Pourquoi les militaires manifestent-ils aujourd’hui ?

Photo Solidaire, Salim Hellalet.
Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

QUI FAIT L’ÉCONOMIE ? L’économie, c’est chacun d’entre nous qui la fait fonctionner, en tant que consommateurs et travailleurs. Nous sommes tous impliqués personnellement car chacun d’entre nous est un acteur qui participe de multiples manières à l’économie dans laquelle il vit. Consommation, travail, épargne, éducation : les ménages sont des acteurs essentiels de l’économie. L'industrie et le commerce ne sont rien sans les consommateurs. Pour consommer, il faut de l'argent, pour avoir de l'argent, il faut du travail. Le poids de la consommation des ménages est prépondérant, son augmentation est la composante la plus stable de la croissance.  La consommation est le premier moteur de la croissance. Les partis politiques, en tant que structures qui veulent avant tout gagner des élections pour accéder au pouvoir, ne peuvent pas nous emmener très loin. Par ailleurs, je crois qu’il faut « dé-professionnaliser » la politique. Il faudrait davantage de gens qui se mettent au service de l’intérêt général pour un temps donné, sans que cela constitue leur métier. C’est un grave problème de notre démocratie, cette histoire de devoir garder son job d’élu à tout prix ! Le fait que les choix soient le plus souvent pris exclusivement en haut loin de la société , loin du corps social pèse lourd dans la crise que nous connaissons. Remettre la société au premier plan commence par situer le « social » autrement que comme ce qui vient après l’ « économique », comme une conséquence en quelque sorte, une fois que financiers et actionnaires ont dicté la loi. Rappelons qu’en d’autres temps, lors des Trente glorieuses, le social tirait l’économique au moins autant que l’économique tirait le social dans une dynamique vertueuse. Dans une configuration aujourd’hui certes très différente, c’est une dynamique de ce type que nous devons retrouver. Mais cela ne marchera que s’il y a une large mobilisation. Ce mouvement doit dépasser le cercle des convaincus, des militants. Pour le moment, nous restons apathiques, nous avons des comportements moutonniers. La politique doit d’abord changer dans la tête de chacun d’entre nous. Pour que la politique fonctionne, il faut que les gens s’en emparent. On doit s’en occuper, ce n’est pas quelque chose d’extérieur à nous. Inverser l’ordre des facteurs en mettant la société en avant dans le processus économique développe des envies de « faire » autrement, fait naître des processus de socialisation nouveaux, voit l’opinion dans l’entreprise s’élargir et s’ouvrir et la communication descendre de son olympe symbolique pour irriguer relations et actions. Des craquements sont d’ores et déjà perceptibles qui témoignent de la poussée de nouvelles énergies créatrices et d’une certaine redistribution des pouvoirs. Il y a un terreau de gens qui portent de nouvelles idées, et sur ce terreau émergent des responsables politiques dont on peut espérer qu’ils transformeront ces initiatives en quelque chose de plus grande ampleur, dans une coopération élus-citoyens.
moi je trouve cela honteux de la part des ministres ,pourquoi s et pas eux qui montre l exemple, je dit bravo a nos militaire il sont toujours la par tous les temps étè comme hiver , meme chose pour les pompier , toujours la quand il faut par tous les temps il on raison de manifeste leur colére moi je dit il on le droit de partir plutot en pension , une chose le ministre des pension et un idiot de première classe et je le lui dit bien fort , laisser nos militaire et autre tranquille mais de toute façon il vont dire oui on peut discuter et en arriere il aurons le couteaux dans le dos ( comme les gardien de prison il on était poignarder dans le dos) par les ministre idiots , il serait peut etre temps de réagir au ptb et de monter aux barricade ?????? car si on continue comme sa ben on aura plus rien
Je soutiens les militaires ! Ce gouvernement , pour les remercier du service rendu à la collectivités , rallonge le départ à la pension , c'est une HONTE !!!
On dit qu'il faut faire des économies? pensions , austérités , sécurité social, alors il faut demander combien EST LE CHIFFRE DU COUT DES FORCES MILITAIRES EN SYRIE ??? Des centaines de millions d'euros GASPILLES dans une guerre. Dans laquel on n'a rien a voir , et c'est qui qui paye , le citoyen, taxe taxe taxe,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Mais ça n'est pas de la faute de nos militaires , mais bien des décideurs qu'ils envoient les soldats au casse pipe !!! Vous parlez d'économie , est bien qu'on le fait sur nos fameux ministre d'abord et qu'il récupère l'impôt éludé par de très nombreuses multinationales qui profite de cet état de fait !!! Et qu'on récupère également l'argent donnée au banque , qu'il ont donné sur le dos du généreux contribuable pour protéger les élites mondiales de leurs avoirs !!!! Après cela vous pourrait parler !!!
Monsieur, je suis militaire et renseignez vous car la majorité de ces dépense sont pris en charge par OTAN ou ONU.
Monsieur , vous avez probablement voulu répondre à cette personne de charleroi qui prétend que le coût des interventions militaires en Syrie , serait à charge du contribuable belge ? Bien à vous
et attende s et pas fini , on et pas au bout des surprises n oublier pas que se gouvernement veut trouver 8 milliard pour la annee prochaine et cela se fera , sur nos militaire et oui meme deux fois salaire et pension , mais bien sur le ministre se cache de le dire cela , et aussi police, pompier ,etc etc donc voila la raison des modification sur l allongement de l age de pension de nos bon militaire et autre et bien d autre joyeux petit cadeaux empoissonner de notre cher gouvernement , alors question au ptb quand vas t il monter aux barricade avec nous car sa commence a bien faire , en tous les cas je dit bravo a nos militaire et respet
La Défense est un des Ministères le moins bien payé, si on diminue ma pension pour l'aligner à celle des indépendants, salariés du privé qu'on regarde d'abord les salaires. Congés payés pas en entier, jamais eu de 13éme et 14éme mois. Certains indépendants déclarent se qu'ils veulent, ils savaient aussi faire une épargne pension. Autres questions, j'ai défendu mon pays pendant 38 ans, me suis occupée de mon enfant pendant que d'autres tentent la main à rien faire et pour finir touchent une pension de la GRAPA entre 900,00 et 1350,00€ par sans avoir participé à l'économie du pays et souvent ne parlent aucune de nos trois langues nationales. Que le nombre de Ministres, Sénateurs, Députés diminue et leur revenus également et terminer les cumuls. Ce gouvernement défend les riches, la classe moyenne retrouve les pauvres. Pourquoi et pour qui nos grands-parents parents et parents se sont battus pour nos acquis qu'on nous supprime, HONTEUX

