La colère des soignants face à un système malade

Photo Solidaire
Photo Solidaire

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

chose et sur vous allez etre reçu poar charles michel , il vas vous dire oui oui je comprend je vous tend la main ,et de l autre le couteaux dans le dos il qu a regarder avec les syndicats se qu il on fait il sont revenus sans rien et avec un couteaux dans le dos ,moi plus je le vois plus son nez s allonge , un veritable menteur a 100% vous n avez que 2 solution avec eux 1 vous ete d accord et tous se passe bien vous vous faite entuber , ou de 2 vous ete pas d accord mais il s en fous il vous plante le couteaux a pain dans le dos donc résulta vous aurait rien ,donc seul solution foutre ce charles a la porte croyer moi s et la seul et bonne solution , et prochaine élèction votez plus MR s.v.p ni cd&v,et nva
Vous savez ce gouvernement veut la mort pur est simple du petit , pour favorisé leurs fameux élites , multinationales et autres pourritures du même genre ! Le seul moyen de changer quelques choses , c'est de faire tomber le plus vite possible ce gouvernement de la HONTE , ça ne sert à rien de discuter avec eux , ils ne vous entendent pas , !!!
il serait temps qu un parti et je ne vois que le votre pou faire bouger les choses on attends quoi auraient on peur du théatrale gounvernement dommage 30 ans demoins je m inscrivais sur les listes étant itinérante j auris pu pousser une liste mais on avance et qu allez vous faire pour contrer ces clowns si vous vous y mettez il est grand temps et surtout pasles musulmants pour faire gonfler les voix de toute manière s il a un pareilsur une liste la prochaine fois le ministre sera comme ça
gouvernement de merde ils n'ont plus d'argent alors qu'ils suppriment quelques ministres et acolytes ils retrouverons un paquet de sous de toutes façons lors des porochaines elections je ne voterais pas ou alors contre ces guignols !
J'ai 60 ans le 5 juin 2017. Je travaille à l'Institut de Lierneux. Pour partir à la retraite à 60 ans, il me faut 42 ans de cotisation. Comment aurais-je pu m'occuper de malades mentaux dès 18 ans ? Et comme j'ai étudié après 20 ans (dans un autre domaine), sans vergogne je n'ai plus droit à la moindre année de pension anticipée. Or aujourd'hui, je suis sur les genoux. Mais de tout cela, j'en ai déjà parlé avec Monsieur Hedebouw. (que je remercie une fois de plus au passage) Marc.
Je vous comprend monsieur , ce gouvernement Est fou , car il épuise les plus âgés au boulot , et de l'autre côté exclus les jeunes du chômage parce qu'il ne trouve pas de boulot ! Dans le but d'enrichir encore un peu plus les multinationales ,nantis ..... Pour m'a part , il ne faudrait pas attendre la fin de la législature de ce gouvernement pour réagir , car deux ans avec de telle énergumènes , vous feront revenir au moyen-âge !!!
quand es que se gouvernement de merde tombera t il c est un gouvernement pour les riches
si cela continue comme cela rien me changera il ira jusque au bout ce gouvernement de merde car je vois que rien me bouge , s et bien de discuter mais faudrait agir vite car tous nos acquis s en vas il vote des lois a tous bout chants a l insu des syndicat et dans leur dos , me vous étonner pas si un jour il nous ferons payer pour l air que l on respire
La facture des hôpitaux digne d'un hôtel 7 étoiles, ou va l'argent et que fait ont de cet argent, nous avons une sécurité sociale qui privilégie ceux qui ne cotise pas. Ce pays va à sa perte. Un soulèvement du peuple est nécessaire pour arrêter cette politique qui ruine notre pays.
Un soulèvement du peuple est nécessaire pour arrêter cette politique qui ruine notre pays , comme vous dite mais faut t il qu il a lieu oui on parle mais que fait t on rien pour l instant et jusque a présent je vois rien bouger ni s organiser , a part quelque manifestation s et tous il faut plus de force si on veut arriver a quelque chose , il a quelque temps j ai fait remarquer que charlos me communique rien on le vois pas il prend des décision en comiter restreins et comme il la dit JE FERAIT LES REFORME COUTE QUE COUTE donc il le fera , il s en fous des gréve et autre , un exemple les pauvres gardien prison un mois de greve et alors rien , no militaire ben meme chose ferme ta gueule et travail casse toi la santé etc, etc j en ai rien a foutre voila se qu il dit , donc il et plus que temps d agir et trés vite si on veut encore avoir quel que chose
Au prochaine élection et malheureusement il faudra probablement attendre jusque là pour espérer un changement, c'est de n'inclure dans notre vote aucun membre de parti qui se sont "radicalisés" par la finance ! Cela dit, lorsque l'on regarde chez nos voisins français, celui qui a été plébiscité lors des primaires de la droite, est un illuminé du libéralisme à tout va : travailler plus longtemps, flexibilité du travail, rabotage des salaires, des pensions, de la sécu. Toute la panoplie du diktat européen. Tout pour les "gros" et rien pour ceux qui font leurs enrichissements, les travailleurs. Eux aussi vont rigoler "jaunes" et se faire bouffer (socialement et financièrement) par la droite !
Pour avoir travaillé dans le non-marchand, je reçois une pension qui me permet à peine de vivre, je ne compte plus les heures supplémentaires non payées ni reprises en congé. Que dire, que faire? Je comprends les travailleurs actuels qui s'indignent contre un gouvernement incapable de prendre ses responsabilités, pauvre Belgique. Tant qu'elle existe encore, ne faudrait-il pas une véritable révolution ? En attendant, à 70 ans, je dois encore travailler pour boucler les fins de mois! Une chance d'avoir fait attention à ma santé...

