La nouvelle mesure MR-N-VA : "travaille gratuitement ou on te coupe les vivres"

Photo Solidaire, Vinciane Convens
Photo Solidaire, Vinciane Convens

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Je suis entièrement d'accord avec cet article, qui encore une fois, met bien l'accent sur le côté privatif des mesures concernant les allocataires sociaux et les visées politiques de BDW qui tend à aligner la législation belge sur celle des Pays-Bas. Rien à ajouter, si ce n'est que nous devrions afin de ne pas laisser le gouvernement livré à lui-même, réjoui de pouvoir mettre à profit les congés pour pondre son plan d'ultra-austérité destiné à ceux qui vivent au-dessous de ses moyens à lui, organiser qqch à Bruxelles pour réunir les gens qui ne partent pas en vacances. Ce pourrait être une belle journée de fête ! Et qui permettrait de rassembler les gens qui vont passer leur été ici.
je ne suis pas d'accord sur cela le travail sur base volontariat !! il y a des chômeurs longues durées ( + de 10ans ) qui veulent pas chercher du travail et les chômeurs étrangers qui n ont jamais voulu travailler ( eux s'est profiter sur notre système ) ils sont payer à rien faire et bien ils devraient travailler tous les jours 4 heures pour entretenir les routes ,rues et endroits public !! et là on verra que la Belgique deviendra un pays propre et les touristes reviendront plus souvent !! et cela fera rentrer de l argent au pays
Je suis au cpas parce que le gouvernement Di Rupo m'y a contrainte. Si je tombe à la rue ce sera grâce au gouvernement Michel. Les syndicats n'ont jamais pris la défense des gens comme moi car je ne leur rapporte pas d'argent sous forme de cotisation. Leur aide aux chômeurs est l'antichambre de l'onem. Certains de ces employés au service chômage du syndicats nous accueille ouvertement avec tout le mépris que l'extrême droite réserve aux faibles. Vos manifestations festives sont une insulte à la dignité des indigents. Il faut arrêter les actes barbares de ce gouvernement et le seul moyen c'est de le faire tomber tout de suite. Si ceux qui ont les moyens de le faire préfèrent attendre les prochaines élections, on va tous crever, soit par le suicide soit le froid qui nous achèvera dans la rue. Arrêtez de tergiverser. Il faut empêcher que l'esclavage ne devienne légal en Belgique. Faites cette putains de révolution non de dieu!
oui set se qui faudrait faire , mais personne ne la fait cette révolution on t il peur je ne sait pas en tous les cas chose sur et certaine il et grand temps de arrete cela , une chose les syndicats se laisse entuber par de beau message , voila se qu il y a et les gens on peur aussi ,se pays devient un pays d esclavage ou le gouvernement et roi , moi riche et toi pauvre ferme ta gueule point bar ,s il vous plait le PTB faite tombe cette merde de gouvernement qui vas nous ruiner
Je ne sais pas ce que le PTB en pense. Mais, l'éventuel retrait du Royaume-Uni de l'UE sera t-il vraiment un tsunami pour lui et notre pays ? Ou cherche t-on une nouvelle fois à nous faire peur (et prendre des vessies pour des lanternes) si l'on ne faisait plus partie de l'UE ou si elle venait à disparaître ? Nos politiques et les gros manitous se voient marcher sur des braises ardentes avec ce référendum. Car peut être que ce retrait du Royaume-Uni serait pour tous, les peuples opprimés, une porte ouverte vers le retour d'une gouvernance propre et d'un Etat redevenu démocratique. AND STOP THE SUPPRESSION, THE SPECULATION, SLAVERY; Il est grand temps que le PTB mette fin à cette secte européenne qui permet à tous ses gourous d'user et d'abuser de leurs pouvoirs, avant que nous nous révoltions les uns contre les autres plutôt que contre nos dictateurs.

Ce dimanche 10 décembre, la SNCB a lancé son nouveau plan de transport. Un plan « avec plus de trains et plus de correspondances », qui « élargira l’offre ferroviaire de 5,1% » si on en croit la SNCB. Qu’en est-il en réalité ?

Un accès super rapide à Facebook, Netflix, Buzzfeed… et la file d’attente pour tout le reste du contenu d’Internet ? Selon toute vraisemblance, la FCC, organisme américain de régulation des télécommunications, votera le 14 décembre la fin de la neutralité du Net. Mais une forte opposition se fait entendre de plus en plus...

Le 13 décembre, la coalition « Justice migratoire », qui regroupe associations citoyennes, syndicats, ONG, appelle à une grande manifestation à Bruxelles. « L’objectif est de rassembler plusieurs milliers de personnes, afin que l’Europe change de cap », selon David Mendez, l’un des organisateurs.

Vous connaissez probablement les conseillers emploi du Forem. Vous connaissez moins les éclusiers, gardes forestiers, responsables des pistes des aéroports, ou le personnel d’entretien des routes, mais ils sont là pour vous. Mais le gouvernement wallon, lui, n’est pas là pour eux. Ce jeudi 30 novembre, les services publics de Wallonie seront en grève pour demander le respect de ses engagements.

Il y a quelques jours, une équipe de CNN a sorti une vidéo terrifiante. Des migrants étaient vendus comme esclave pour une somme allant de 300 à 500 dollars dans une ville à proximité de Tripoli, la capitale Libyenne. Les images ont choqué de nombreuses personnes qui voient réapparaître le fantôme de l’esclavage qui a si longtemps détruit les populations africaines.

Victime d’un viol, Norine raconte son parcourt pour nous permettre de comprendre les barrières à surmonter pour les victimes. Un témoignage qui montre aussi que la justice dans notre pays n’est pas au service des victimes.

Deux chauffeurs Uber viennent de gagner en appel contre la plateforme.

La principale confédération syndicale portugaise appelait à une manifestation nationale, samedi dernier, pour une augmentation du pouvoir d’achat. Elle réclame une meilleure redistribution des richesses, fruit de la timide reprise économique.

Membre du bureau du Parlement catalan, le communiste Joan Josep Nuet est lui aussi poursuivi pour « sédition ». Son dossier, bâclé, illustre l’offensive antidémocratique de Rajoy.

La tonnelle installée sur le trottoir d’en face peut être démontée. Le piquet de grève est levé. Après 50 jours de conflit, la lutte des travailleurs du Mistral, une institution d’aide aux personnes handicapées située en région liégeoise, a payé. Le délégué syndical licencié a été réintégré et la directrice a été priée de faire ses cartons. Retour sur cette lutte avec Sandra Delhaye, permanente syndicale du SETCa.