Wallonie : « Pas un seul pas fait pour aller chercher l'argent là où il est »

Thema's
PTB

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je suis invalide de puis 1998 reconnue jusque 2020. J'ai reçu la semaine passée , un document de 7 pages a remplir pour voir s'il y a encore lieu de me verser mes indemnités (+-800 euros par mois) ceci dans les mesures de contrôle de fraude fiscale!!!!!! 800 euros par mois!!!!!! mon mari est pensionné après 43 ans de fonderie. vous croyez vraiment qu'on veut frauder le fisque???? C'est un document qui cherche a savoir ce qu'on gagne point barre! et je ne sais pas si demain j'aurai encore qq chose! et je suis malade... et angoisses en plus a cause de ça! HONTEUX. mais non on ne touchera pas aux petits revenus! tu parles! j'attend de voir, dans la peur.....
s et vrais je trouve cela honteux ,vous avez toute a fait raison d avoir peur se gouvernement se son des escro pur et simple , quand je vois les grand parent qui se son battu pour avoir tu se que l on a , et ici il nous retire tous nos droit A QUAND UNE BONNE REVOLTE DU PEUPLE SVP , en lissant l article aux sujet de la redevance tv seul solution s et que chacun ne la paye plus mais alors tous le monde et pas oui mais ou l autre bah je paye car j ai peur non je dit tous le monde , s et de renvoyer la lettre a l organisme des tv redevence il auront vite compris croyer moi de se fait j épère que le ptb et autre syndicat von rèagir et dire mon et taper sur la table une bonne fois pour toute pour faire tombe se gouvernement d escro et de voleur
Les parlementaires wallons se reposent de plus en plus en empruntant les discours du PTB, mais ils s'obstinent à ne rien faire de sérieux pour arrêter l'hémorragie des licenciements. Et pendant que le fédéral nous appauvrit tous et rend ingérables les institutions wallonnes afin d'imposer le système des Pays Bas afin de terminer son mandat fort d'une Flandre riche et prospère qui pourrait avantageusement avoir les moyens de demander la scission, effectivement, rien n'avance et ne change. Facile de parler, de condamner, d'analyser et de s'en tenir à ça. Tu as raison Fred, la solution, c'est de prendre l'argent là où il se trouve.
Magnette & Co......coquille vide. Monsieur est un beau parleur mais il parle pour se ventiler, cela fait probablement du bien à son égo surrrrdimensionné. Quel est (sont) le(s) salaire(s) de Popol, 15.000 - 20.000 € mensuel, plus encore ! Ça, c'est un bon socialiste, il pratique le social à chaque instant, tout les jours. Sa poche, il n'y a que cela qui compte, le reste il n'en a que faire. Vous êtes malades, vous êtes au chômage, vous êtes dans la précarité, il s'en fiche éperdument. Ça c'est être socialiste. Qui va encore oser voter socialiste ? Un peu de bon sens. Attention, aux infos du JT R.T.L. Popol n'était pas encore certain de voter contre le CETA, il devait lire les nouvelles propositions de l'Europe des technocrates. Nous pourrions assister à un revirement.
Bonjour, Le peuple devient un peuple sauvage s'il ne perçoit pas l’accomplissement de vaincre le plus fort celui qui veux l’abêtir de mensonge est un traitre. L'égalité dans un contexte injuste ne demande que la force moral du peuple.
Mais Magnette est un mangeur de blanc, chaque fois qu'il parle de quelque chose il ait tout a fait le contraire. Il n'est pas mieux que les autres pour défendre les wallons.
J'ai reçu une lettre du FOREM "contrôle", suis allée voir le syndicat et on m'a dit : vous n'avez pas fait assez. J'ai 57 ans, et grâce à mon beau-père je n'ai aucun diplôme, ce que je ne regrette pas, vu que même diplômé plus personne n'est à l'abris du chômage "et de la précarité" ! Je me retrouve donc sur le carreau, car mes problèmes de santé me font risquer de tout perdre avec les mesures du gouvernement. Je ne sais plus où j'en suis, et je trouve que tout le monde devrait avoir la franchise d'exposer leur situation proprement dite pour dénoncer le manque d'emploi, dans notre pays du moins, car si nous ne trouvons pas dans notre pays avec ou sans diplôme, comment trouver ailleurs sans expérience d'être déjà occuper près de notre domicile. Car moi je dis ce que vous n'avez pas encore dit jusqu'à présent : l'emploi et l'environnement sont liés et donc, doivent d'abord être réel à proximité de chaque travailleur salarié, cela pour permettre de moins utiliser leur voiture et bénéficier du temps consacré aux trajets de l'arrivée au taf, à leurs familles.
Je lis vos articles avec beaucoup d'intérêt et les suggestions qui les accompagnent souvent, mais comment pensez-vous les diffuser au travers de la population wallonne ? Tout le monde n'a sans doute pas internet et surtout pas les citoyens défavorisés ? Je pense qu'il y a là matière à réflexion car la période est propice à la diffusion et pénétration de vos propositions politiques surtout devant l'offensive généralisée des multinationales et l'apathie des politiciens wallons habituels. Après toutes les mauvaises nouvelles pour l'emploi dans notre région et Quand on lit que ING va sous-traiter ses services an Asie,dans ce cas précis pourquoi ne pas proposer aux citoyens wallons de transférer leurs comptes dans une autre banque (à choisir avec soin bien sûr) Le moment est venu d'organiser une stratégie tous azimuts pour AGIR et MOBILISER. Soyez créatifs et pugnaces. Il y en aura au moins un parti qui agira plutôt que de blablater comme la "soi-disant socialo" Onkelinckx, luxueuse propriétaire à Lasne (Très certainement copine de l’horrible Charles Michel valet de BDW d'Anvers)
ministres députés sénateurs personnelles de l union européenne personnes hors normes puis que taxer a 23 pourcent plus de nombreux aventages non taxer des pensions hors norme apres quelque années mois et beaucoup d autres apres 45 ans une petite pension allez chercher l erreur

