Les 60 ans du Traité de Rome : ce que nous concocte l’establishment européen

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Tout d’abord, j’espère que mon « com » sera publié même si celui-ci m’est au jour la « Fantastique destinée de tous les Européens » que nous réservent tous les mandataires de cette Union Européenne. Aujourd'hui, je viens d'être confortée dans ma décision d'avoir choisi le PTB pour défendre mes droits. Mais au vu des élections qui se profilent parmi les pays dont les peuples et leurs (futurs) gouvernants sont MENOTTES et BALLONNES par l'UE, je continue à me poser beaucoup de questions. Celles-ci nourrissent un certain pessimisme et beaucoup de scepticisme quand au bien fondé des partis politiques et de leurs représentants sur le devenir et leur pouvoir de décision de/dans cette UE. Je viens de « tomber » sur un article très intéressant voir même très interpellant ! Bien que publié en France, cette réforme émane de chez nous – BRUXELLES : Réformes économiques et sociales : Découvrez à quelle sauce veut nous manger la Commission Européenne en 2016-2017 (31/ 12/2017 !) en 9 points… (Art. du 28/03/2017) : 1. Réduire les dépenses publiques (donc inévitablement les dépenses de sécurité sociale - santé, chômage, retraite) 2. Conduire et maintenir le coût du travail au plus bas (Salaire minimum en Bulgarie 200 euros par mois !), 3. Réformer le droit du travail, 4. Réformer le système d’assurance-chômage, 5. Eliminer les obstacles à l’activité dans le secteur des services (« ouvrir » l’accès aux professions réglementées), 6. Réduire les impôts sur la production et réduire le taux nominal de l’impôt sur les sociétés, 7. Elargir l’imposition sur la consommation (et là on parle bien de la TVA !) 8. Supprimer l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (Dès lors, nous ne devons pas espérer un impôt sur les fortunés de notre pays !), 9. Adopter la réforme concernant la retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques. En conclusion, quelque soit le parti, le candidat lors des futures élections qui dit faire opposition et preuve d’aucune soumission face aux traités, réformes, à la Commission Européenne, qui vont à l’encontre des valeurs qu’il défend pour/par le peuple… ne pourra rien changer ! Car, tout ce qui étaient recommandations deviendront obligations afin d’atteindre les objectifs économiques et financiers que l’UE et la Commission Européenne se sont fixées. Et nous peuple européen connaissons déjà la manière de sanctionner les états membres. Cette Europe n’est qu’une machine infernale qui presse le peuple qu’elle abrite et détruira tout. Pour retrouver la démocratie et nous sortir de cette gigantesque prison où nous sommes maintenus (depuis trop longtemps), il n’y a qu’une seule solution, Belgique …EXIT. Vive le Brexit, à quand le FREXIT ? Bonne m… aux Français car pour les Hollandais c’est foutu, il reste au bagne !
Bonjour, Très bien expliqué, si j'ai bien compris et s' il n'y a pas de soulèvement "réveil des peuples" pour être politiquement correct, faces à ce fléau, que restera t'il pour la génération future. J'ai tendance à penser que "les grands perdants de la guerre" ont beaucoup prié à Rome.... Donc si rien ne bouge ce sera ; travail, bouffe un peu mais surtout de la merde les fameux "ersatz " comme par hasard çà vient aussi d'Allemagne...et puis à l'avenir plus de terrain pour nous enterrer et nous partirons en fumée. J'oubliai, bientôt nous aurons la puce c'est moins couteux qu'un tatouage "durable et pratique " et ce sera drôlement similaire à une structure élaborée pendant la guerre, cela aussi sous le couvert des prélats de "Rome". Ah nostalgie quand tu nous tiens. La tendance future de la mode sera donc entre le marron et le noir et une forte tendance aux motifs rayés. Une autre, Belle Époque, et la terre sera rebaptisée " METROPOLIS " . Superbe perspective n'est ce pas.
Redouane Ahrouch, conseiller communal à Molenbeek, a été licencié par la STIB. Fondateur du parti Islam, il avait défendu la séparation des entrées des hommes et des femmes dans les transports en commun. Lors de son passage à RTL, il avait refusé de regarder une chroniqueuse dans les yeux. Il en a ensuite fait de même face à la secrétaire d’État N-VA, Zuhal Demir sur le plateau de l'émission « De Afspraak ». Le comportement d’Ahrouch a choqué. Mais comment combattre ses idées ? Et à qui profite réellement la polémique ?
Ce dimanche 20 mai, avec 68 % des votes exprimés en sa faveur, Nicolás Maduro a remporté l'élection présidentielle vénézuélienne. L'opposition locale, les États-Unis et leurs partisans ne reconnaissent pas le résultat. Une décision prise avant que l'élection n'ait lieu...
Pour la première fois depuis dix ans, tous les syndicats de la Fonction publique, qui compte 5,4 millions de salariés en France, étaient dans la rue ce mardi. Rejoints par de nombreux secteurs, ils luttent contre la volonté du président Macron de supprimer 120 000 emplois, casser leur statut, ouvrir la porte aux contrats précaires... Reportage au milieu du cortège parisien.
Depuis deux mois, les travailleurs français sont en lutte contre les plans du président Emmanuel Macron et les politiques libérales de l'Union européenne. Dans ce combat, les cheminots sont la locomotive. Décryptage avec un des conducteurs de cette locomotive, le Secrétaire général de la CGT Cheminots.

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. En guerre, le nouveau film de Stéphane Brizé (La Loi du marché), avec Vincent Lindon, est saisissant de réalisme. Un récit puissant, un film qui questionne.

Après avoir gagné l'Eurovision et accueilli le départ du Giro, Israël célèbre ce 14 mai les 70 ans de sa fondation et accueille la nouvelle ambassade des USA à Jérusalem. De leur côté,  les Palestiniens prévoient ce 15 mai une marche avec jusqu'à un million de manifestants à Gaza, en clôture du cycle de protestations de la « Grande Marche du Retour » et pour commémorer les 70 ans de la Nakba, la « catastrophe » de la création d'Israël en 1948, qui a forcé 750 000 Palestiniens à quitter leurs villages. Entretien avec Hamdan Al Damiri, coordinateur de la communauté palestinienne en Belgique.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.
Campus universitaires bloqués, assemblées générales et manifestations : le mouvement social qui traverse l'hexagone touche également les étudiants français. Rencontre avec Charlotte Dumont, responsable à Comac (mouvement étudiant du PTB), qui s’est rendue une semaine en France au cœur du mouvement étudiant.

Ce 15 mai sera commémoré le 70e anniversaire de la Nakba (« catastrophe »). Le terme désigne les conséquences pour les Palestiniens de la défaite des armées arabes face aux troupes sionistes en 1948. La plus importante de ces conséquences est l’expulsion de près de 750 000 personnes des territoires conquis par Israël.

Comac, le mouvement étudiant du PTB, et ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, ont lancé hier le festival « Stand Up To Racism » à la VUB à Bruxelles. Une journée complète de slam, hip-hop, stands associatifs, concerts contre la peur et la haine de l’autre.