LuxLeaks : les lanceurs d'alerte condamnés, les fraudeurs épargnés

Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole du PTB (ici avec Antoine Deltour), proposait en avril dernier à la Chambre d'envoyer un message de soutien au lanceur d'alerte.
Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole du PTB (ici avec Antoine Deltour), proposait en avril dernier à la Chambre d'envoyer un message de soutien au lanceur d'alerte.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Comment voulez-vous qu'il en soit autrement D'abord JUNCKER a attiré les multinationale, pour le remercier il est mis à la tête de l'Europe, ensuite la justice luxembourgeoise condamne les lanceurs d'alertes. Mare de cette Europe, Bravo aux anglais.
Et le jugement est rendu par un tribunal ...Luxembourgeois. c'est justice d'opérette que ce procès. Je ne sais s'il faut pleurer ou en rire. En tous cas rien de démocratique dans la sanction contre les lanceurs d'alerte . Rien de juste dans le laxisme et même la protection des voyous que sont les fraudeurs. Les voleurs.
La situation est grave. On doit bouger. Bientôt plus de démocratie. C'est ça l'Europe. Les Riches qui décident pour les pauvres et la classe moyenne! Et on devrait encore dire merci! Que l'on vote à gauche ou à droite le résultat est le même. On est plus nombreux, réagissons intelligemment , pas derrière un syndical politique. Les Anglais ont été malin en sortant de l'Europe. Ceux qui restent c'est pour les subsides de l'Europe!
Une honte !
Il est tant que tous les citoyens lucides s'unissent autour du PTB, que nous prenions nos clic et nos clac et que nous quittions cette Europe, laissant les "pourris" se duper entre eux. Tous ceux qui la dirige se rendent complice en protégeant tous ces corrompus de fraudeurs. Dans cette Europe, il n'y a plus de logique... Les mauvais sont bénis (et encouragés...) et les bons sont punis. Alors, le PTB, quand allez-vous nous sortir de cette Europe. Vive le Royaume-Uni si seulement nous pouvions retrouver notre liberté ! Tous ceux qui croient encore en cette Europe suivent ou s'accrochent à un leurre. La colère monte, le ton aussi tellement ont en a marre.
On peut sortir de l'Union Européenne (UE) mais pas de l'Europe. Ceci n'est pas un jeux de mots. "Sortir de l'UE" ne résoudra pas grand chose puisque. D'une part, on restera inévitablement dans l'Europe qui, pour l'instant, est néo-libérale et, d'autre part, on diminuera les moyens de collaborer avec d'autres forces européennes progressistes. Je pense que l'UE est un fait et qu'un retour en arrière est une voie sans issue. Je pense qu'ensemble avec les autres forces progressistes en Europe, le PTB doit, à court terme, réaliser des politiques anti-néo-libérales (la taxe des millionnaires par ex.) et à long terme, élaborer une stratégie socialiste. Et tout cela au niveau de l'UE. Autrement on tombera dans la situation semblable de la Grèce aujourd'hui qui bien qu'elle ait votée contre à la politique néo-libérale de l'UE, elle est obligée (forcée) à l'appliquer. Comme désillusion, cela peut compter. Et des désillusions, on sait qui en profitent: les Le Pen est consorts.
C'est une foi de plus ce qui ne faut pas faire qui est fait !!!! Ce ne sont pas ceux qui ont "construits" l'Europe qui vont la détricoter. Pour cela, il en faut d'autres, beaucoup plus lucides, ceux qui sont proches du peuple, qui écoutent, qui agissent.....Ce sera l'Europe du peuple ou l'Europe ne sera plus. L'Europe des nantis ne peut, ne sait pas continuer. Quand est-ce que ces tocards vont comprendre ? Jamais.....
merci a ces deux hommes Antoine Deltour et Raphaël Haletont
faites du ptb un grand parti,allez y amis belges votez en masse
J 'espère qu'en France, la France Insoumise portée par la candidature de Jean-Luc MELENCHON, va remporter les élections présidentielles en mai 2017 et mettre en place la 6é république, car les lanceurs d'alerte y seront protégés et honorés comme il se doit.
Un tribunal luxembourgeois n'était-il pas d'emblée incompétent pour juger cette affaire ? Question de pure rhétorique...
Rien n'a changé depuis la révolution française les nantis sont toujours là et bien protégés !
Bonsoir, comme d'habitude, une justice à 2 vitesses... Depuis toujours cela a été comme ça...
C'est une Europe qui est entièrement dévoué au grand capital, d'une injustice criante, à deux vitesses, d'un côté le citoyen qui est appauvri et de l'autre côté quelques personnes qui naviguent dans des bateaux de grand luxe. Depuis l'introduction de Euro le coût de la vie à explosé et jette la majorité des gens dans le besoin. Ce sont les banques qui dirigent le système seulement pour quelque uns.

