Mme De Block, sans les séances de kiné, je n’aurais jamais retrouvé le chemin du travail

Thema's
Santé

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

J'encourage Eline dans son combat et Sofie Merckx, médecin du peuple et spécialiste du PTB pour les questions médicales. C'est scandaleux de s'en prendre aux malades. A lieu de les aider, Mme Maggie les enfonce, en temps que médecin, elle est censée connaître la souffrance de ces patients en particulier mais des autres aussi. Honte à Mme Deblock. Souvent les femmes et les hommes politiques utilisent la phrase : " prendre ses responsabilités ". Si c'est cela prendre des responsabilités, Mme Deblock est complètement à côtés de la plaque.
A 85 ans ,Je comprends très bien Eline ,souffrant depuis ma jeunesse de fatigue chronique ,maladie +où- identique à la fibromyalgie ,voir les symptômes sur Google !la cause d'un état de stress permanent ,il y a une solution enfin pour moi cela à été ,j'ai eu la chance a 29 ans de trouver un emploi de chauffeur d'un PDG situation qui m'a permis de travailler en étant le plus souvent assis ,car les emplois occupés auparavent et que je devais abandonner était trop fatigant ,et enfin pendant 32 ans j'ai su garder cet emploi qui m'a passionner ,car j'avais l'occasion de piloter à plus de 200 kmh ,régulièrement et sans un seul accident ,et oubliant mon stress quotidien,dès que j'étais au volant ? ce témoignage pour donner de l'espoir a les personnes qui subissent ces 2 maladies quasi avec les mêmes symptômes .
1921, ministre des affaires sociales Mme Deblock .
Honteux! Honteux! Tout le monde peut hélàs tomber malade, avoir des ennuis de santé, personne n'est à l'abri! Personne n'a demandé d'être malade! Les malades n'en peuvent rien!Eline, tu es une femme courageuse! Je t'admire! Magie de Block, je ne la comprends pas, elle est médecin, elle me déçoit. Que l'on taxe les fraudeurs, les millionnaires au lieu de s'attaquer à des gens malades!
Toutes mes félicitations à Eline pour sa détermination à vivre et son courage à accepter son handicap et à le surmonter. Il faut beaucoup de vitalité pour en arriver où elle en est. Les mesures prises par Mme De Block sont scandaleuses à bien des égards. Elles mettent en péril la santé de toute la population (sauf évidemment de ceux qui n'ont pas besoin de travailler). Et pourtant la mutation technologique et sociale à laquelle nous devons nous adapter va engendrer dans un futur proche des maladies et des symptômes jusque là non identifiables (le burn out en est l'exemple type). Une personne assise toute la journée dans une position forcément inconfortable puisqu'il s'agit de se mettre sans cesse en position de ne pas perdre de vue un écran, les gestes répétitifs liés à l'usage des ordinateurs, les maladies générées par la pollution, etc. Mme Merckx le sait mieux que moi demanderait au contraire la plus grande prudence et une attention particulière à accorder à de nouvelles pathologies jusqu'à maintenant peu répandues ou non-identifiables. Cela demande au corps médical une ouverture et une écoute plus que nécessaires pour identifier et prévenir les problèmes de santé liés à notre environnement professionnel et atmosphérique. Cela demanderait également un budget conséquent pour la recherche. Mais Mme De Block, égoïstement ou par manque de compétence préfère joindre l'utile à l'agréable pour son unique profit. Une rémunération de ministre dépasse largement ce qu'un médecin non spécialisé peut espérer gagner en exerçant la médecine. Alors, dans ces conditions, ses réformes, je n'en veux pas non plus !
je suis aussi en colère sur elle car j'ai une hypothyroïdie et j'ai des soucis a me faire reconnaitre , j'ai des difficultés à trouvé a rentré dans une entreprise adapté
elle est tellement mal baisée, ce que je comprends (du moins le pourquoi ) qu'elle veut faire payer cela à tous les malades sous le prétexte fumiste gouvernemental MR/NVA de l'austérité
Il y a moyen de récupérer du "fric" ailleurs,non un peu d'imagination : les cumulards, les sénateurs, les députés européens, l'Union Européenne et ses déménagements mensuels qu'on oublie vite..... quelle insulte pour ceux qui souffrent au quotidien
Voici un aperçu du contenu du numéro de juin. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Le président américain Donald Trump a entamé sa première tournée de visites à l’étranger. Sa toute première destination était l’Arabie saoudite, qui est depuis des décennies un allié fidèle mais controversé des États-Unis.

« Pas besoin des Mexicains. Je n’ai pas besoin du Mexique. Ils vont payer pour ce mur, qu’ils le veuillent ou non. » Ce n’est qu’une des déclarations offensantes – et pas la plus raciste – de Donald Trump contre le Mexique et les résidents mexicains aux États-Unis. César Vargas, politologue mexicain habitant à Gand, nous donne son éclairage.

« C’est une très mauvaise idée de faire travailler votre épouse », « Vous devez les traiter comme de la merde », « Moi, je les attrape par la chatte »… Ces propos dégradants tenus par Trump durant sa campagne électorale ont commencé à trouver leur traduction en mesures politiques, servies par une idéologie réactionnaire et des intérêts économiques particuliers.

Dans les années 1950, le chanteur Woodie Guthrie écrivait Old Man Trump, une chanson dénonçant le racisme de Fred Trump, le grand-père de Donald. Voici quelques épisodes qui montrent que ce dernier n’a rien à envier à son ancêtre.

Aux Pays-Bas, en France ou en Allemagne, les partis sociaux-démocrates qui se cramponnent aux dogmes libéraux vont de défaite en défaite. En Grande-Bretagne, le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn a choisi de rompre avec ces dogmes. Et cette rupture est soutenue par de nombreux Britanniques.

Un des aspects les plus discutés et les plus mystérieux du début de la présidence de Trump est sa relation avec la Russie. Durant sa campagne électorale, Trump avait étonné tout le monde par ses déclarations élogieuses sur Poutine. En sous-main, c’est la guerre (commerciale) avec la Chine qui se dessine. Explications.

The Coming War on China, le nouveau film de John Pilger, veut d’urgence réveiller le monde. Ces dernières années, pendant que le Moyen-Orient était en feu, le président Obama a encerclé militairement la Chine. Pilger craint une dangereuse confrontation pouvant mener à une guerre nucléaire, volontaire ou non. Le journal britannique The Morning Star l’a rencontré.

Tromperies et fausses promesses aux électeurs n’ont rien de neuf en politique. Mais Donald Trump va bien plus loin. Les mensonges sont devenus le nouveau standard. Il surfe sur une vague de campagnes de haine sur les réseaux sociaux, alimentées et attisées par l’extrême droite : l’« alt-right ». Médias et scientifiques sont intimidés ou bâillonnés. Et le nouveau et dangereux cocktail du « trumpisme » essaime parmi les dirigeants politiques d’ultra-droite.

Le gouvernement Michel entend s’« impliquer » en Afrique centrale. Pourtant, il y a tout juste 20 ans, un des précieux alliés du monde occidental, le dictateur congolais Joseph Mobutu, était renversé. Retour sur « l’implication » de la Belgique au Congo après le 30 juin 1960, aux côtés d’une dictature qui a si longtemps servi certains intérêts belges.