« Organisez un référendum européen et vous verrez que les Wallons ne sont pas seuls »

Photo Solidaire, Sophie Lerouge.
Photo Solidaire, Sophie Lerouge.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

oui ,qu'on nous laisse tranquille ,nous ne voulons pas du CETA, ni du TTip, on veux restez tel que nous sommes , et pouvoir réglez les problèmes européens entre nous point c'est tout
oui se serait une bonne chose de faire un référendum mais vont t'il le faire la et la question ?????? ? Une chose et sur faut pas lacher prise faut tenir tete , et dire mon retourner d ou vous venez et allez vous faire voir ailleur
Bonsoir , se que Monsieur Mertens explique est tout a fait cela , MAIS PERSONNE NE PARLE DU GROUPE QUI FAIT PRESSION , LE BILDERGER ceux qui sont derrière tout cela , Je cranes dans un avenir un révolution oui guerre , ou une EPIDEMIE ......Merci a Monsieur Manette d'avoir tenu bon et pas cede au chantage , nous au PTB , nous nous renforçons , et le PS l'a compris , mais Manette a consulter et SURTOUT ÉCOUTER toutes les conseil , organisations ONG etc etc .....et les avocats et juges et professeurs en tout genre , ,nous savons tous derrière cette accord il existe . le TTIP , c'est claire . bravo et chapeau , Merci pour l'instant Monsieur Manette PS et Le PTB , mais soyons sur nos garde car ils reviendront ... avec des autres phrases , bien tourne', merci de lire a plus quand on veut pour manifester
j'ai appris aujourd(hui que plus de 90 députés européens ont apporter leurs soutien à magnette et au gouvernement régional wallon pour que celui-ci ne céde pas, nous en tant que communistes nous devons aussi soutenir ce gouvernement tant qu'il ne lache rien, aprés nous jugerons sur piéces en fonction de leurs tenacités ou de leurs faiblesses
Excellent article .
Je ne veux pas manger n'importe quoi et je veux privilégier un circuit COURT de consommation! Ma femme fait beaucoup d'achats sur les marchés locaux où, justement, elle trouve des produits locaux. C'est bien ce qui est recommandé, n'est-il pas? Quid du commerce équitable? Les futures élections sont prévues en 2019? Il est certain que votre parti aura ma voix! Une chose me fait peur: chaque mouvement politique est très bon AU DEPART! Après... Mais enfin, vous aurez ma voix
Merci, mille fois merci ! Nous, les wallons si peu aimés, si peu considérés, si peu estimés, vous nous avez entendus, vous nous avez écoutés, vous nous avez défendus. Comme quoi les partis de gauche sont les seuls qui défendent encore des valeurs humaines, économiques, sanitaires, juridiques, toutes ces valeurs autres que celles attachées à la finance et dans un intérêt purement financier. Merci de ne pas vous laisser aveugler par des promesses et des compromis (jamais tenus). PTB et partis du "NON", juste une chose : restez sur vos gardes, restez unis, ceux que vous défendez n’oublierons pas le moment venu (j'en suis sûr et c'est aussi un appel que je lance !). Car, je doute fort que les partis de droite, l'UE et tous ceux qui voulaient conclure ce traité (à n'importe quel prix !) n'acceptent leur défaite ! - Merci - Membre d'un parti de gauche - le PTB et exerçant une profession d'indépendant.
J'apporte mon soutien contre ces traités CETA TTIP qu'il ne profiterai qu'au multinationales ! Mais la droite ici en Belgique entre autres le VLD voudrais passer en force en fessant appel aux sénat pour ratifié le CETA TTIP !!! Ne les laissons pas bafouillé nôtre démocratie !! VLD NVA= dictature !!!!
Il suffit comme vous le dites si bien de faire un référendum sur une question aussi vitale. Cela me semble relevé du bon sens mais en Belgique, les politiciens n'aime pas demander l'avis de la population. Ils préfèrent régner en maître.
Aux noms de tous ceux qui ne comprennent pas l'importance de la situation et sont directement attaqué par ce traité.
le parlement wallon est a féliciter pour avoir maintenus le cap ce genre de traité est la mort de la démocratie ces type de traité ne doit jamais voir le jour en europe y compris le ttip ainsi que le tesa qui est en gestation
Camarades, L'EUROPE fait une grosse pression pour que le traité soit ratifié , est je crois qu'il le sera malheureusement ! Mais ce que je vais vous dire peut paraître utopique, mais réaliste ! L'EUROPE à le pouvoir de signer dès traité même quand les populations sont contres ! Mais les consommateurs que nous sommes, c'est nous qui avons le dernier mot ! Achetons des produits locaux, regardons la provenance du produit quand vous achetez ! Ce que je veux vous dire si vous boycotter les produits canadien/ américain, la ce sont les gens qui gagne contre les multinationales et l'Europe pourris jusqu'à la moelle !!!
