Journée d’action ce 7 octobre : « Pour boucler le budget, allez chercher l’argent aux Bahamas »

Photo Solidaire, Vinciane Convens.
Photo Solidaire, Vinciane Convens.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

s et bien de montré que l on et pas d accord avec se gouvernement anti social, mais charlot le com me l entend pas de cette oreille il doit trouver 4,2 milliard et il les trouvera coute que coute , par n importe que moyen jusque a supprimer tous nos acquis et fouiller dans nos compte et vie priver etc etc , je repete il et temps de taper du poing sur la table ou alors on vas vers un révolte du peuple ,pour faire chuter se charlot qui détruit le pays
Formidable mobilisation ! Ils auront au moins compris ce qu'ils risquent en s'entêtant dans la même ligne que les 2 années précédentes. Et il faudra tenir bon car les licenciements ne vont pas s'arrêter là.
Crié haut et fort vôtre indignation camarades part rapport à ce gouvernement qui fait dès cadeaux aux multinationales ! C'est facile, ils fonts des cadeaux aux multinationales et puis quand ils contrôlent leurs budgets ils manquent de l'argent est après veulent récupérer le manque à gagner auprès des plus faibles ! Un gouvernement uniquement pour les nantis ! Deux ans à encore supporté leurs injustices à l'encontre des travailleurs et des plus faibles , à moins que le peuple lès mets dehors de force !? ON peut toujours rêver !
Les belges doivent savoir ce qu'ils veulent. les grèves et les manifestations ne servent plus à rien. Les gouvernements n'en n'ont que faire, ça ne les impressionne même plus ;) Je pense que la meilleure manière de faire bouger les choses c'est de se fixer sur un seul objectif : FAIRE DIMINUER LE NOMBRE DE GOUVERNEMENTS ET PARLEMENTS en Belgique !!! Pour se faire c'est une mobilisation citoyenne qui compte et pas juste dans la rue mais aussi par la récolte de signatures : des MILLIONS DE SIGNATURES ;) Ce genre de pression peut permettre de changer la situation. Le PTB a défendu durant des années ce points bien précis et j'ai l'impression que ce n'est plus le cas. Une fixette sur l'impôts sur la fortune est loin de convaincre. La première chose à faire est de faire démissionner les 5 gouvernements en trop que nous avons en Belgique : Gouvernement Wallon, Flamand, Bruxellois, Communauté française et le gouvernement de la région Wallonie Bruxelles !!! LE SEUL gouvernement qui doit exister est le Gouvernement Fédéral. La même suppression doit être faite au niveau des Parlements !!! Quant aux Régions....il n'y a pas plus anti démocratique que ça ! Les belges ne sont PAS EGAUX devant la loi selon la région qu'ils habitent !! (...)
Laisser en place uniquement le gouvernement MR NVA pour décidé lui seule le pays serait encore pire, ON le voit déjà îci même avec la politique antisocial qu'il font subir à l'encontre des plus faibles et les cadeaux octroyer aux multinationales !! Injustice totale !! Bien sûr, l'économie pourrait ce réalisée sur le lès trop nombreux gouvernement, qu'il faut bien le reconnaître sont beaucoup trop nombreux pour un si petit pays !! Une pression populaire des contestataires contre ce pouvoir de droite pourrait faire reculer le couple MR NVA où éventuellement le faire chuter, mais pour ça faut y mettre le paquet !!!
Vous avez raison ne laissez pas tomber battez vous contre ces riches qui font des gens pauvres encore des plus pauvres ne vous laissez pas retirer votre pain quotidien et aller cherchez chez les riches l'argent dont ils ont pris aux pauvres
Je suis antierment dacord avec se qhe vous dit a la television dimanche, de toute facons cest devenu insupportable Ceux qhi detiennent des grandes fortunes en veulent toujours plus sans payer limpo si un milliard et demis de personnes sont dans la misere ils sans fiche totalement Vous pouvez comptez sur tous les membres de ma famille vons votez pour vous Maintement je vais vous une proposition pour soutenir le parti Jai construit un generateur d,energie non poluante Jallais publié les plans afin qhe se soit brevetable et n,importe qhi pourrat construire les generateurs a grand rendement Ils peuvent etre placer nimporte ou et chaqhe particulier aura toute l,energie qhil a besoin Apres amortissement l,nergie est gratuitelLes aventages sont presqhe sans limites La fin du monopol des grandes societes L,indepandense de tous en energie La fin de l,action nenefaste sur la nature Le duCO2 La liste est presqhe sans limite Si cette decouverte est proposee par votre parti se une aide majeure pour le parti Jai breveté une invention cela ma couter se sont les industriels qhi sans sont emparé jai idu abendonner ma defance Personne ne peut tenir face leur immence fortune et leur avocats c,est intenable La seule condition qhe je garde cest detre reconnu comme l,inventeur Maitenant je vous souhaite bonne chance et merci pour votre atention
Le Belge mérite ce qui lui arrive, je m'explique lors des grèves ont entend souvent les gens se plaindre des grèves et dire ca ne sers à rien alors quand on a un t'elle état d'esprit on subit et on la ferme. Maintenant pour la fraude et l'évasion fiscale croyez moi il ne vont rien faire cela voudrait dire qu'ils se tirerai une balle dans le pied on serait bien étonné de voire le nombre de politique impliqué dans cette fraude ?? Belge bouge t'ont cul ou ferme la et crève ! À vous de choisir Ne compté surtout pas sur notre chère gouvernement il est juste la pour mètre le budget en équilibre sans se soucier des répercussions sur le citoyen, un jolie budget pour se faire bien voire de notre belle Europe pleine d'égalité sociale. Cela dis monsieur Michel et messieurs les politiques je ne vous salue pas

