Favoriser l’emploi des personnes handicapées « pour qu’ils réalisent leurs choix de vie »

Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)
Claire Geraets, députée Bruxelloise du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple, a déposé une proposition au Parlement bruxellois pour mettre en place des propositions concrètes afin de favoriser l'emploi des personnes handicapées. (Photo Solidaire)

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Donner leur pour commencer des lien des nom d'avocats association peuvent les aider à se défendre contre ces gents qui croient que ces le cout qu'ils engendre la cause de leur problème comme mainte fois signaler par le gouvernement, les panneaux on subit la même pratique mes ici ces des humains qu'il s’agit
Je suis invalide de 48 ans ça fais 15 ans que je le suis devenu après un accident, c'est vrai que je suis plus avantagé d'après les salaires j'ai plus car étant chauffeur au moment des faits je suis passé sur l'invalidité de la mutuelle, mais j'ai peur de trop pour bénéficier du statut de vipo et comme je ne reçois pas de la vierges noire (organisme qui s'occupe des invalides)je n'ai pas droit non plus à tous le avantage site que je pourrais avoir si j'avais ce revenu de remplacement ne serais ce que 20 eue, la taxe d'immatriculation et toutes les autres que je devrais avoir et étant veuf depuis 15 ans avec deux enfants dont un invalide depuis la naissance. Cette différence est significative ! donc tout ces soucis font que moi aussi je préfère ne pas travailler alors que je pourrais , si il était adapté à mon handicap, à cause des risque de perdre mon droit à mon revenu et j'ajoute que depuis ce gouvernement mon fils a perdu son statut d'invalidité car un médecin l'avait décidé et que j'ai perdu 2 tiers de ma puissance d'achat et que je m'en dette depuis que ce gouvernement est exercice ! merci à nos dirigeants. ... je suis en train de me demander si je ne serais pas mieux en Flandre car avant que ma femme décède j'y ai vécu et la vie y était bien plus douce au sujet du nerf de la guerre (le pognon) pas de taxe sur beaucoup de chose comme la redevance télévisuelle etc... les allocations de chômage sont 10 ou 20 pour cent plus élevé comme celle du CPAS les chiffres ont peut être changé depuis 15 ans mais pas de beaucoup si vous voulez mon avis et si ils y arrivent tant mieux pour eux mais pourquoi pas en Wallonie ?
Je suis handicapé ,tétraplégique suite à un accident de circulation il y a 2ans.Je suis ici en belgique avec ma femme sans logement sans allocations ,mais suis reconnu comme handicapé par la spf.Pour l'allocation ont me dit que je ne droits parce que je suis ressortisant d'un autre pays.pour le logement on n'a introduit les dossiers partout à liège, seraing,ans,saint Nicolas,flemalle. Les habitations sociale ne trouve toujours pas une maison adapté pour nous. Je suis sous logé chez un frère avec ma femme.ce très difficile pour mois le condition sont très difficiles. Pas logement pas de location pour handicapés.Avec le revenu de la cpas pas facile.

La conférence de l’ONU s’est conclue samedi, en Pologne, sur le sentiment mitigé d’avoir sauvé le processus multilatéral mais sabordé les ambitions en termes de lutte contre le réchauffement.

Stéphanie est une gilet jaune de la première heure. Stéphane est un gilet rouge de la FGTB. Ensemble, ils ont participé à la journée nationale d'action pour la hausse de notre pouvoir d'achat et de nos pensions. Une journée encore plus colorée que d'habitude à Liège, comme dans de nombreux endroits du pays. Reportage en kaléidoscope.

Avec Groen et le sp.a, le PTB va à nouveau diriger pendant six ans le district anversois de Borgerhout. Ben Van Duppen devient échevin de la lutte contre la pauvreté, de la diversité, des seniors et du développement communautaire dans un collège qui veut continuer à développer les espaces verts, à renforcer la vie associative et offrir des activités sportives et culturelles accessibles à tous.

Certains ministres de droite ont encore une raison de ne pas bien dormir. Les résultats des premières élections sociales à la SNCB sont connus, et, contrairement à ce que les partis de droite espéraient, les deux grands syndicats sortent renforcés de cet évènement de démocratie sociale.

Macron a fait ce lundi 10 décembre un discours qui était censé rencontrer les attentes des gilets jaunes de France. Mais son discours est essentiellement un piège tendu aux gilets jaunes. Un piège dans lequel de très nombreux gilets jaunes ne sont pas tombés. Ils annoncent la poursuite du mouvement et « l’Acte V » de la mobilisation.

Après que la série documentaire Kinderen van de collaboratie (les enfants de la collaboration) a déchaîné les passions en Flandre, la chaîne Canvas de la VRT diffuse une deuxième série similaire, Kinderen van de kolonie (les enfants de la colonisation), consacrée à une autre période controversée de notre histoire, celle du Congo la sous colonisation belge. Nous avons rencontré l’un de ses réalisateurs, Geert Clerbout.

Eleanor « Lengua » De Guzman mène une lutte pour faire libérer deux prisonniers politiques qui lui sont chers : son père et son mari, tous deux été arrêtés début 2018. Nous l’avons rencontrée.
Solidaire, le magazine du PTB, a un nouveau rédacteur en chef : il s'agit de Michael Verbauwhede, aujourd'hui député au Parlement bruxellois pour le parti de gauche.

Bruxelles. La nuit du 22 août 2018. Après des années de harcèlement par la direction, Silvie, déléguée syndicale à la Mission locale d’Etterbeek, met fin à ses jours. Dix jours plus tard, 300 personnes lui rendent hommage lors d’un rassemblement. Un drame loin d’être isolé…

Le journaliste français, fondateur du site d’investigation Mediapart, a passé le week-end des 8 et 9 septembre à ManiFiesta. L’occasion pour Solidaire de le retrouver pour un tête-à-tête quelques heures après sa participation au débat sur « Le racisme, outil privilégié pour diviser les travailleurs ? ».