La nouvelle mesure MR-N-VA : "travaille gratuitement ou on te coupe les vivres"

Photo Solidaire, Vinciane Convens
Photo Solidaire, Vinciane Convens

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Je suis entièrement d'accord avec cet article, qui encore une fois, met bien l'accent sur le côté privatif des mesures concernant les allocataires sociaux et les visées politiques de BDW qui tend à aligner la législation belge sur celle des Pays-Bas. Rien à ajouter, si ce n'est que nous devrions afin de ne pas laisser le gouvernement livré à lui-même, réjoui de pouvoir mettre à profit les congés pour pondre son plan d'ultra-austérité destiné à ceux qui vivent au-dessous de ses moyens à lui, organiser qqch à Bruxelles pour réunir les gens qui ne partent pas en vacances. Ce pourrait être une belle journée de fête ! Et qui permettrait de rassembler les gens qui vont passer leur été ici.
je ne suis pas d'accord sur cela le travail sur base volontariat !! il y a des chômeurs longues durées ( + de 10ans ) qui veulent pas chercher du travail et les chômeurs étrangers qui n ont jamais voulu travailler ( eux s'est profiter sur notre système ) ils sont payer à rien faire et bien ils devraient travailler tous les jours 4 heures pour entretenir les routes ,rues et endroits public !! et là on verra que la Belgique deviendra un pays propre et les touristes reviendront plus souvent !! et cela fera rentrer de l argent au pays
Je suis au cpas parce que le gouvernement Di Rupo m'y a contrainte. Si je tombe à la rue ce sera grâce au gouvernement Michel. Les syndicats n'ont jamais pris la défense des gens comme moi car je ne leur rapporte pas d'argent sous forme de cotisation. Leur aide aux chômeurs est l'antichambre de l'onem. Certains de ces employés au service chômage du syndicats nous accueille ouvertement avec tout le mépris que l'extrême droite réserve aux faibles. Vos manifestations festives sont une insulte à la dignité des indigents. Il faut arrêter les actes barbares de ce gouvernement et le seul moyen c'est de le faire tomber tout de suite. Si ceux qui ont les moyens de le faire préfèrent attendre les prochaines élections, on va tous crever, soit par le suicide soit le froid qui nous achèvera dans la rue. Arrêtez de tergiverser. Il faut empêcher que l'esclavage ne devienne légal en Belgique. Faites cette putains de révolution non de dieu!
oui set se qui faudrait faire , mais personne ne la fait cette révolution on t il peur je ne sait pas en tous les cas chose sur et certaine il et grand temps de arrete cela , une chose les syndicats se laisse entuber par de beau message , voila se qu il y a et les gens on peur aussi ,se pays devient un pays d esclavage ou le gouvernement et roi , moi riche et toi pauvre ferme ta gueule point bar ,s il vous plait le PTB faite tombe cette merde de gouvernement qui vas nous ruiner
Je ne sais pas ce que le PTB en pense. Mais, l'éventuel retrait du Royaume-Uni de l'UE sera t-il vraiment un tsunami pour lui et notre pays ? Ou cherche t-on une nouvelle fois à nous faire peur (et prendre des vessies pour des lanternes) si l'on ne faisait plus partie de l'UE ou si elle venait à disparaître ? Nos politiques et les gros manitous se voient marcher sur des braises ardentes avec ce référendum. Car peut être que ce retrait du Royaume-Uni serait pour tous, les peuples opprimés, une porte ouverte vers le retour d'une gouvernance propre et d'un Etat redevenu démocratique. AND STOP THE SUPPRESSION, THE SPECULATION, SLAVERY; Il est grand temps que le PTB mette fin à cette secte européenne qui permet à tous ses gourous d'user et d'abuser de leurs pouvoirs, avant que nous nous révoltions les uns contre les autres plutôt que contre nos dictateurs.

Après l’approbation par la Commission européenne du compromis à la Belge sur la loi « Major », le parti des libéraux flamands Open Vld lance une nouvelle offensive : faire passer une nouvelle loi organisant le travail portuaire, une loi taillée sur mesure pour Fernand Huts.

Après trois années d’incertitude totale, les travailleurs portuaires belges sont enfin soulagés. La Commission européenne met un terme à la procédure contre leur statut, la Loi Major. C’est une victoire dans la lutte pour la reconnaissance de la profession et pour la protection sociale dans les ports.

Dans les années 1990, l’Anversois Tobias Schiff (1925-1999) a écrit un livre extraordinaire sur la manière dont il a survécu pendant plus d’un demi-siècle à l’univers d’Auschwitz, où il fut déporté avec sa famille. Les éditions EPO rééditent cet ouvrage.

« Le Bruxelles des révolutionnaires » est un ouvrage collectif dirigé par l’historienne Anne Morelli. Dans ce livre richement illustré, le lecteur part sur les traces de la révolution de 1830 pour arriver à « Bruxelles, terrain d’action des luttes urbaines », en passant par la Grand-place « ouvrière » où les lieux de la capitale fréquentés par Marx, Lénine, Victor Hugo… Nous reproduisons ici l’introduction de l’ouvrage par celle qui l’a dirigé.

Dans le dernier livre de Peter Mertens, Graailand, le nom d’Ewald Engelen apparaît à plusieurs reprises. Le géographe financier néerlandais ne se montre pas tendre envers les élites financières et politiques. Il plaide sans détour pour un populisme de gauche, capable de battre la déferlante du populisme de droite.

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain » était la devise d’Ambroise Croizat, « père » de la sécurité sociale française. A l’occasion des 70 ans de celle-ci, un film retraçant cette lutte pour une vie digne est sorti. Rencontre avec Gilles Perret, réalisateur de La Sociale.

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L’an dernier, plus de 1 000 bénévoles ont permis à ManiFiesta d’exister. Alors que l’édition 2017 se prépare, les organisateurs font de nouveau appel à la solidarité.

Ces dernières semaines, la presse publie des images de manifestations violentes au Venezuela contre le président Maduro et son gouvernement. L’impérialisme semble à nouveau se réveiller, ouvrant une nouvelle ère sur le continent latino-américain. 

Le 19 mai, le gouvernement a approuvé un projet de loi visant à instaurer un « service minimum » dans le rail. Si cette loi est officiellement motivée par de beaux principes (droit à la mobilité et liberté de circulation), elle cache un retour au 19e siècle au niveau des acquis sociaux. Car c’est l’ensemble des libertés syndicales de tous les travailleurs qui est remis en cause. Explications de l’avocat spécialiste du droit social Jan Buelens.