Journée d’action ce 7 octobre : « Pour boucler le budget, allez chercher l’argent aux Bahamas »

Photo Solidaire, Vinciane Convens.
Photo Solidaire, Vinciane Convens.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

s et bien de montré que l on et pas d accord avec se gouvernement anti social, mais charlot le com me l entend pas de cette oreille il doit trouver 4,2 milliard et il les trouvera coute que coute , par n importe que moyen jusque a supprimer tous nos acquis et fouiller dans nos compte et vie priver etc etc , je repete il et temps de taper du poing sur la table ou alors on vas vers un révolte du peuple ,pour faire chuter se charlot qui détruit le pays
Formidable mobilisation ! Ils auront au moins compris ce qu'ils risquent en s'entêtant dans la même ligne que les 2 années précédentes. Et il faudra tenir bon car les licenciements ne vont pas s'arrêter là.
Crié haut et fort vôtre indignation camarades part rapport à ce gouvernement qui fait dès cadeaux aux multinationales ! C'est facile, ils fonts des cadeaux aux multinationales et puis quand ils contrôlent leurs budgets ils manquent de l'argent est après veulent récupérer le manque à gagner auprès des plus faibles ! Un gouvernement uniquement pour les nantis ! Deux ans à encore supporté leurs injustices à l'encontre des travailleurs et des plus faibles , à moins que le peuple lès mets dehors de force !? ON peut toujours rêver !
Les belges doivent savoir ce qu'ils veulent. les grèves et les manifestations ne servent plus à rien. Les gouvernements n'en n'ont que faire, ça ne les impressionne même plus ;) Je pense que la meilleure manière de faire bouger les choses c'est de se fixer sur un seul objectif : FAIRE DIMINUER LE NOMBRE DE GOUVERNEMENTS ET PARLEMENTS en Belgique !!! Pour se faire c'est une mobilisation citoyenne qui compte et pas juste dans la rue mais aussi par la récolte de signatures : des MILLIONS DE SIGNATURES ;) Ce genre de pression peut permettre de changer la situation. Le PTB a défendu durant des années ce points bien précis et j'ai l'impression que ce n'est plus le cas. Une fixette sur l'impôts sur la fortune est loin de convaincre. La première chose à faire est de faire démissionner les 5 gouvernements en trop que nous avons en Belgique : Gouvernement Wallon, Flamand, Bruxellois, Communauté française et le gouvernement de la région Wallonie Bruxelles !!! LE SEUL gouvernement qui doit exister est le Gouvernement Fédéral. La même suppression doit être faite au niveau des Parlements !!! Quant aux Régions....il n'y a pas plus anti démocratique que ça ! Les belges ne sont PAS EGAUX devant la loi selon la région qu'ils habitent !! (...)
Laisser en place uniquement le gouvernement MR NVA pour décidé lui seule le pays serait encore pire, ON le voit déjà îci même avec la politique antisocial qu'il font subir à l'encontre des plus faibles et les cadeaux octroyer aux multinationales !! Injustice totale !! Bien sûr, l'économie pourrait ce réalisée sur le lès trop nombreux gouvernement, qu'il faut bien le reconnaître sont beaucoup trop nombreux pour un si petit pays !! Une pression populaire des contestataires contre ce pouvoir de droite pourrait faire reculer le couple MR NVA où éventuellement le faire chuter, mais pour ça faut y mettre le paquet !!!
Vous avez raison ne laissez pas tomber battez vous contre ces riches qui font des gens pauvres encore des plus pauvres ne vous laissez pas retirer votre pain quotidien et aller cherchez chez les riches l'argent dont ils ont pris aux pauvres
Je suis antierment dacord avec se qhe vous dit a la television dimanche, de toute facons cest devenu insupportable Ceux qhi detiennent des grandes fortunes en veulent toujours plus sans payer limpo si un milliard et demis de personnes sont dans la misere ils sans fiche totalement Vous pouvez comptez sur tous les membres de ma famille vons votez pour vous Maintement je vais vous une proposition pour soutenir le parti Jai construit un generateur d,energie non poluante Jallais publié les plans afin qhe se soit brevetable et n,importe qhi pourrat construire les generateurs a grand rendement Ils peuvent etre placer nimporte ou et chaqhe particulier aura toute l,energie qhil a besoin Apres amortissement l,nergie est gratuitelLes aventages sont presqhe sans limites La fin du monopol des grandes societes L,indepandense de tous en energie La fin de l,action nenefaste sur la nature Le duCO2 La liste est presqhe sans limite Si cette decouverte est proposee par votre parti se une aide majeure pour le parti Jai breveté une invention cela ma couter se sont les industriels qhi sans sont emparé jai idu abendonner ma defance Personne ne peut tenir face leur immence fortune et leur avocats c,est intenable La seule condition qhe je garde cest detre reconnu comme l,inventeur Maitenant je vous souhaite bonne chance et merci pour votre atention
Le Belge mérite ce qui lui arrive, je m'explique lors des grèves ont entend souvent les gens se plaindre des grèves et dire ca ne sers à rien alors quand on a un t'elle état d'esprit on subit et on la ferme. Maintenant pour la fraude et l'évasion fiscale croyez moi il ne vont rien faire cela voudrait dire qu'ils se tirerai une balle dans le pied on serait bien étonné de voire le nombre de politique impliqué dans cette fraude ?? Belge bouge t'ont cul ou ferme la et crève ! À vous de choisir Ne compté surtout pas sur notre chère gouvernement il est juste la pour mètre le budget en équilibre sans se soucier des répercussions sur le citoyen, un jolie budget pour se faire bien voire de notre belle Europe pleine d'égalité sociale. Cela dis monsieur Michel et messieurs les politiques je ne vous salue pas