Il me semble clair que si Paul Magnette obtient satisfaction sur tous les points litigieux relevés par le parlement wallon, l'accord n'aura plus aucun intérêt pour les multinationales, canadiennes, européennes et américaines... le 22 octobre 2016
Satisfaction j'en doute, car la ministre canadienne à affirmer quelle ne changerais plus rien au texte actuelle, est Delors c'est à prendre où à laisser !!!
Toute ma carrière fut faite dans le milieu agriculture (Elevage). Les exportations de viande bovine et porcine sont notre atout et de plus reconnu dans les pays voisins européens et même en Russie. Il faut savoir que nous avons des excédents en ce domaine. Donc pourquoi accepter ce C.E.T.A QUI VA NOUS TUER DANS CE DOMAINE. De plus des multinationales vont s'introduire sans payer les taxes belges. Au niveau de la qualité et le respect des normes alimentaires RIEN NE SERA RESPECTE COMME LA VIANDE DES ETATS UNIS QUI PASSE DÉJÀ . Etc....
Je vous soutien monsieur l'agriculteur, nous n'avons pas besoin de traité qui vas tué nôtre marchés pour faire plaisir aux requins que sont les multinationales !!!!!
moi j achete ma viande chez un éleveur (agriculteur) s et directement du producteur aux consommateur , et aussi j achète les légumes chez un cultivateur de ma région qui fait tous lui meme , moi je dit une chose vivons de notre agriculture et aidons nos agriculteur en achetant chez eux lait , viande , etc etc , il donne tellement pour leur passion de la terre et leur travaille mérite récompense, je dit on a pas besoin de se ceta la gomme qui vas détruire nos agriculteur et autre , faite vivre notre pays avec nos agriculteur et cultivateur et dit au diable cette merde de ceta et cie il on qu a retourner chez eux ,monsieur du ptb me vous laisser pas faire et le gouvernement wallon aussi me vous laisser pas faire il faut tenir bon , si je pouvait aller leur dire en face a ces misérable détraqueur de la société qu il on qu a aller se faire voire aiileur
Bravo et merci! Des articles comme celui-ci continuent à nourrir la réflexion, à aiguiser notre sens critique. Ce n'est que comme cela que nous arrêterons d'avaler tout rond le discours biaisé et trompeur de tous ces politiciens qui ne roulent que pour le compte de la finance et du big business. Oser ouvrir le débat dans la sphère publique, c'est ouvrir la porte à une authentique démocratie... bien différente de l'€cratie.
Nous prenons la parole!
" l'article 33 de la constitution dit que « Tous les pouvoirs [...] sont exercés de la manière établie par la constitution », ce qui implique que tous les pouvoirs sont exercés par les organes qui représentent la nation et seulement par ceux-ci. Cet article exclut donc expressément tout autre mode d’exercice des pouvoirs, et l’instauration de toute procédure de consultation populaire – qu’elle soit permanente ou qu’elle porte sur un sujet déterminé – nécessite la révision préalable de la constitution6. Dans les matières non réglées par la constitution, toutefois, des pouvoirs locaux par exemple (communes et provinces) peuvent organiser des « consultations populaires », purement consultatives, sur des sujets d'intérêt local."Vu qu'une majorité des 2/3 à la chambre et au sénat est nécessaire pour réviser la constitution , nous ne sommes pas près en Belgique de connaître un référendum et de toute façon la commission européenne ( très élue n'est-ce pas ?-au fond n'y a-t-il pas contradiction avec notre constitution ??? ) ne tient aucunement compte des référendum !!! Le beau mot "Démocratie " ne serait-il pas quelque peu galvaudé en UERSS comme dit Vladimir Boukovski ( cfr youtube www.atlantico.fr/.../union-europeenne-est-elle-dans-meme-etat-que-urss-...
Bonjour Entièrement d'accord avec Mr Mertens Il est temps que cela change,
merci de tout cœur je suis tout a fait d accord de ne pas signer ce libre echange vive le ptb
On ne peut qu'honorer la position conséquente prise par le parlement Wallon sous la Houlette de Monsieur Magnette. Pratiquement tous les autres Etats membres sont en passe d'accepter ce traité mortifère, C'est tout bonnement hallucinant ! Ceci témoigne du degré de collusion entre les politiciens européens et les multinationales... et de la nécessité de "crasher" tous les traités ...
Tant que nous ne serons pas en démocratie nous ne serons pas maîtres de nos vies.
Qu'on arrête de nous la mettre profond!!! On sait même plus s'assoir! pfffff
Je suis un britannique résidant à Bruxelles et je félicite M. Magnette pour ses récentes actions concernant le traité. Qu'il ne fasse pas trop de mauvais sang si d'autres le critique, ils sont contrariés qu'ils n'ont pu ou voulu rien remarquer d'anormal et qu'un autre l'a fait à leur place. Well done, Sir !

