L’avortement doit sortir du Code pénal

Photo Simon Blackley/Flickr
Photo Simon Blackley/Flickr

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

l'avortement devrait être permis !!!!!!
Oui à l avortement
Garder sous le coude la possibilité de punir les femmes qui refusent d'enfanter c'est vouloir les réduire au niveau d'un animal reproducteur. Comment comprendre cet acharnement à sacraliser un amas de cellules sans conscience pour ensuite rester tellement indifférents au sort de tant d'humains?
N'oubliez que vous aussi étiez vous même et êtes toujours un amas de cellules, tous les êtres vivants sont des amas de cellules et oui c'est ça la vie...
je suis membre du PTB C'est un positionnement au sein de la gauche auquel j'ai du mal à adhérer Pas que je sois farouchement contre l'avortement. Pas du tout. Je pense que l'avortement est un droit , il est acquis mais il ne faut pas banaliser cette pratique. Banaliser cette pratique c'est rendre l'humain dérisoire Certains parlent ici du fœtus tel un amas de cellules sans conscience mais c'est aussi un être humain en devenir . Ce n'est pas seulement une question d'autodétermination, c'est aussi faire le choix de donner une chance à la vie ... Je m'excuse mais il existe suffisamment de moyens de contraception pour se prémunir de la grossesse. Je le répète : je suis contre l'interdiction de l'avortement. Mais banaliser l'avortement au nom de l'autodétermination c'est encourager la pulsion de mort au dépend de la pulsion de vie. Il y aurait 50 millions d'IVG par an dans le monde ... Je suis désolé mais ce chiffre me fait réfléchir . Pas vous ?
Tout à fait d'accord avec Laurent. D'ailleurs le sous-titre "Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’avortement n’a toujours pas été dépénalisé dans notre pays." est trompeur. L'avortement doit être régulé et ne saurait devenir un acte banal ou un "service" comme les autres, bref, un produit de consommation. Je comprends les accidents, les grossesses non désirées, mais après 22 semaines ou à répétition, c'est inacceptable.
" Le PTB soutient les femmes et les hommes qui ... se battent pour défendre les droits reproductifs des femmes " Not in my name. Je soutiens les femmes et les hommes qui se battent pour défendre les droits reproductifs des hommes ... " la vie d'un fœtus a autant de valeur que celle d'une femme " Exact, car le fœtus est un être en devenir. fœtus = être qui commence à présenter les caractères distinctifs de son espèce Avortement = extraction d'un fœtus non viable (à l'air libre) Accouchement = extraction d'un fœtus viable "avorter d'un fœtus non viable" est un pléonasme. Le droit des ouvriers à décider d'eux-mêmes est limité par leur contrat (qui les lie avec leur patron). Réciproquement, le patron est lié par le contrat qu'il a signé. "le droit des femmes à décider elles-mêmes" devrait également pouvoir être limité par leur contrat (qui les lie avec leur mari). Réciproquement, le mari est lié par le contrat qu'il a signé. visant à la "culpabilisation des femmes" Eclairer les femmes ne peut jamais être considéré comme une entreprise de culpabilisation lorsque la contradiction est tolérée. Lorsque plus de 50% des gens accomplissent un acte, celui devient, ipso facto, normal. Avorter sera normal, lorsque plus de 50% des femmes avorteront. Lorsqu'un acte est commis en violation de la loi, celui devient illégal. Avorter est légal, lorsque la loi l'autorise. Lorsqu'un acte est commis en violation de la morale, celui est immoral. Avorter est immoral, pour ceux qui le considère ainsi. Ce qui est normal dépend des faits. Ce qui est légal dépend de la loi. Ce qui est moral dépend de nous. Nous ne sommes pas obligés d'être d'accord avec une loi. Nous avons le droit d'être contre l'avortement (ou pour) Ceux qui sont pour/contre sont toujours aussi respectables les uns que les autres. Nous devons respecter ceux qui sont contre notre morale. Respecter l'autre n'implique pas notre soumission (l'acceptation de ses valeurs). "Cela contraint juste les femmes à chercher" ... ailleurs Mutatis mutandis, l'argument est le même que pour les riches. Ils vont chercher ailleurs des cieux plus cléments. Doit-on dès lors les exonérer de l'impôt ? Je ne soutiens pas la proposition du PTB de retirer du code pénal l'avortement sans introduction dans le code civil de droits pour le mari lorsque sa femme avorte sans son consentement.

La conférence de l’ONU s’est conclue samedi, en Pologne, sur le sentiment mitigé d’avoir sauvé le processus multilatéral mais sabordé les ambitions en termes de lutte contre le réchauffement.

Stéphanie est une gilet jaune de la première heure. Stéphane est un gilet rouge de la FGTB. Ensemble, ils ont participé à la journée nationale d'action pour la hausse de notre pouvoir d'achat et de nos pensions. Une journée encore plus colorée que d'habitude à Liège, comme dans de nombreux endroits du pays. Reportage en kaléidoscope.

Avec Groen et le sp.a, le PTB va à nouveau diriger pendant six ans le district anversois de Borgerhout. Ben Van Duppen devient échevin de la lutte contre la pauvreté, de la diversité, des seniors et du développement communautaire dans un collège qui veut continuer à développer les espaces verts, à renforcer la vie associative et offrir des activités sportives et culturelles accessibles à tous.

Certains ministres de droite ont encore une raison de ne pas bien dormir. Les résultats des premières élections sociales à la SNCB sont connus, et, contrairement à ce que les partis de droite espéraient, les deux grands syndicats sortent renforcés de cet évènement de démocratie sociale.

Macron a fait ce lundi 10 décembre un discours qui était censé rencontrer les attentes des gilets jaunes de France. Mais son discours est essentiellement un piège tendu aux gilets jaunes. Un piège dans lequel de très nombreux gilets jaunes ne sont pas tombés. Ils annoncent la poursuite du mouvement et « l’Acte V » de la mobilisation.

Après que la série documentaire Kinderen van de collaboratie (les enfants de la collaboration) a déchaîné les passions en Flandre, la chaîne Canvas de la VRT diffuse une deuxième série similaire, Kinderen van de kolonie (les enfants de la colonisation), consacrée à une autre période controversée de notre histoire, celle du Congo la sous colonisation belge. Nous avons rencontré l’un de ses réalisateurs, Geert Clerbout.

Eleanor « Lengua » De Guzman mène une lutte pour faire libérer deux prisonniers politiques qui lui sont chers : son père et son mari, tous deux été arrêtés début 2018. Nous l’avons rencontrée.
Solidaire, le magazine du PTB, a un nouveau rédacteur en chef : il s'agit de Michael Verbauwhede, aujourd'hui député au Parlement bruxellois pour le parti de gauche.

Bruxelles. La nuit du 22 août 2018. Après des années de harcèlement par la direction, Silvie, déléguée syndicale à la Mission locale d’Etterbeek, met fin à ses jours. Dix jours plus tard, 300 personnes lui rendent hommage lors d’un rassemblement. Un drame loin d’être isolé…

Le journaliste français, fondateur du site d’investigation Mediapart, a passé le week-end des 8 et 9 septembre à ManiFiesta. L’occasion pour Solidaire de le retrouver pour un tête-à-tête quelques heures après sa participation au débat sur « Le racisme, outil privilégié pour diviser les travailleurs ? ».