc.), tenté par le repli sur soi et qui tend à rejeter l’étranger. Les réactions de ces politicards sont sans surprises, "il faut changer", "il faut faire ceci ou cela" etc.... mais comme d'habitude, ils décideront de ne rien décider. La réaction de Richard Miller, est excellente. Parlementaire et administrateur du centre d’études du MR, n’explique pas le mal-être ressenti par une faiblesse du système belge. « Ce mal-être, on le retrouve dans de nombreux autres pays européens. Il y a une lame de fond qui touche le modèle de la société démocratique à l’occidentale. Les attentats accélèrent cette tendance », explique-t-il. Donc, selon Richard, le système belge n'est pas mis en cause, le MR mène une excellente politique, la cause de tout les maux, ce sont bien sûr les attentats. Nous, citoyens, nous sommes tellement bêtes que nous n'y avons pas penser mais le centre d'études du MR a fait toute la lumière. Le pouvoir d'achat en baisse : cause, les attentats. Les remboursements des médicaments : cause, les attentats. Les maisons de repos qui sont privatisées : cause, les attentats. Les burn-out : cause, les attentas etc...etc.... Toutes mes félicitations au centre d'études du MR. Je suppose que c'est toute une armée de spécialistes, des diplômés de très haut niveau qui nous ont pondu LA réponse. Et c'est avec une telle déclaration que notre ami Richard est certain d'avoir résolu le problème, et il vaudrait que le citoyen lui fasse confiance. Monsieur Miller, les imbéciles ne sont pas dans la rue, ce sont des tocards ( tocard, désigne un mauvais cheval, un cheval qui fait de la course, mais a un niveau médiocre). comme vous. Ces tocards, on pourrait en faire don au centre équestre du village.
Toutes les augmentations de productivité dues à l'exploitation des travailleurs ce sont ces "parasites" qui en profitent avec le blanc seing de leurs conseils d'administration où l'on retrouve bien souvent les mêmes administrateurs qui se cooptent entre eux tout cela en compagnie parfois de politiciens "caste" également de "super parasites" Voilà comment nos grandes entreprises sont gérées ! Par ce "beau monde " évidemment .
Bonjour à tous, Je voudrai aussi ajouter, que le salaire de ces CEO, se répercute évidement sur les prix de ventes, directement ou indirectement, sur tous les produits que retrouvons dans nos assiettes, armoires ou lingeries... Supprimons tous ces salaires exorbitants et redistribuons tout cela (y compris les dividendes d'actions qui ne profitent finalement qu'aux plus riches) Avec les techniques et les connaissances que nous possédons, nous pouvons éradiquer la misère....que ces personnages entretiennent de par le monde.

L’énergie nucléaire n’est pas une alternative à l’énergie fossile, bien au contraire. Et il faut en sortir au plus vite vu sa dangerosité. Les vieilles centrales nucléaires doivent immédiatement être fermées, comme Tihange 2 qui comporte 3 000 fissures ou Doel 3, qui en a plus de 13 000. C’est pourquoi le 25 juin prochain, 10 000 personnes formeront une chaîne humaine allant des Pays-Bas à Tihange en passant par l’Allemagne.

Voici un aperçu du contenu du numéro de juin. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Le président américain Donald Trump a entamé sa première tournée de visites à l’étranger. Sa toute première destination était l’Arabie saoudite, qui est depuis des décennies un allié fidèle mais controversé des États-Unis.

« Pas besoin des Mexicains. Je n’ai pas besoin du Mexique. Ils vont payer pour ce mur, qu’ils le veuillent ou non. » Ce n’est qu’une des déclarations offensantes – et pas la plus raciste – de Donald Trump contre le Mexique et les résidents mexicains aux États-Unis. César Vargas, politologue mexicain habitant à Gand, nous donne son éclairage.

« C’est une très mauvaise idée de faire travailler votre épouse », « Vous devez les traiter comme de la merde », « Moi, je les attrape par la chatte »… Ces propos dégradants tenus par Trump durant sa campagne électorale ont commencé à trouver leur traduction en mesures politiques, servies par une idéologie réactionnaire et des intérêts économiques particuliers.

Dans les années 1950, le chanteur Woodie Guthrie écrivait Old Man Trump, une chanson dénonçant le racisme de Fred Trump, le grand-père de Donald. Voici quelques épisodes qui montrent que ce dernier n’a rien à envier à son ancêtre.

Aux Pays-Bas, en France ou en Allemagne, les partis sociaux-démocrates qui se cramponnent aux dogmes libéraux vont de défaite en défaite. En Grande-Bretagne, le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn a choisi de rompre avec ces dogmes. Et cette rupture est soutenue par de nombreux Britanniques.

Un des aspects les plus discutés et les plus mystérieux du début de la présidence de Trump est sa relation avec la Russie. Durant sa campagne électorale, Trump avait étonné tout le monde par ses déclarations élogieuses sur Poutine. En sous-main, c’est la guerre (commerciale) avec la Chine qui se dessine. Explications.

The Coming War on China, le nouveau film de John Pilger, veut d’urgence réveiller le monde. Ces dernières années, pendant que le Moyen-Orient était en feu, le président Obama a encerclé militairement la Chine. Pilger craint une dangereuse confrontation pouvant mener à une guerre nucléaire, volontaire ou non. Le journal britannique The Morning Star l’a rencontré.

Tromperies et fausses promesses aux électeurs n’ont rien de neuf en politique. Mais Donald Trump va bien plus loin. Les mensonges sont devenus le nouveau standard. Il surfe sur une vague de campagnes de haine sur les réseaux sociaux, alimentées et attisées par l’extrême droite : l’« alt-right ». Médias et scientifiques sont intimidés ou bâillonnés. Et le nouveau et dangereux cocktail du « trumpisme » essaime parmi les dirigeants politiques d’ultra-droite.