« Qu’attendons-nous (فاش-نستناو) ? » C’est le nom de la campagne lancée en Tunisie ce début janvier pour contester le projet de loi de finances 2018 et ses mesures d’austérité. Sept ans après le soulèvement qui a fait chuter la dictature de Ben Ali, la contestation sociale grandit. En quelques jours, elle s’est généralisée à plusieurs villes du pays.

La violence sexuelle n’est pas seulement le problème du monde du cinéma et des médias. Cela se produit partout. Selon une enquête de la CSC Alimentation et Services, dont les résultats ont été annoncés en juin dernier, les techniciennes de surface sont des cibles très vulnérables. Myreine Kint, responsable du genre chez CSC Alimentation et Services, a été étroitement impliquée dans l’enquête et a commencé à travailler sur les résultats.

Une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve, défendent la « liberté [des hommes] d’importuner [les femmes] », dans  une tribune parue dans le Monde. « Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste », selon elles. Une claque aux femmes qui subissent les violences et le sexisme au quotidien, explique Françoise De Smedt (du PTB Bruxelles) sur Facebook.

Le dernier livre de Peter Mertens, président du PTB, est sorti en français. « Au pays des profiteurs » dresse le constat d’une société malade. Mais le livre apporte surtout des pistes pour en sortir.

Les coursiers de Deliveroo passent à l’action pour dénoncer leurs conditions de travail. Ce lundi 8 janvier, une délégation a rencontré la direction à Bruxelles. Après le refus de celle-ci d’accepter leurs revendications, une trentaine de coursiers ont manifesté et d’autres ont refusé de prendre les commandes. Avant sans doute de nouvelles actions. Quelles sont les raisons de leur colère ?

Le 17 décembre, lors du second tour de l’élection présidentielle, Sebastian Piñera, homme d’affaires et conservateur, l’a emporté devant le journaliste de centre gauche Alejandro Guillier. La résistance sociale qui s’est développée au cours des dernières années se trouve confrontée à un nouveau défi.

Malgré les nouvelles révélations selon lesquelles le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken a menti depuis le début dans l’affaire du renvoi de réfugiés vers le Soudan, le Premier ministre a décidé de continuer à le couvrir. Preuve que Charles Michel a besoin de la N-VA pour se maintenir au pouvoir et continuer sa politique d’austérité.

Voici un aperçu du contenu du numéro de janvier. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.

Danny a travaillé pendant des années dans un call-center en Belgique. Jusqu’au moment où, en 2013, le propriétaire américain a transféré toutes ses activités vers les Pays-Bas. Danny a commencé à y travailler. Ce qu’il a vu fait peur…

38 ans, une formation supérieure, bourré d’énergie et d’envie de travailler... mais jamais pu décrocher le moindre contrat stable. Aux Pays-Bas, cela n’a rien d’une exception. Les jeunes passent d’un contrat flexible à un autre. Mais ils contre-attaquent.