Mauvaise gestion au SPF Sécurité sociale : les travailleurs impuissants, les personnes handicapées négligées

Photo Pixabay.com
Photo Pixabay.com

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Expérience personnelle. Agé de 68 ans etconsidéré comme "malade chronique" par ma mutuelle, conseillé par l'assistante sociale du CPAS, j'ai donc voulu demander l'allocation d'aide aux personnes âgées. A la commune, plus de demande papier, tout par informatique., par les employées communales. Et là, dans leurs questions, il y a manifestation viol du, secret médical et de la vie privée. Les employées en sont bien conscientes et se disent fort gênées de poser telles questions, par exemple quel est précisément le cancer dont vous souffrez. Et tout le reste à l'avenant. De nombreux médecins se sont déjà insurgés devant cette pratique. Quant au dossier proprement médical, informatisé lui aussi, votre médecin ne le reçoit pas mais j'ai reçu belle lettre de Dr.Guebbels, directeur général, qui m'avertit qu'il ne l'a pas reçu et que ma demande va être caduque. On est où, là ?
Bonjour, Je suis le cas, déclaré invalide à + de 66%, j'attends une convocation du médecin de la Vierge Noire depuis le 17/08/2016 sans aucune nouvelle, le CPAS a cessé toutes ses interventions depuis que je suis déclaré invalide car je gagne beaucoup trop, j'avais un colis alimentaire hebdomadaire, la prise en charge de mes factures d'électricité et leur intervention à concurrence de 2/3 du tiers-payant lorsque j'étais en incapacité de travail, aujourd'hui c'est fini, je ne peux manger que deux jours sur 3 parce que sans le CPAS je gagne moins comme invalide que lorsque j'étais en incapacité de travail. On m'a dit texto : Ne vous inquiétez pas nous payons rétroactivement, malheureusement, je ne peux pas manger rétroactivement par contre les huissiers comptent les frais et intérêts rétroactivement. Heureusement que j'ai déjà 43/45ème de carrière et puis Viva espana, là où ma pension ne sera pas taxée.
moi j'ai passé 187 coups de téléphone, sans avoir une seul réponse alors je suis aller à Bruxelles à la direction général pour avoir des réponse à mes demandes ils mon répondu on ne peut rien faire pour vous j'ai du réintroduire une nouvelle demande pour ma reconnaissance d’handicape et pour ma carte de stationnement qui ne sera plus valable à partir du 31-03-2017 j'espère qu'il vont m'envoyer une attestation comme quoi mon dossier et en cours de traitement , pour ne pas avoir de problème avec la police et pour mes autres avantage aussi c'est déjà assez difficile de se retrouver clouer dans une chaise roulante et encore devoir subir ces contrariété en permanence on en à marre de cette situation
Je suis handicapé aussi et beaucoup de chose ne vont pas au spf sécurité social et ce n'est pas d'aujourd'hui
oui, moi je ne le suis pas, j'ai des problèmes d'audition, et comme je n'ai pas de problème d'équilibre , je ne suis pas reconnue. MAINTENANT L'OREILLE GAUCHE JE N'ENTENDS PLUS ET LA DROITE RIEN QUE LES MOYENNES ; je n'ai pas le pognon (je travaille et suis seule)mon salaire passe en facture et apurement(eau du béton(calcaire) ;casse le groupe de sécurité(pas la première fois), j'entends pas les fuites alors je dois payer l'eau qui a fuitée et non polluée, non je sais me payer des appareils auditifs (un salaire de 1600euros) avec loyer, charges, taxes diverses, mazout de chauffage, carburant pour aller travailler , foncier, contrôle technique etc..... ICI C'EST PAS LA Belgique POINT DE VUE repas, c'est l'Ethiopie (je ne mange plus de repas depuis bien longtemps)je vendrai ma maison (je la paie jusqu'à 72 ans) après ma pension et pourquoi pas investir aux usa chez ma sœur(je ferai tout pour pas qu'il me pique l'argent de celle-ci quand sera payée)

Après l’approbation par la Commission européenne du compromis à la Belge sur la loi « Major », le parti des libéraux flamands Open Vld lance une nouvelle offensive : faire passer une nouvelle loi organisant le travail portuaire, une loi taillée sur mesure pour Fernand Huts.

Après trois années d’incertitude totale, les travailleurs portuaires belges sont enfin soulagés. La Commission européenne met un terme à la procédure contre leur statut, la Loi Major. C’est une victoire dans la lutte pour la reconnaissance de la profession et pour la protection sociale dans les ports.

Dans les années 1990, l’Anversois Tobias Schiff (1925-1999) a écrit un livre extraordinaire sur la manière dont il a survécu pendant plus d’un demi-siècle à l’univers d’Auschwitz, où il fut déporté avec sa famille. Les éditions EPO rééditent cet ouvrage.

« Le Bruxelles des révolutionnaires » est un ouvrage collectif dirigé par l’historienne Anne Morelli. Dans ce livre richement illustré, le lecteur part sur les traces de la révolution de 1830 pour arriver à « Bruxelles, terrain d’action des luttes urbaines », en passant par la Grand-place « ouvrière » où les lieux de la capitale fréquentés par Marx, Lénine, Victor Hugo… Nous reproduisons ici l’introduction de l’ouvrage par celle qui l’a dirigé.

Dans le dernier livre de Peter Mertens, Graailand, le nom d’Ewald Engelen apparaît à plusieurs reprises. Le géographe financier néerlandais ne se montre pas tendre envers les élites financières et politiques. Il plaide sans détour pour un populisme de gauche, capable de battre la déferlante du populisme de droite.

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain » était la devise d’Ambroise Croizat, « père » de la sécurité sociale française. A l’occasion des 70 ans de celle-ci, un film retraçant cette lutte pour une vie digne est sorti. Rencontre avec Gilles Perret, réalisateur de La Sociale.

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L’an dernier, plus de 1 000 bénévoles ont permis à ManiFiesta d’exister. Alors que l’édition 2017 se prépare, les organisateurs font de nouveau appel à la solidarité.

Ces dernières semaines, la presse publie des images de manifestations violentes au Venezuela contre le président Maduro et son gouvernement. L’impérialisme semble à nouveau se réveiller, ouvrant une nouvelle ère sur le continent latino-américain. 

Le 19 mai, le gouvernement a approuvé un projet de loi visant à instaurer un « service minimum » dans le rail. Si cette loi est officiellement motivée par de beaux principes (droit à la mobilité et liberté de circulation), elle cache un retour au 19e siècle au niveau des acquis sociaux. Car c’est l’ensemble des libertés syndicales de tous les travailleurs qui est remis en cause. Explications de l’avocat spécialiste du droit social Jan Buelens.