L’Assemblée nationale, élue le 11 mars, réunie à La Havane va élire le futur Conseil d’État et le nouveau président. Il y a dix ans, Raul Castro avait annoncé qu’il quitterait le pouvoir en 2018.

Nouvelle journée d’action contre les plans du président Emmanuel Macron et de l’Union européenne. Cheminots, fonctionnaires, étudiants, infirmières et bien d’autres ont repris la rue. Parfois accompagnés de travailleurs et étudiants belges… Reportage à Lille et Paris.

Le rendez-vous est pris. Les organisation syndicales appellent à descendre massivement dans les rues de Bruxelles le 16 mai prochain. Objectif ? Défendre nos pensions contre les attaques du gouvernement. Cet appel à la mobilisation est la deuxième étape d'un plan qui a démarré par la distribution de plus d’un million de gazettes de sensibilisation.

Depuis le putsch de 2016, la démocratie brésilienne s'est tout à fait dégradée. C'est dans ce contexte que s'inscrit la condamnation à une peine de prison de l'ex-président progressiste Lula. Le journal L'Humanité a interrogé Maud Chirio, historienne et spécialiste du Brésil, sur la situation dans ce pays. Nous publions ici cette interview.

Cheminots, éboueurs, pilotes d’Air France, électriciens, étudiants… Chaque semaine, un nouveau secteur semble se joindre à un mouvement social grandissant… Il se passe quelque chose chez nos voisins, qui concerne tous les travailleurs européens.

Les assemblées étudiantes et les blocages se multiplient dans les universités en France. Les étudiants s’opposent à la mise en place de la sélection à l’entrée des universités visant à en réduire l’accès. Une lutte qui, dans le cadre du mouvement plus large pour la défense des services publics mené par les cheminots, peut faire tache d’huile.

ls étaient très nombreux ce vendredi 13 avril à soutenir Bruno Verlaeckt et Tom Devoght, deux syndicalistes anversois qui risquent une peine de prison de cinq à dix ans pour avoir participé à un piquet de grève.La salle d'audience était pleine à craquer, et pour cause : ce serait un dangereux précédent.

Cela fait des années qu’Asian Dub Foundation lutte contre l’injustice et l’oppression.

Le site d’infos alternatif français Le Vent se lève s’est penché sur le PTB : « Dans un système politique complexe de coalition et à l’approche des élections communales et fédérales en 2018 et 2019, le PTB inquiète les partis traditionnels en bouleversant de vieux équilibres. Nous avons pu nous entretenir avec David Pestieau, vice-président du parti ». Nous reprenons des extraits de cette interview. 

Cela ne fait pas les titres des journaux mais, chaque année, des dizaines de délégués syndicaux sont licenciés. Des travailleurs qui sont élus par leurs collègues au conseil d’entreprise ou au comité pour la prévention et la protection au travail. Jan Buelens, avocat à Progress Lawyers Network, explique la situation.