« Quel plan la gauche a-t-elle pour l’Europe ? »

De gauche à droite : Pierre Laurent (PCF), Zoe Konstantopoulou (ex-présidente du Parlement grec), Peter Mertens (PTB) et Ismael Gonzalez (IU). (Photo : Dieter Boone)
De gauche à droite : Pierre Laurent (PCF), Zoe Konstantopoulou (ex-présidente du Parlement grec), Peter Mertens (PTB) et Ismael Gonzalez (IU). (Photo : Dieter Boone)

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

C'EST vrais que cette Europe et aux services dû grand capital et rend les travailleurs à la Mercie de multinationales avide d'argent et pour y arriver n'hésitent pas à mettre la pression sur les travailleurs est également lès états membres, pour elles être le maître absolu ! Une autre Europe deviendra inévitable, car si cela continue dans cette voie d'austérité européenne et antidémocratique, antisocial.., les populations vont finir par se révolter contre ce système capitaliste, qui tue peut à peut les populations !
Les citoyens en ont à juste titre assez des privilèges que s'arrogent les politiques. Alors ils se tournent vers des voix neuves, quitte à ne pas vraiment examiner les programmes et se focaliser sur des déclarations tonitruantes de tribuns populaires. Ainsi le Flamand a plébiscité la NVA qui promet l'indépendance d'une Flandre riche plombée par ces fainéants de Wallons, le PTB promet monts et merveilles à ses électeurs souvent précarisés. Hedebouw dit qu'il gagne 1700 euros par mois mais il ment puisqu'il touche le même salaire que tous les parlementaires... Néanmoins, on veut le croire parce qu'il nous ressemble. Même schéma dans beaucoup de pays européens... L'exemple Trump montre aussi que, une fois aux affaires, il est difficile de tenir les promesses choc qu'on a faites... Ce sera pareil ici, sauf à tomber dans des extrêmes de gauche ou de droite dont l'histoire montre qu'elles n'apportent que malheur et déception... Ce que j'attends, plutôt que ces remèdes de cheval qui risquent bien de tuer la bête, c'est un homme d'Etat, quelqu'un de fondamentalement honnête qui moralise la vie politique et garde ce qu'il y a de meilleur dans notre démocratie. Est-ce si difficile de se contenter d'un mandat, de ne pas engager famille et amis dans les affaires qu'on dirige, de se comporter en se souciant du citoyen et non de sa carrière ? Winston Churchill est mort sans fortune, de Gaulle aussi. A quand la réapparition de tels politiques et la disparition des nababs du parti ?

La conférence de l’ONU s’est conclue samedi, en Pologne, sur le sentiment mitigé d’avoir sauvé le processus multilatéral mais sabordé les ambitions en termes de lutte contre le réchauffement.

Stéphanie est une gilet jaune de la première heure. Stéphane est un gilet rouge de la FGTB. Ensemble, ils ont participé à la journée nationale d'action pour la hausse de notre pouvoir d'achat et de nos pensions. Une journée encore plus colorée que d'habitude à Liège, comme dans de nombreux endroits du pays. Reportage en kaléidoscope.

Avec Groen et le sp.a, le PTB va à nouveau diriger pendant six ans le district anversois de Borgerhout. Ben Van Duppen devient échevin de la lutte contre la pauvreté, de la diversité, des seniors et du développement communautaire dans un collège qui veut continuer à développer les espaces verts, à renforcer la vie associative et offrir des activités sportives et culturelles accessibles à tous.

Certains ministres de droite ont encore une raison de ne pas bien dormir. Les résultats des premières élections sociales à la SNCB sont connus, et, contrairement à ce que les partis de droite espéraient, les deux grands syndicats sortent renforcés de cet évènement de démocratie sociale.

Macron a fait ce lundi 10 décembre un discours qui était censé rencontrer les attentes des gilets jaunes de France. Mais son discours est essentiellement un piège tendu aux gilets jaunes. Un piège dans lequel de très nombreux gilets jaunes ne sont pas tombés. Ils annoncent la poursuite du mouvement et « l’Acte V » de la mobilisation.

"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits." C'est ce qu'a proclamé il y a 70 ans la Déclaration universelle des droits de l'homme. Fini de réserver le droit de vote uniquement aux plus riches. Fini de considérer certains êtres humains comme inférieurs en droit. Cette déclaration est révolutionnaire. Elle consacre même les congés payés, la sécurité sociale ou le droit à la santé. C'est sans doute pour cela qu'elle est tellement malmenée.

Après que la série documentaire Kinderen van de collaboratie (les enfants de la collaboration) a déchaîné les passions en Flandre, la chaîne Canvas de la VRT diffuse une deuxième série similaire, Kinderen van de kolonie (les enfants de la colonisation), consacrée à une autre période controversée de notre histoire, celle du Congo la sous colonisation belge. Nous avons rencontré l’un de ses réalisateurs, Geert Clerbout.

Eleanor « Lengua » De Guzman mène une lutte pour faire libérer deux prisonniers politiques qui lui sont chers : son père et son mari, tous deux été arrêtés début 2018. Nous l’avons rencontrée.
Solidaire, le magazine du PTB, a un nouveau rédacteur en chef : il s'agit de Michael Verbauwhede, aujourd'hui député au Parlement bruxellois pour le parti de gauche.

Bruxelles. La nuit du 22 août 2018. Après des années de harcèlement par la direction, Silvie, déléguée syndicale à la Mission locale d’Etterbeek, met fin à ses jours. Dix jours plus tard, 300 personnes lui rendent hommage lors d’un rassemblement. Un drame loin d’être isolé…