L’Italie a presque un nouveau gouvernement. Cette alliance entre populistes du Mouvement 5 Étoiles et extrême-droite de la Ligue inquiète l’Union européenne. Le nouvel exécutif pourrait ne plus respecter les traités européens. Mais c’est surtout l’émergence de ce gouvernement même qui devrait inquiéter. Parce qu’il illustre toutes les limites de l’intégration européenne.

Redouane Ahrouch, conseiller communal à Molenbeek, a été licencié par la STIB. Fondateur du parti Islam, il avait défendu la séparation des entrées des hommes et des femmes dans les transports en commun. Lors de son passage à RTL, il avait refusé de regarder une chroniqueuse dans les yeux. Il en a ensuite fait de même face à la secrétaire d’État N-VA, Zuhal Demir sur le plateau de l'émission « De Afspraak ». Le comportement d’Ahrouch a choqué. Mais comment combattre ses idées ? Et à qui profite réellement la polémique ?
Ce dimanche 20 mai, avec 68 % des votes exprimés en sa faveur, Nicolás Maduro a remporté l'élection présidentielle vénézuélienne. L'opposition locale, les États-Unis et leurs partisans ne reconnaissent pas le résultat. Une décision prise avant que l'élection n'ait lieu...
Pour la première fois depuis dix ans, tous les syndicats de la Fonction publique, qui compte 5,4 millions de salariés en France, étaient dans la rue ce mardi. Rejoints par de nombreux secteurs, ils luttent contre la volonté du président Macron de supprimer 120 000 emplois, casser leur statut, ouvrir la porte aux contrats précaires... Reportage au milieu du cortège parisien.
Depuis deux mois, les travailleurs français sont en lutte contre les plans du président Emmanuel Macron et les politiques libérales de l'Union européenne. Dans ce combat, les cheminots sont la locomotive. Décryptage avec un des conducteurs de cette locomotive, le Secrétaire général de la CGT Cheminots.

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. En guerre, le nouveau film de Stéphane Brizé (La Loi du marché), avec Vincent Lindon, est saisissant de réalisme. Un récit puissant, un film qui questionne.

Après avoir gagné l'Eurovision et accueilli le départ du Giro, Israël célèbre ce 14 mai les 70 ans de sa fondation et accueille la nouvelle ambassade des USA à Jérusalem. De leur côté,  les Palestiniens prévoient ce 15 mai une marche avec jusqu'à un million de manifestants à Gaza, en clôture du cycle de protestations de la « Grande Marche du Retour » et pour commémorer les 70 ans de la Nakba, la « catastrophe » de la création d'Israël en 1948, qui a forcé 750 000 Palestiniens à quitter leurs villages. Entretien avec Hamdan Al Damiri, coordinateur de la communauté palestinienne en Belgique.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.
Campus universitaires bloqués, assemblées générales et manifestations : le mouvement social qui traverse l'hexagone touche également les étudiants français. Rencontre avec Charlotte Dumont, responsable à Comac (mouvement étudiant du PTB), qui s’est rendue une semaine en France au cœur du mouvement étudiant.

Ce 15 mai sera commémoré le 70e anniversaire de la Nakba (« catastrophe »). Le terme désigne les conséquences pour les Palestiniens de la défaite des armées arabes face aux troupes sionistes en 1948. La plus importante de ces conséquences est l’expulsion de près de 750 000 personnes des territoires conquis par Israël.