La double morale : notre armée est à Bruxelles et Anvers, nos armes en Arabie saoudite

Anvers, 18 janvier 2015. (Photo Solidaire, Dirk Holvoet)
Anvers, 18 janvier 2015. (Photo Solidaire, Dirk Holvoet)

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

quand un belge de Syrie reviendra avec un FN dans ses bagages, achetés par les saoudiens et fournis par eux aux assassins islamistes, qu'il y aura un bain de sang (vu que les FN, c'est pas des armes de schtroumpfs), que dira le gouvernement ? et l'armée ? et les familles des victimes ? le peuple est-il stupide ou fait-il dans la "dissonance cognitive" ?
Ce que je trouve abérrrant, c'est qu'en fait, , sous couvert de peur du terrorisme, on fasse appel à l'armée parceque la police est en tel sous effectif qu'elle ne peut plus maintenir les missions qui sonty les siennes. C'est la résultante de "dégraissage des services publics bouffis" depuis des années. Et maintenant que l'on à besoin de la police, . . ; y'a plus. alors on va chercher l'armée. et demain ??? Le spf finances (les impôts) ne fonctionne plus ? l'argent ne rentre plus dans les caisses ? On privatise ! ! ! La sécurité sociale coute trop cher ??? soignez vous tout seul !
J'ai voté PTB, et je crois que j'ai fait le bon choix, concernant votre politique national, mais concernant votre politique international, j'ai des doutes. Vous félicètez la gréce pour avoir voté extrême gauche, mais vous ne faites pas de commentaire, pour leur alliance avec l'extrême droite. Vous condamner Israel ( a juste titre) pour ce qu'il font en Palestine, mais vous ne dites rien, lorsque que les palestiniens applaudissent les attentats et brûle le drapeaux Français Vous condamner les USA pour tout ce qui se passe dans le monde, à vous entendre ce serais de leur faute, pour les attentats, alors que se sont des fanatiques religieux qui font les attentats. Pas de commentaires ou très peu sur les massacres des chrétiens par des fanatiques musulmans en Syrie et en Irak, très peu de commentaires également sur les décapitations Pas de commentaire sur le dictateur Poutine, qui envahit un pays et tuent des milliers de gens, même si l'Ukraine est dominée par l'extrême droite, rien ne lui donne le droit d'envahir un pays Je sais que beaucoup de personnes pensent comme moi, n'oubliez pas que des personnes de toutes confessions et de race votent pour vous, je crois que vous devriez condamner avec force toute les atrocités faites aux musulmans, juifs, ou autres populations, merci de me lire, et continuer de vous battre pour notre bien à tous.
Bonjour, Attention de ne pas confondre salafisme et takfirisme. Si l'Arabie Saoudite est bien le berceau et le centre du salafisme, ce pays est victime du takfirisme qui a commis de nombreux attentats en Arabie Saoudite. Pour rappel, l'Arabie Saoudite fait partie de la coalition qui se bat contre l'autoproclamé "État Islamique". Les salafistes sont pacifistes, tandis que les takfiristes attaquent tout le monde, y-compris les salafistes. Le PTB a sans doute de très bonnes idées concernant la politique belge, mais ses points de vue sur l'international sont parfois très approximatifs. Je ne peux que vous conseiller d'aller visiter la Grande mosquée de Bruxelles, dans le Parc du Cinquantenaire, occupée et dirigée par l'Arabie Saoudite, et demander aux responsables leur opinion sur les terroristes et l'EI. C'est à deux pas de la station Schuman. Il fut un temps où les communistes représentaient le grand méchant loup, aujourd'hui ce sont les salafistes, pourtant paisibles, et c'est tout aussi injuste. Bien à vous
Une analyse très éclairante, et qui va au fond des choses. Merci pour cette contribution à la compréhension et à la réflexion.
Le 13 novembre, mon fils aurait pu figurer parmi les victimes. Il se trouvait à Paris et a été averti de justesse par la femme d'un ami avec qui il se trouvait dans un autre quartier qu'ils ne devaient pas rentrer au domicile de ce dernier. Je passe les arguments dont toute la planète a été informée et que maintenant tout le monde connaît. Et j'ai été soulagée, j'ai pu me rassurer. J'ai pu laisser aller des larmes salutaires. Et je me suis rendu compte que je pleurais pour les milliers d'enfants, de mères, de pères qui depuis si longtemps meurent sous les bombes et la torture et fuient, laissent tout derrière eux. Pleurent de honte et de désolation d'avoir été obligés à ça. Je me suis demandé où étaient les travailleuses qui avaient tissé de leurs mains les fils d'or qui sillonnent sur la nappe que nous sortons à Noël. Je me suis aussi demandé où étaient les morts de la manifestation de Charonne, ceux dont on a jamais parlé. Je ne suis qu'une simple citoyenne témoin de notre histoire à tous. J'aurais souhaité que chacun pleure des souffrances et de la censure européenne opposée aux mouvements de résistance dans ces pays qui était déjà stigmatisée comme terroriste. Voilà, c'est tout. Ce n'est pas très rationnel ni matérialiste comme analyse, mais j'ai du mal à croire que, parce que nos gouvernements sont lourdement armés et qu'ils ont développé ce secteur au détriment de bien des autres, nos vies soient plus précieuses car elles se sont passées près de chez nous.
Voici un aperçu du contenu du numéro d'avril. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Ce 21 mars, infirmier.ère.s, aides-soignant.e.s, travailleurs sociaux et d’autres du secteur non-marchand descendaient dans la rue pour de meilleures conditions de travail et contre les économies dans leur secteur. Mais les Belges ne sont pas seuls. Dans d’autres pays européens aussi, les soins de santé sont sous pression, au détriment du personnel et des patients. Et la résistance y est également active.

