« Chère Maggie, merci de faire de la santé un produit de luxe »

Photo Solidaire, CPP.
Photo Solidaire, CPP.
Thema's
Santé

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Il me parais inconcevable toute ces augmentation. Je suis en dépression depuis des années (malheureusement) Je touche environ 700€ par mois.En plus je dois subir une intervention chirurgicale de l épaule,je dois faire de la kiné pour mon pied blessé. Que me restera de mes 700€
le but de ce gouvernement des nantis est clair ! un retour pur et simple au 19ème siècle ! une société dirigée par une élite de nantis qui dirige une majorité de "gueux". Et finalement, si les "gueux" ne savent pas se payer leurs médicaments, ils vont décéder plus tôt, ce sera moins de pensions à payer et de nouvelles grosses économies pour ce foutu gouvernement ! C.Q.F.D. !
Je suis d accord. Ma mère est fybromyalgique. Elle avait droit à 60 séances de kiné maintenant 18. C est honteux. Comment va t elle faire pour vivre avec une séance toute les 3 semaines? Avec des antidouleurs ben ça va être difficile vu l augmentation des prix. Que faut il faire mnt? Crever pour être tranquille???
C'est bien pire que cela !!!! Mon épouse vient de recevoir une notification officielle à ce propos. Fibromyalgique comme votre maman elle avait droit à 60 séances de kiné de 30 minutes renouvelables chaque année. Dorénavant elle n'a plus droit effectivement qu'à 18 séances de 45 minutes définitives et non renouvelables! Autrement dit, chaque fibromyalgique dorénavant dès ce mois de janvier n'aura plus droit, ad vitam eternam, à aucun soin de kiné dès que ses 18 prochaines séances seront consommées. Cette disposition est d'autant plus incompréhensible qu'elle provient d'une doctoresse de formation. Hors une simple analyse permet de comprendre facilement que la kiné ou chaque autres interventions naturelles permettant de soulager la douleur des fibromyalgiques les écartent partiellement de la consommation (compréhensible) d'anti-douleurs chimiques et de leurs effets secondaires délétères. Hors dans ce cas, on devine déjà le résultat: contre productif au niveau santé, contre-productif dans le budget de l'INAMI et par conséquent dans le budget de l'état, mai aussi d'un point de vue humanitaire à l'égard de personnes en souffrance. Le seul gain que j''y trouve est celui des industries pharmaceutiques notamment bien présentes en Belgique. La fibromyalgie n'a pas de frontière. Elle concerne tout le monde. Cette disposition va fatalement toucher très rapidement les plus fragiles, les plus démunis. Dans l'absolu à vouloir comprendre, je dirais, et je mâche mes mots qu'il s'agit d'un abandon volontaire et intéressé de personnes en danger de santé. J'ajoute, d'un point de vue factuel, que la mesure permettra au gouvernement une économie de 4 millions d'euros. Autant dire la valeur immobilière des propriétés d'un seul de nos élus.....
A propos des fibromyalgiques!!!!! C'est bien pire que cela !!!! Mon épouse vient de recevoir une notification officielle à ce propos. Fibromyalgique comme votre maman elle avait droit à 60 séances de kiné de 30 minutes renouvelables chaque année. Dorénavant elle n'a plus droit effectivement qu'à 18 séances de 45 minutes définitives et non renouvelables! Autrement dit, chaque fibromyalgique dorénavant dès ce mois de janvier n'aura plus droit, ad vitam eternam, à aucun soin de kiné dès que ses 18 prochaines séances seront consommées. Cette disposition est d'autant plus incompréhensible qu'elle provient d'une doctoresse de formation. Hors une simple analyse permet de comprendre facilement que la kiné ou chaque autres interventions naturelles permettant de soulager la douleur des fibromyalgiques les écartent partiellement de la consommation (compréhensible) d'anti-douleurs chimiques et de leurs effets secondaires délétères. Hors dans ce cas, on devine déjà le résultat: contre productif au niveau santé, contre-productif dans le budget de l'INAMI et par conséquent dans le budget de l'état, mai aussi d'un point de vue humanitaire à l'égard de personnes en souffrance. Le seul gain que j''y trouve est celui des industries pharmaceutiques notamment bien présentes en Belgique. La fibromyalgie n'a pas de frontière. Elle concerne tout le monde. Cette disposition va fatalement toucher très rapidement les plus fragiles, les plus démunis. Dans l'absolu à vouloir comprendre, je dirais, et je mâche mes mots qu'il s'agit d'un abandon volontaire et intéressé de personnes en danger de santé. J'ajoute, d'un point de vue factuel, que la mesure permettra au gouvernement une économie de 4 millions d'euros. Autant dire la valeur immobilière des propriétés d'un seul de nos élus.....
Bonjour Madame la Ministre . Lors de votre investiture ,vous vous étiez engagée à ne pas toucher à la sécurité sociale . JE me rends compte que vous n'avez absolument pas tenu vos engagements .Dommage madame !.Vous aviez une certaine forme de crédibilité .Maintenant ,il faut bien reconnaître que vous êtes une menteuse .SVP ne vous représentez plus aux prochaines élections . vous ne représentez absolument pas vos électeurs et surtout pas les gens qui ont de réels problèmes de santé .
Je trouve cela scandaleux de faire surtout pour ceux qui ont un bas revenu et de ne plus avoir les moyens de se soigner .....maggie venez vivre avec 100euro pendant quelques temps et bien sûr en étant malade...