Alors que l’Union européenne fête ce week-end les 60 ans du Traité de Rome, plus de 1 000 manifestants se sont rassemblés ce 24 mars à l’appel de la FGTB devant le Parlement européen à Bruxelles pour réclamer des mesures efficaces contre le dumping social.

Voici un aperçu du contenu du numéro d'avril. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Ce 21 mars, infirmier.ère.s, aides-soignant.e.s, travailleurs sociaux et d’autres du secteur non-marchand descendaient dans la rue pour de meilleures conditions de travail et contre les économies dans leur secteur. Mais les Belges ne sont pas seuls. Dans d’autres pays européens aussi, les soins de santé sont sous pression, au détriment du personnel et des patients. Et la résistance y est également active.

De plus en plus d’entreprises importent des travailleurs détachés. Le but ? Éluder les réglementations de travail et de salaire belges. Et saper celles-ci.

« Le TTIP et le CETA pour débutants ». Dans son livre, Line De Witte décortique la genèse et les enjeux des deux grands traités de libre-échange négociés aujourd’hui par l’Union européenne. Dans le chapitre ci-dessous, que nous publions en exclusivité, elle remonte à l’Alena, traité liant le Canada, les États-Unis et le Mexique. Adulé par les actionnaires et maudit par les travailleurs, il a posé les bases économiques sur lesquelles le discours de Trump a pu prospérer.

Les gens en ont marre. Marre des politiciens corrompus. Marre de leurs combines. Marre de l’austérité. En France, le Front national (FN) prétend offrir une alternative. Mais les entrailles du FN montrent non seulement un parti très antisocial, mais, de scandale en scandale, les responsables du parti sont eux aussi pris la main dans le sac.

La semaine dernière, la Cour européenne de justice a rendu un arrêt stipulant que les entreprises peuvent interdire le port du foulard (parfois appelé à tort « voile ») sur la tête dans des fonctions où l’on est visible par le public. Dans une carte blanche publiée dans le magazine Knack, un nombre important d’organisations de femmes et d’associations se sont indignées de cet arrêt. L’avis de Maartje De Vries, présidente de Marianne, le mouvement de femmes du PTB.

« Vous ne pouvez pas dépenser tout l'argent dans l'alcool et les femmes et ensuite demander de l'aide » Ces mots du social-démocrate néerlandais Jeroen Dijsselbloem visent la Grèce ou de l'Espagne. Avec ces propos sexistes, xénophobes et qui diffusent une vision fausse sur la dette des pays du Sud de l’Europe, Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, veut surtout assurer sa place, après sa déroute électorale aux Pays-Bas.

C’était une réussite. Samedi 18 mars dernier, pas moins de 130 000 personnes avaient répondu à l’appel de la gauche française à prendre part à la Marche pour la 6e République et la justice sociale. Des membres du PTB et de son mouvement d’étudiants, Comac, y étaient. Voici quelques photos.

Dans un athénée de Flémalle, près de Liège, cela fait plusieurs années que les pannes de chauffage sont récurrentes. Pour enfin faire bouger les choses, les élèves ont décidé de se mettre en grève. Et ils ont obtenu une première victoire.