Comment Reynders a offert un cadeau fiscal de 700 millions aux multinationales sans débat parlementaire

Photo European Parliament - Pietro Naj-Oleari / Flickr
Photo European Parliament - Pietro Naj-Oleari / Flickr

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

L'Europe fait essaye de faire croire qu'elle contrôle tout alors tous ce quel contrôle ce sont les interets personel de certains dirigent bien placé, exemple BLATER ET PLATINI présumé innocent OU NON COUPABLE et sur ça je condamne ni ne juge personnes, mais les magouilles existe et on toujours existé
Les faits étant établis , est bien que c'est multinationales rembourse les cadeau fiscaux quelle ont bénéficier , comme cela le gouvernement actuel ne devrait pas aller chercher de l'argent dans la poche des petits travailleurs, car c'est ce qu'il fonts pour l'instant malheureusement !!!!
Tous des pourris et pendant ce temps des gens crèvent.
outre le fait qu'il existe partout des rulings et qu'il est accepté par le pays avant même d'être taxer. je trouve ca simpliste de faire un titre en mentionnant que Mr Rynders comme coupable alors que derrière ca cela a sans doute apporter de l'emploi en Belgique et un minimum d'impôt à méditer. honteux à l'Europe plutôt. tout ca pour engraisser la parlemenatire de cette commission
j'en ai marre d'ètre pris pour une vache a lait
Avec cette somme, nous aurions des pare-chocs en or sur nos véhicules d'incendie...
Bonsoir , ce gouvernement doit répondre aux attendent des Banquiers , et encore plus au groupe du BILDERBERGERS , ceux qui veulent le gouvernement mondiale , ainsi que l'on mange dans leurs mains , SUPER non, les grands criminels derrière de c'est 80 années, Il faut changer tout le monde le dis , MAIS COMMENT C'EST A CELA QU 'IL FAUT TRAVAILLER , LE CAPITALISME , 'C'EST PAS DE LA DÉMOCRATIE , C'EST DE LA DICTATURE CACHÉ , par quelque individu , merci de lire , et de me demandé de venir a une réunion du parti.
Evidemment, je ne soutiens pas l'"excess profit ruling", mais si cet argent partait dans d'autres paradis fiscaux?
que pouvons-nous faire, nous les petits, le gouvernement actuel ne voit que des profits pour eux et pour cela, il nous ponctionne de l'argent tout le temps; soit par des augmentations de produits de premières nécessités, nous fait aider les banques qui gèrent mal les comptes, fait en sorte que les malades de revenus moyen, ne peuvent bénéficier de la même qualité de soins que les élites. En ce qui concerne les pensions (sujet hors contexte mais d'actualité) il nous réduit quasi à la mendicité même si vous avez travaillé le temps nécessaire. La méthode de gérer la Belgique, qui bien évidemment, doit être en bonne entente avec l'Europe est on ne peut plus HONTEUSE.
reynders ne devrait plus pouvoir exercer une activité politique.
Et dans le même temps les populations souffrent de plus en plus du détricotage de la sécurité sociale. Il est temps que tous les citoyens se mobilisent pour le changement ….
Et quoi ???? On nous montre toujours ce genre de fraude de nos ministres. Et qui se passe-t-il pour eux ???. Jamais de suivis. Alors qu'on les laisse faire et la Belgique cours à la faillite et le peuple a de plus en plus dure.

Depuis octobre 2016, les manifestations se succèdent au Maroc. D’abord confiné dans le Nord du pays, le Rif, le mouvement s’est étendu à tout le pays, avec des dizaines de milliers de manifestants à Casablanca, Rabah et des dizaines d’autres villes. Rencontre avec Mohamed Aadel, un des animateurs du mouvement en Belgique.

Voici un aperçu du contenu du numéro de juillet. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Après l’approbation par la Commission européenne du compromis à la Belge sur la loi « Major », le parti des libéraux flamands Open Vld lance une nouvelle offensive : faire passer une nouvelle loi organisant le travail portuaire, une loi taillée sur mesure pour Fernand Huts.

Après trois années d’incertitude totale, les travailleurs portuaires belges sont enfin soulagés. La Commission européenne met un terme à la procédure contre leur statut, la Loi Major. C’est une victoire dans la lutte pour la reconnaissance de la profession et pour la protection sociale dans les ports.

Dans les années 1990, l’Anversois Tobias Schiff (1925-1999) a écrit un livre extraordinaire sur la manière dont il a survécu pendant plus d’un demi-siècle à l’univers d’Auschwitz, où il fut déporté avec sa famille. Les éditions EPO rééditent cet ouvrage.

« Le Bruxelles des révolutionnaires » est un ouvrage collectif dirigé par l’historienne Anne Morelli. Dans ce livre richement illustré, le lecteur part sur les traces de la révolution de 1830 pour arriver à « Bruxelles, terrain d’action des luttes urbaines », en passant par la Grand-place « ouvrière » où les lieux de la capitale fréquentés par Marx, Lénine, Victor Hugo… Nous reproduisons ici l’introduction de l’ouvrage par celle qui l’a dirigé.

Dans le dernier livre de Peter Mertens, Graailand, le nom d’Ewald Engelen apparaît à plusieurs reprises. Le géographe financier néerlandais ne se montre pas tendre envers les élites financières et politiques. Il plaide sans détour pour un populisme de gauche, capable de battre la déferlante du populisme de droite.

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain » était la devise d’Ambroise Croizat, « père » de la sécurité sociale française. A l’occasion des 70 ans de celle-ci, un film retraçant cette lutte pour une vie digne est sorti. Rencontre avec Gilles Perret, réalisateur de La Sociale.

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L’an dernier, plus de 1 000 bénévoles ont permis à ManiFiesta d’exister. Alors que l’édition 2017 se prépare, les organisateurs font de nouveau appel à la solidarité.