De plus en plus d’entreprises importent des travailleurs détachés. Le but ? Éluder les réglementations de travail et de salaire belges. Et saper celles-ci.

« Le TTIP et le CETA pour débutants ». Dans son livre, Line De Witte décortique la genèse et les enjeux des deux grands traités de libre-échange négociés aujourd’hui par l’Union européenne. Dans le chapitre ci-dessous, que nous publions en exclusivité, elle remonte à l’Alena, traité liant le Canada, les États-Unis et le Mexique. Adulé par les actionnaires et maudit par les travailleurs, il a posé les bases économiques sur lesquelles le discours de Trump a pu prospérer.

Les gens en ont marre. Marre des politiciens corrompus. Marre de leurs combines. Marre de l’austérité. En France, le Front national (FN) prétend offrir une alternative. Mais les entrailles du FN montrent non seulement un parti très antisocial, mais, de scandale en scandale, les responsables du parti sont eux aussi pris la main dans le sac.

La semaine dernière, la Cour européenne de justice a rendu un arrêt stipulant que les entreprises peuvent interdire le port du foulard (parfois appelé à tort « voile ») sur la tête dans des fonctions où l’on est visible par le public. Dans une carte blanche publiée dans le magazine Knack, un nombre important d’organisations de femmes et d’associations se sont indignées de cet arrêt. L’avis de Maartje De Vries, présidente de Marianne, le mouvement de femmes du PTB.

« Vous ne pouvez pas dépenser tout l'argent dans l'alcool et les femmes et ensuite demander de l'aide » Ces mots du social-démocrate néerlandais Jeroen Dijsselbloem visent la Grèce ou de l'Espagne. Avec ces propos sexistes, xénophobes et qui diffusent une vision fausse sur la dette des pays du Sud de l’Europe, Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, veut surtout assurer sa place, après sa déroute électorale aux Pays-Bas.

C’était une réussite. Samedi 18 mars dernier, pas moins de 130 000 personnes avaient répondu à l’appel de la gauche française à prendre part à la Marche pour la 6e République et la justice sociale. Des membres du PTB et de son mouvement d’étudiants, Comac, y étaient. Voici quelques photos.

Dans un athénée de Flémalle, près de Liège, cela fait plusieurs années que les pannes de chauffage sont récurrentes. Pour enfin faire bouger les choses, les élèves ont décidé de se mettre en grève. Et ils ont obtenu une première victoire. 

La stratégie des politiciens comme Trump, Wilders, Le Pen, Francken ou Dewinter est de monter les gens les uns contre les autres. À Anvers, l’association Samenlevingsopbouw travaille dans la direction opposée en créant chaque jour du lien social au cœur de la diversité.