Mme De Block, sans les séances de kiné, je n’aurais jamais retrouvé le chemin du travail

Thema's
Santé

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

J'encourage Eline dans son combat et Sofie Merckx, médecin du peuple et spécialiste du PTB pour les questions médicales. C'est scandaleux de s'en prendre aux malades. A lieu de les aider, Mme Maggie les enfonce, en temps que médecin, elle est censée connaître la souffrance de ces patients en particulier mais des autres aussi. Honte à Mme Deblock. Souvent les femmes et les hommes politiques utilisent la phrase : " prendre ses responsabilités ". Si c'est cela prendre des responsabilités, Mme Deblock est complètement à côtés de la plaque.
A 85 ans ,Je comprends très bien Eline ,souffrant depuis ma jeunesse de fatigue chronique ,maladie +où- identique à la fibromyalgie ,voir les symptômes sur Google !la cause d'un état de stress permanent ,il y a une solution enfin pour moi cela à été ,j'ai eu la chance a 29 ans de trouver un emploi de chauffeur d'un PDG situation qui m'a permis de travailler en étant le plus souvent assis ,car les emplois occupés auparavent et que je devais abandonner était trop fatigant ,et enfin pendant 32 ans j'ai su garder cet emploi qui m'a passionner ,car j'avais l'occasion de piloter à plus de 200 kmh ,régulièrement et sans un seul accident ,et oubliant mon stress quotidien,dès que j'étais au volant ? ce témoignage pour donner de l'espoir a les personnes qui subissent ces 2 maladies quasi avec les mêmes symptômes .
1921, ministre des affaires sociales Mme Deblock .
Honteux! Honteux! Tout le monde peut hélàs tomber malade, avoir des ennuis de santé, personne n'est à l'abri! Personne n'a demandé d'être malade! Les malades n'en peuvent rien!Eline, tu es une femme courageuse! Je t'admire! Magie de Block, je ne la comprends pas, elle est médecin, elle me déçoit. Que l'on taxe les fraudeurs, les millionnaires au lieu de s'attaquer à des gens malades!
Toutes mes félicitations à Eline pour sa détermination à vivre et son courage à accepter son handicap et à le surmonter. Il faut beaucoup de vitalité pour en arriver où elle en est. Les mesures prises par Mme De Block sont scandaleuses à bien des égards. Elles mettent en péril la santé de toute la population (sauf évidemment de ceux qui n'ont pas besoin de travailler). Et pourtant la mutation technologique et sociale à laquelle nous devons nous adapter va engendrer dans un futur proche des maladies et des symptômes jusque là non identifiables (le burn out en est l'exemple type). Une personne assise toute la journée dans une position forcément inconfortable puisqu'il s'agit de se mettre sans cesse en position de ne pas perdre de vue un écran, les gestes répétitifs liés à l'usage des ordinateurs, les maladies générées par la pollution, etc. Mme Merckx le sait mieux que moi demanderait au contraire la plus grande prudence et une attention particulière à accorder à de nouvelles pathologies jusqu'à maintenant peu répandues ou non-identifiables. Cela demande au corps médical une ouverture et une écoute plus que nécessaires pour identifier et prévenir les problèmes de santé liés à notre environnement professionnel et atmosphérique. Cela demanderait également un budget conséquent pour la recherche. Mais Mme De Block, égoïstement ou par manque de compétence préfère joindre l'utile à l'agréable pour son unique profit. Une rémunération de ministre dépasse largement ce qu'un médecin non spécialisé peut espérer gagner en exerçant la médecine. Alors, dans ces conditions, ses réformes, je n'en veux pas non plus !
je suis aussi en colère sur elle car j'ai une hypothyroïdie et j'ai des soucis a me faire reconnaitre , j'ai des difficultés à trouvé a rentré dans une entreprise adapté
elle est tellement mal baisée, ce que je comprends (du moins le pourquoi ) qu'elle veut faire payer cela à tous les malades sous le prétexte fumiste gouvernemental MR/NVA de l'austérité
Il y a moyen de récupérer du "fric" ailleurs,non un peu d'imagination : les cumulards, les sénateurs, les députés européens, l'Union Européenne et ses déménagements mensuels qu'on oublie vite..... quelle insulte pour ceux qui souffrent au quotidien

« Qu’attendons-nous (فاش-نستناو) ? » C’est le nom de la campagne lancée en Tunisie ce début janvier pour contester le projet de loi de finances 2018 et ses mesures d’austérité. Sept ans après le soulèvement qui a fait chuter la dictature de Ben Ali, la contestation sociale grandit. En quelques jours, elle s’est généralisée à plusieurs villes du pays.

La violence sexuelle n’est pas seulement le problème du monde du cinéma et des médias. Cela se produit partout. Selon une enquête de la CSC Alimentation et Services, dont les résultats ont été annoncés en juin dernier, les techniciennes de surface sont des cibles très vulnérables. Myreine Kint, responsable du genre chez CSC Alimentation et Services, a été étroitement impliquée dans l’enquête et a commencé à travailler sur les résultats.

Une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve, défendent la « liberté [des hommes] d’importuner [les femmes] », dans  une tribune parue dans le Monde. « Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste », selon elles. Une claque aux femmes qui subissent les violences et le sexisme au quotidien, explique Françoise De Smedt (du PTB Bruxelles) sur Facebook.

Les coursiers de Deliveroo passent à l’action pour dénoncer leurs conditions de travail. Ce lundi 8 janvier, une délégation a rencontré la direction à Bruxelles. Après le refus de celle-ci d’accepter leurs revendications, une trentaine de coursiers ont manifesté et d’autres ont refusé de prendre les commandes. Avant sans doute de nouvelles actions. Quelles sont les raisons de leur colère ?

Le 17 décembre, lors du second tour de l’élection présidentielle, Sebastian Piñera, homme d’affaires et conservateur, l’a emporté devant le journaliste de centre gauche Alejandro Guillier. La résistance sociale qui s’est développée au cours des dernières années se trouve confrontée à un nouveau défi.

Malgré les nouvelles révélations selon lesquelles le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken a menti depuis le début dans l’affaire du renvoi de réfugiés vers le Soudan, le Premier ministre a décidé de continuer à le couvrir. Preuve que Charles Michel a besoin de la N-VA pour se maintenir au pouvoir et continuer sa politique d’austérité.

Voici un aperçu du contenu du numéro de janvier. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Danny a travaillé pendant des années dans un call-center en Belgique. Jusqu’au moment où, en 2013, le propriétaire américain a transféré toutes ses activités vers les Pays-Bas. Danny a commencé à y travailler. Ce qu’il a vu fait peur…

38 ans, une formation supérieure, bourré d’énergie et d’envie de travailler... mais jamais pu décrocher le moindre contrat stable. Aux Pays-Bas, cela n’a rien d’une exception. Les jeunes passent d’un contrat flexible à un autre. Mais ils contre-attaquent.

93 % des postiers trouvent qu’il n’est pas normal de travailler jusque 67 ans. C’est ce qui ressort d’une enquête que le PTB a menée auprès d’une centaine de postiers. Témoignages de futurs pensionnés qui comptent bien ne pas se laisser faire.