La crise entre les dirigeants espagnols et catalans ne s’apaise pas. Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, refuse tout dialogue et menace de prendre le contrôle direct sur la région. Les dirigeants européens soutiennent tacitement la répression. Le dirigeant catalan Puigdemont, de son côté, a organisé un référendum très discutable. Dans un jeu tactique, il a fait une déclaration d’indépendance, qu’il a de suite suspendue. Faut-il choisir entre l’autoritarisme de l’État espagnol et de l’Europe et l’indépendantisme ?

Le 9 octobre 1967, il y cinquante ans, Ernesto « Che » Guevara était exécuté par des militaires boliviens et des agents de la CIA.  Nombreux sont ceux qui ne connaissent Che Guevara que par sa silhouette mondialement célèbre reprise sur une quantité impressionnante de gadgets. Mais qui était cet homme qui, 50 ans après sa mort, est toujours perçu comme un symbole de résistance et de lutte contre l'injustice ?

Depuis plusieurs années, les directions de la SNCB et d’Infrabel tentent de mettre des bâtons dans les roues des cheminots lorsqu’ils veulent mener des actions : recours à des juges, envois d’huissiers, de policiers sur les piquets, etc. A l’approche de la grève de tous les services publics du 10 octobre, Infrabel refuse la concertation et continue ses menaces malgré des récentes décisions de justice en sa défaveur. Le PTB dénonce ce recours croissant à la justice pour résoudre des conflits sociaux.

Partout dans le monde, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est mis sous pression. L’Espagne et la Pologne ont récemment connu des tentatives pour restreindre très fortement le droit à l'avortement. Heureusement, une forte mobilisation a fait reculer les gouvernements. Cet été, dans l’Arkansas aux Etats-Unis, un projet de loi a vu le jour pour empêcher les femmes de décider seules d’un avortement. En Belgique, l’avortement est toujours dans inscrit code pénal. En Irlande et à Malte, il est tout simplement interdit. Se mobiliser est donc plus que jamais indispensable.

Du 6 au 17 novembre 2017, Bonn accueille le nouveau sommet climatique international (COP23). L'état d'avancement de l'Accord de Paris sur le climat de 2015 y sera discuté. Le PTB répondra à l’appel du mouvement climatique Climate Express qui compte sur le « pouvoir des gens » pour mettre sous pression les négociateurs présents à Bonn. #Bonngo

Ce qui a débuté par l’annulation de six vols en Italie et en Espagne a abouti à la suppression, fin octobre, de 40 à 50 vols par jour. Des vacances bien méritées s’envolent donc en fumée pour de nombreuses personnes. Mais le personnel lui aussi subit la politique de Ryanair.

Face aux menaces de privatisations, aux coupes budgétaires, au détricotage du statut et des pensions, les travailleurs des services publics se mobilisent. Ils étaient des centaines devant le Parlement wallon et le Parlement flamand. Une première étape dans la résistance sociale avant la grève nationale du 10 octobre.

A quelques jours d’une grève, une victoire en justice de syndicalistes a une résonance particulière. Après l’interdiction des piquets, le syndicat n’a pas baissé les bras et a attaqué Infrabel en justice. 

Les images sont fortes. Au matin du 20 septembre, 14 hauts fonctionnaires de l'administration catalane ont été arrêtés par la Garde civile espagnole. L'objectif du gouvernement espagnol est d'éviter l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, programmé pour le 1 octobre.

Une délégation soudanaise est invitée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) pour venir identifier et ramener les réfugiés soudanais arrêtés dans le parc Maximilien et aux alentours de la gare du Nord à Bruxelles. Après les rafles policières des dernières semaines, la politique de #nettoyage de Francken prend une dimension supplémentaire.