Trèves, la ville où Karl Marx est né en 1818 et où il passé sa jeunesse, présente deux grandes expositions, 300 événements et plusieurs guides pour des promenades Marx. L’époque de Marx, sa famille, son environnement, la situation des villes où il a séjourné, les révolutions qu’il a vécues..., tout y est évoqué de manière remarquable.

La CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève les 29 et 30 juin. Un coup de tonnerre dans un ciel bleu ? Pas vraiment. Hausse de productivité, carrières rallongées, austérité... les mesures de la direction et du gouvernement détériorent les conditions de travail. Sans compter les carrières rallongées pour des pensions plus basses. La grève annoncée est un mouvement pour la sécurité des usagers et pour des trains à l'heure.
Le Vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo évoque une privatisation des entreprises publiques, en particulier de la SNCB. « Alors que les défis de mobilité et de climat n’ont jamais été aussi urgents, le ministre De Croo lance la plus mauvaise piste qui soit pour les résoudre », réagit Michael Verbauwhede, spécialiste chemins de fer du PTB. Qui plaide pour plus de participation des usagers, pas du privé.

Si le mensonge et la tromperie étaient punissables, plusieurs parlementaires ou ministres libéraux auraient bien des problèmes avec la justice. La présidente des libéraux flamands de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, serait certainement même en prison. « Personne ne perdra rien de sa pension », avait-elle affirmé fin 2017 dans la presse. Et même : « Celui qui travaillera plus longtemps touchera plus de pension. » Rien n'est moins vrai.

Le 25 mai dernier, une nouvelle réglementation européenne concernant la protection de la vie privée entrait en vigueur. La « General Data Protection Regulation » - mieux connue sous son sigle, GDPR - est une loi européenne qui, officiellement, octroie plus de droits aux citoyens. Une bonne nouvelle ?
« Enfin ! » C’était le sentiment de nombreux Espagnols quand le Parlement a voté la destitution du Premier ministre Mariano Rajoy. Les livres d’histoire se rappelleront des années Rajoy comme celles de l’austérité sauvage. L’allié de toujours de Merkel et de la Commission européenne. Mais où va l’Espagne maintenant ?
Le 6 juin, les fonctionnaires des ministères fédéraux (gardiens de prisons, agents du fisc, etc.) seront en grève pour dénoncer les nouvelles attaques attaques du gouvernement contre toute une série de leurs droits rassemblés dans ce qu’on appelle « le statut ». Mais cette politique n’est pas une spécialité belge. Il s’agit d’une stratégie de l’Union européenne pour casser les services publics et les droits des salariés du secteurs publics.
280 000 personnes dans tout l'hexagone. 80 000 rien qu'à Paris. La « Marée populaire » organisée par une cinquantaine d'organisations associatives, syndicales et politiques dans plus de 80 villes était un succès, ce samedi 26 mai. Des militants du PTB ont répondu présent dans la capitale française. A la grande joie des manifestants locaux.
Ce vendredi, la population irlandaise était appelée à se prononcer par referendum pour ouvrir la porte à un assouplissement de la législation sur l'avortement. Le PTB soutient les femmes et les hommes qui, en Irlande, se battent pour défendre les droits des femmes. D’ailleurs, en Belgique aussi, le combat continue.

L’Italie a presque un nouveau gouvernement. Cette alliance entre populistes du Mouvement 5 Étoiles et extrême-droite de la Ligue inquiète l’Union européenne. Le nouvel exécutif pourrait ne plus respecter les traités européens. Mais c’est surtout l’émergence de ce gouvernement même qui devrait inquiéter. Parce qu’il illustre toutes les limites de l’intégration européenne.