Le « renouveau politique » façon Open Vld et N-VA : renforcer les partis au pouvoir par la hausse du seuil électoral

En 2014, Peter Mertens (au milieu), président du PTB, est passé à deux doigts d'être élu au Parlement aux côtés de Raoul Hedebouw (à gauche) et Marco Van Hees (à droite). Selon les derniers sondages, il y arriverait bien lors des prochaines élections. Avec la proposition de Van Quickenborne, Peter Mertens ne passerait en revanche pas le seuil électoral, ce qui arrangerait particulièrement la N-VA et l'Open VLD. (Photo Solidaire, Vinciane Convens)
En 2014, Peter Mertens (au milieu), président du PTB, est passé à deux doigts d'être élu au Parlement aux côtés de Raoul Hedebouw (à gauche) et Marco Van Hees (à droite). Selon les derniers sondages, il y arriverait bien lors des prochaines élections. Avec la proposition de Van Quickenborne, Peter Mertens ne passerait en revanche pas le seuil électoral, ce qui arrangerait particulièrement la N-VA et l'Open VLD. (Photo Solidaire, Vinciane Convens)

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Vouloir à tout prix faire barrage au PTB n'est pas la solution finale... Il y a longtemps que les partis majoritaires PS-CDH-MR se foutent de notre g..... . Et au Nord, pas de tentations ? Au vu de tous ce que l'on découvre jour après jour, semaine après semaine : malversations, faux en écritures, usage de faux, détournements de fond, mensonges, certificats médicaux fictifs, etc., Personne n'est au courant de ce qu'un autre fait ou ne fait pas mais chacun couvre un autre. Donc, beaucoup étaient au courant donc complices. Et comme d'hab, une commission qui coûtera chère pour de petites sentences. Belgique - France, même m...., même combat. Mais chez nous, c'est le PTB que l'on essaie d'écraser. Moi, je ne pardonnerai rien et n'oublierai rien. Et vous ? Ne dites pas lors des élections : ils sont tous les mêmes ou ils ne feront pas mieux. Encouragez et laissez ceux qui non jamais été au pouvoir parce qu'on les en a empêcher de montrer leur savoir. Notre avenir, celle des générations futures, NOTRE prospérité ne se trouvent plus dans la gérance des partis traditionnelles et de l'UE avides d'austérité, de mondialisation, d'enrichissement personnelle et de rien d'autres !
même chose pour les mutuelles, Maggie de Blok veut faire passer le nombre minimum d'adhérent de 10.000 à 70.000.... Il est grand temps de créer notre mutuelle !
3x le salaire moyen pour un ministre, c'est trop. salaire moyen, point final; (un ministre est moins utile qu'un balayeur) Ministère vient d'un mot latin qui signifie serviteur, service: depuis quand le serviteur gagnerait-il plus que la majorité de ses maîtres qui les payent? On devrait aussi les revêtir d'un habit de domestique, vu que c'est leur fonction. s'aligner également sur les moeurs en vigueur en Suède: zéro privilège et dehors à la moindre entorse.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.

Les négociations pour une nouvelle convention collective de travail (CCT) à Oleon ont échoué après le « non » de la direction aux propositions des travailleurs et de leurs syndicats. Les délégués des trois syndicats ont informé leur base et les travailleurs ont arrêté le travail. Ce 19 septembre au matin, le PTB s’est rendu aux portes de l’entreprise afin de témoigner son soutien.

Le PTB met la pression sur le plan pension du gouvernement devant 12 000 personnes. « Renforcez la nouvelle vague sociale, Join the wave ! », a déclaré Peter Mertens dans son discours à ManiFiesta, ce 17 septembre.
Après Irma, d’autres ouragans violents ne manqueront pas de surgir. L’approche préventive de Cuba devrait constituer une source d’inspiration pour des pays riches comme les Etats-Unis, la France (Saint-Martin) et les Pays-Bas (Sint-Maarten). Une opinion de Julie Steendam et Isabelle Vanbrabant, respectivement collaboratrice politique à l'ONG M3M et présidente de Cubanismo.be.

Le journaliste français François Ruffin est désormais député. Porté par une candidature rassemblant toute la gauche, il a battu le mouvement présidentiel En Marche et le Front national. Pour s’opposer au gouvernement depuis l’Assemblée nationale, et encore et toujours depuis la rue. Entretien.

On n'avait jamais vu une saison des ouragans aussi violente que cette année, dans l'océan Atlantique. Le 10 septembre, Irma, l'ouragan le plus violent jamais enregistré, a débarqué en Floride après un passage particulièrement dévastateur dans les Caraïbes. À peine deux semaines après Harvey, qui a durement frappé la ville de Houston, au Texas. Aujourd’hui, les Caraïbes se préparent au prochain ouragan, José. Que se passe-t-il ?

Richard Falk, professeur de droit international aux États-Unis, a été pendant plusieurs années rapporteur spécial de l’ONU pour les Territoires occupés en Palestine. Il a récemment publié un rapport pour l’ONU où il constate qu’Israël est un État d’apartheid. Sous la pression, celui-ci a rapidement été retiré. L’organisation Intal a interviewé Richard Falk, qui sera également présent à ManiFiesta le 16 septembre.

Avec un nouvel essai nucléaire sous-terrain, cette fois avec une très puissante bombe à hydrogène, la Corée du Nord est passée à une vitesse supérieure dans les menaces et provocations militaires, ce qui inacceptable et extrêmement dangereux. Là-dessus, les États-Unis ont à nouveau jeté de l’huile sur le feu. Le ministre américain de la Défense James Mattis a menacé d’une réaction militaire écrasante si la Corée du Nord poursuivait dans cette voie. « Ils ne comprennent que ce langage-là », a tweeté le président Trump.