Les gens en ont marre. Marre des politiciens corrompus. Marre de leurs combines. Marre de l’austérité. En France, le Front national (FN) prétend offrir une alternative. Mais les entrailles du FN montrent non seulement un parti très antisocial, mais, de scandale en scandale, les responsables du parti sont eux aussi pris la main dans le sac.

La semaine dernière, la Cour européenne de justice a rendu un arrêt stipulant que les entreprises peuvent interdire le port du foulard (parfois appelé à tort « voile ») sur la tête dans des fonctions où l’on est visible par le public. Dans une carte blanche publiée dans le magazine Knack, un nombre important d’organisations de femmes et d’associations se sont indignées de cet arrêt. L’avis de Maartje De Vries, présidente de Marianne, le mouvement de femmes du PTB.

« Vous ne pouvez pas dépenser tout l'argent dans l'alcool et les femmes et ensuite demander de l'aide » Ces mots du social-démocrate néerlandais Jeroen Dijsselbloem visent la Grèce ou de l'Espagne. Avec ces propos sexistes, xénophobes et qui diffusent une vision fausse sur la dette des pays du Sud de l’Europe, Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, veut surtout assurer sa place, après sa déroute électorale aux Pays-Bas.

C’était une réussite. Samedi 18 mars dernier, pas moins de 130 000 personnes avaient répondu à l’appel de la gauche française à prendre part à la Marche pour la 6e République et la justice sociale. Des membres du PTB et de son mouvement d’étudiants, Comac, y étaient. Voici quelques photos.

Dans un athénée de Flémalle, près de Liège, cela fait plusieurs années que les pannes de chauffage sont récurrentes. Pour enfin faire bouger les choses, les élèves ont décidé de se mettre en grève. Et ils ont obtenu une première victoire. 

La stratégie des politiciens comme Trump, Wilders, Le Pen, Francken ou Dewinter est de monter les gens les uns contre les autres. À Anvers, l’association Samenlevingsopbouw travaille dans la direction opposée en créant chaque jour du lien social au cœur de la diversité.

Les agriculteurs travaillent dur, et tous les jours de l’année. Ils sont pourtant étranglés financièrement depuis des décennies et ne bénéficient que de peu de reconnaissance. Il faut qu’ils soient vraiment poussés à bout pour qu’ils descendent dans la rue afin d’exiger une politique équitable. C’est le 23 mars 1971, à Bruxelles, qu’a eu lieu la plus mémorable de leurs actions : une gigantesque manifestation contre la Politique agricole commune appliquée à partir de 1968. 

Le choc. Jeudi 2 février, Théo, 22 ans, était interpellé, agressé et violé avec une matraque par quatre policiers dans la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, banlieue de Paris). Dans la commune de Théo, le racisme routinier de la police n’étonne plus. Mais cette fois, la violence, l’humiliation et la barbarie ont passé les bornes. Reportage.

Le 27 janvier dernier, dans un communiqué de presse commun, l’Université libre de Bruxelles (ULB) et McKinsey annonçaient la fin de leurs négociations. Les étudiants, les professeurs et les syndicats se sont unis pour refuser la venue de la multinationale de la consultance sur le campus. 

Trente-deux personnes ont perdu la vie lors des attentats du 22 mars à Bruxelles. 340 personnes ont été blessées. Presque un an après, les victimes et leur famille arrivent à peine à se faire entendre par le gouvernement. Et le nouveau statut des victimes exclut celles qui ne sont pas belges…