« Le Bruxelles des révolutionnaires » est un ouvrage collectif dirigé par l’historienne Anne Morelli. Dans ce livre richement illustré, le lecteur part sur les traces de la révolution de 1830 pour arriver à « Bruxelles, terrain d’action des luttes urbaines », en passant par la Grand-place « ouvrière » où les lieux de la capitale fréquentés par Marx, Lénine, Victor Hugo… Nous reproduisons ici l’introduction de l’ouvrage par celle qui l’a dirigé.

Dans le dernier livre de Peter Mertens, Graailand, le nom d’Ewald Engelen apparaît à plusieurs reprises. Le géographe financier néerlandais ne se montre pas tendre envers les élites financières et politiques. Il plaide sans détour pour un populisme de gauche, capable de battre la déferlante du populisme de droite.

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain » était la devise d’Ambroise Croizat, « père » de la sécurité sociale française. A l’occasion des 70 ans de celle-ci, un film retraçant cette lutte pour une vie digne est sorti. Rencontre avec Gilles Perret, réalisateur de La Sociale.

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L’an dernier, plus de 1 000 bénévoles ont permis à ManiFiesta d’exister. Alors que l’édition 2017 se prépare, les organisateurs font de nouveau appel à la solidarité.

Ces dernières semaines, la presse publie des images de manifestations violentes au Venezuela contre le président Maduro et son gouvernement. L’impérialisme semble à nouveau se réveiller, ouvrant une nouvelle ère sur le continent latino-américain. 

Le 19 mai, le gouvernement a approuvé un projet de loi visant à instaurer un « service minimum » dans le rail. Si cette loi est officiellement motivée par de beaux principes (droit à la mobilité et liberté de circulation), elle cache un retour au 19e siècle au niveau des acquis sociaux. Car c’est l’ensemble des libertés syndicales de tous les travailleurs qui est remis en cause. Explications de l’avocat spécialiste du droit social Jan Buelens.

« "Lorsqu’elle a été élue bourgmestre de Barcelone, Ada Colau a immédiatement diminué son salaire de manière drastique", ai-je expliqué lors d’une interview ce dimanche à la radio. Siegfried Bracke en a avalé son café de travers et tweeté son mécontentement. Alors que des villes comme Anvers et Bruxelles ont beaucoup à apprendre de comment Barcelone révolutionne la ville », écrit Peter Mertens, le président du PTB, dans une opinion parue sur LeVif.be.

Dans un rapport résultant de quatre ans de recherche internationale, plus de 400 scientifiques ont tiré des conclusions catégoriques : l’agriculture industrielle est nocive pour le climat, la santé, l’économie, le développement et l’environnement, et l’avenir, c’est l’agro-écologie. Même si, d’ici 2050, il faudra nourrir neuf milliards de gens. 

Jeremy Corbyn, le dirigeant du Labour, est le surprenant gagnant des élections législatives britanniques. Avec son résultat, il prive le Parti conservateur de sa majorité absolue. Les médias, l’establishment et même son propre parti ont pourtant tout fait pour saboter Corbyn. Mais son discours de gauche authentique a fait mouche. Tout comme Mélenchon en France et Sanders aux États-Unis, Corbyn a avant tout rallié les voix des jeunes et des travailleurs. 63% des jeunes ont voté Labour. Ce succès peut désormais donner l’impulsion à un large mouvement social.