Etude du PTB :: La pauvreté ne cesse d'augmenter, le gouvernement distribue 6,5 milliards de cadeaux fiscaux à 50 multinationales

Thema's
Fiscalité

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

oui tout simplement scandaleux mais une manif 1jour ne ressemble a rien dans notre pays il faut une revolution pour faire changer les choses
C'est vrai que c'est scandaleux, mais c'est à se demander si les syndicats ne sont pas avec les patrons et le gouvernement !!!!!! L'année passée nous avons fais des manifs, des grèves cela à servi à quoi ? Il fallait continuer au finish et faire ainsi sauter ce gouvernement, malheureusement cela n'a pas été fait, maintenant, nous allons manifester le 7 octobre, pourquoi ? Pour faire la même chose que l'année passée. Ça me désole, mais malgré tout j'irai manifester, mercredi.
Ce qui est le plus triste c'est que les pauvres trouvent cela normal depuis le temps qu'on leur explique que sans les riches ils n'auraient pas leurs misérables boulots précaires et que surtout il ne faut pas manifester .Maintenant grâce à "notre" gouvernement les syndicats sont devenus l'ennemis des pauvres les empêcheurs d'aller "travailler" Ubu roi!!
Mr le president du PTB et Mr Raoul c es pour cela que j ai voté pour votre parti et non celui des couilles molles du Ps, en espérant que vous puissiez faire bouger ce vol manifeste et que vous puissiez continuer a esseyer de faire bouger et surtout de REALISER de faire changer et non de le DIRE c es par là que vous recolterer des voix et peu etre que enfin ont aura 1parti digne de ce nom celui de defendre enfin les petit Merci et bonne continuation.
Je ne retrouve pas les mêmes niveaux de taxation en consultant les bilans remis à la Bnb .Le taux d imposition est en effet applique de la même façon pour toutes les sociétés .Ce qui se passent dans certaines sociétés est le fait que la structure du capital ou son niveaux sont tels que le montant sur lequel le taux d imposition est appliqué se voit fortement réduit .Les lois sur les intérêts notionnels jouent bien sûr un rôle .En modifiant ces lois ,il y a lieu de s assurer qu une telle décision ne se fait pas au détriment des travailleurs et citoyens belges .Des analyses de ce sujet sont régulièrement faites par les différents services d étude de nos différentes universités .et aucune de ces études n a à ce jour engendre un modèle alternatif approprié .Ce n est pas en faisant des analyses sommaires et en développant des slogans que l on fera changer les choses .La politique est autre chose que de simples échanges d avis .
Il n'y a qu'une seule solution pour faire plié le parti des Menteurs Réunis , la gréve générale au finish, on commence a se poser des questions sur les syndicats actuel car faire des manifs étalonnées ca ne sert a rien, Il est impératif de se faire entendre car petit a petit tous les acquis sociaux fondent comme neige au soleil; réveillez vous avant qu 'il ne soit trop tard ,dehors les menteurs , la seule solution est tout bloquer comme en 68. Pensons a l'avenir de nos enfants , tous unis, l'union fait la force, au finish , yes, c'est la seule solution.
Merci pour ce beau boulot qui dénonce nos "nouveaux" chefs de file capitalistes, fortunés, tortionnaires sans se salir les mains, auquel rend grâce notre gouvernement. Fini les scrupules, il y avait déjà longtemps, et que leur joie demeure ! Si nous ne parvenons pas, nous les "gens" à être suffisamment déterminés à ne pas nous laisser faire. Si nous n'arrivons pas à renoncer au confort moral que certains conservent encore dans la population. J'en rêve de voir arriver cette taxe des millionnaires ! A bas l'angélisme, vivent nous !
Bien sûr que cela doit cesser!! J'ai été également très déçue après les grèves de décembre il fallait continuer jusqu'à faire reculer ce gouvernement qui commençait à avoir peur. Contre toute attente les syndicats et grévistes se sont dissipés et c'est eux qui ont reculé!! Quelle déception!! Alors cette fois-ci cela sera mené d'une façon plus tenue et plus engagée?? Il est vraiment temps de se faire entendre au lieu de continuer à se faire écraser et se taire.
Et dire que c'est nous qui les avons mis au pouvoir, je reconnais mon erreur d'avoir voté pour des parvenus. Jamais plus pour eux,
Grève au finish, est le maitre mot; La seule facon de toucher tous ces "intouchables"( politiciens et gros patronat).Tout le reste ne sert a rien.Merci.
Et oui je boulote depuis l âge de 16 ans pour quoi ben rien .4 enfants à charges deux pères qui on d autres priorités .une vie parfaite je me lève a 5 h et je me couche à 23 h avec environ deux fois 15 minutes de repos en journée MDR .et pour combler le TT je suis en médiation de dettes ben voyon et je ne fais que m enfoncé .pour moi travailleur la vie est un gros tas de merde et TT les jour il s agrandi .qd je vois les gens qui nous gouvernent et d autres qui n ont jamais assez et près à piétiné s les autres ben je me dis que la vie est marche ou crève

La crise entre les dirigeants espagnols et catalans ne s’apaise pas. Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, refuse tout dialogue et menace de prendre le contrôle direct sur la région. Les dirigeants européens soutiennent tacitement la répression. Le dirigeant catalan Puigdemont, de son côté, a organisé un référendum très discutable. Dans un jeu tactique, il a fait une déclaration d’indépendance, qu’il a de suite suspendue. Faut-il choisir entre l’autoritarisme de l’État espagnol et de l’Europe et l’indépendantisme ?

Le 9 octobre 1967, il y cinquante ans, Ernesto « Che » Guevara était exécuté par des militaires boliviens et des agents de la CIA.  Nombreux sont ceux qui ne connaissent Che Guevara que par sa silhouette mondialement célèbre reprise sur une quantité impressionnante de gadgets. Mais qui était cet homme qui, 50 ans après sa mort, est toujours perçu comme un symbole de résistance et de lutte contre l'injustice ?

Depuis plusieurs années, les directions de la SNCB et d’Infrabel tentent de mettre des bâtons dans les roues des cheminots lorsqu’ils veulent mener des actions : recours à des juges, envois d’huissiers, de policiers sur les piquets, etc. A l’approche de la grève de tous les services publics du 10 octobre, Infrabel refuse la concertation et continue ses menaces malgré des récentes décisions de justice en sa défaveur. Le PTB dénonce ce recours croissant à la justice pour résoudre des conflits sociaux.

Partout dans le monde, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est mis sous pression. L’Espagne et la Pologne ont récemment connu des tentatives pour restreindre très fortement le droit à l'avortement. Heureusement, une forte mobilisation a fait reculer les gouvernements. Cet été, dans l’Arkansas aux Etats-Unis, un projet de loi a vu le jour pour empêcher les femmes de décider seules d’un avortement. En Belgique, l’avortement est toujours dans inscrit code pénal. En Irlande et à Malte, il est tout simplement interdit. Se mobiliser est donc plus que jamais indispensable.

Du 6 au 17 novembre 2017, Bonn accueille le nouveau sommet climatique international (COP23). L'état d'avancement de l'Accord de Paris sur le climat de 2015 y sera discuté. Le PTB répondra à l’appel du mouvement climatique Climate Express qui compte sur le « pouvoir des gens » pour mettre sous pression les négociateurs présents à Bonn. #Bonngo

Ce qui a débuté par l’annulation de six vols en Italie et en Espagne a abouti à la suppression, fin octobre, de 40 à 50 vols par jour. Des vacances bien méritées s’envolent donc en fumée pour de nombreuses personnes. Mais le personnel lui aussi subit la politique de Ryanair.

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.