Déficit, dette, emploi : trois échecs de la politique gouvernementale

Photo Solidaire, Salim Hellalet.
Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Pour quoi le gouvernement ne vas pas chercher l'argent chez les plus riche ou les gros entre prise ou a ceux qui on fait fraude pour rebouché le trou de la banque il y a une année ou la Belgique a été en plaine crise mais quand on vois des crétin comme charle Michel lui qui pense a taxé ou a diminuer les pension lui il en a rien a foutre il gagne bien sa vie et maggy qui augmente les medicaments la Belgique elle vas droit dans le fossé un gouvernement lui on demande bien se qu'il fou il doit pas bouger beaucoup désolé mais je dit la vérité je suis pour le P.T.B je suis tout a fait d'accord avec eux
La dette publique et le chômage sont les composants d'une tenaille qui broie littéralement les travailleurs. La dette publique et le chômage sont des armes politiques pour tenir en joue les travailleurs. La dette publique et le chômage sont des montages pour mettre la pression sur les travailleurs. La dette publique et le chômage sont les outils des riches pour étrangler les travailleurs. Si nous étions dirigés par des hommes d'Etat d'envergure , animés par l'amour du peuple et de la patrie, cette stratégie de dépossession n'aurait jamais pris de telles proportions !
ce gouvernement de charlot et un échec total , s et gouvernement de voleur , c et de prendre aux pauvre pour donner aux riche et faire des cadeaux aux entreprise , voila le résultat avec se gouvernement s et le retour aux temps de germinal voila nous somme les cerf et eux les rois il se permet tous enfaite s et marche ou creves , marre de payer a quand une bonne révolte premiere chose je donne un gros coup pied aux cul de charlot

Quand on entend le mot « fonctionnaire », à quoi pense-t-on ? Le plus souvent à quelqu’un assis derrière un guichet qui nous réclame le formulaire XY45 pour compléter notre dossier. Alors quand les fonctionnaires partent en grève, si le gouvernement dit que « c’est pour défendre leurs privilèges », on peut être tenté de le croire. Et pourtant…

Les victimes d’accidents du travail sont nombreuses. Même si elles ne se retrouvent pas toutes dans les chiffres officiels… Faire reconnaître ses droits lorsqu’on a connu un accident relève parfois du parcours du combattant…

Malgré les retenues sur les paies, une centaine de cheminots de la gare de Lyon (Paris) ont voté, hier, à l’unanimité pour la reconduction du mouvement.

L’Assemblée nationale, élue le 11 mars, réunie à La Havane va élire le futur Conseil d’État et le nouveau président. Il y a dix ans, Raul Castro avait annoncé qu’il quitterait le pouvoir en 2018.

Nouvelle journée d’action contre les plans du président Emmanuel Macron et de l’Union européenne. Cheminots, fonctionnaires, étudiants, infirmières et bien d’autres ont repris la rue. Parfois accompagnés de travailleurs et étudiants belges… Reportage à Lille et Paris.

Le rendez-vous est pris. Les organisation syndicales appellent à descendre massivement dans les rues de Bruxelles le 16 mai prochain. Objectif ? Défendre nos pensions contre les attaques du gouvernement. Cet appel à la mobilisation est la deuxième étape d'un plan qui a démarré par la distribution de plus d’un million de gazettes de sensibilisation.

Depuis le putsch de 2016, la démocratie brésilienne s'est tout à fait dégradée. C'est dans ce contexte que s'inscrit la condamnation à une peine de prison de l'ex-président progressiste Lula. Le journal L'Humanité a interrogé Maud Chirio, historienne et spécialiste du Brésil, sur la situation dans ce pays. Nous publions ici cette interview.

Cheminots, éboueurs, pilotes d’Air France, électriciens, étudiants… Chaque semaine, un nouveau secteur semble se joindre à un mouvement social grandissant… Il se passe quelque chose chez nos voisins, qui concerne tous les travailleurs européens.

Les assemblées étudiantes et les blocages se multiplient dans les universités en France. Les étudiants s’opposent à la mise en place de la sélection à l’entrée des universités visant à en réduire l’accès. Une lutte qui, dans le cadre du mouvement plus large pour la défense des services publics mené par les cheminots, peut faire tache d’huile.

ls étaient très nombreux ce vendredi 13 avril à soutenir Bruno Verlaeckt et Tom Devoght, deux syndicalistes anversois qui risquent une peine de prison de cinq à dix ans pour avoir participé à un piquet de grève.La salle d'audience était pleine à craquer, et pour cause : ce serait un dangereux précédent.