Grèves du 19 octobre : un profond rejet des politiques du gouvernement

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Y aurait-il moyen de réfléchir un peu sur ce qui se passe pour le moment ? Le PTB ne devrait-il pas nous ouvrir les yeux sur la stratégie syndicale actuelle ? Je pense que pour la FGTB, gangrénée à son sommet par le PS, ce qu'il faut c'est fatiguer et décourager ses militants les plus actifs en les laissant se jeter, divisés, dans des actions éparpillées, décousues et non préparées, parce qu'ils savent (au PS) qu'un mouvement qui durerait c'est un PTB qui se renforcerait mais aussi qu'un gouvernement qui reculerait serait synonyme d'un PS sans argument pour les prochaines élections (le "sans nous c'est pire" ne ferait plus recette...). Pour la CSC, forte au Nord et donc au gouvernement, ils ont moins de mal avec leurs militants radicaux et ils espèrent récupérer les affiliers exaspérés par une FGTB brouillonne et finalement impuissante. NE parlons pas du syndicat libéral... Alors, SVP, montrez-nous les coulisses, ne laissez pas les militants sincères et dévoués s’asphyxier. Il faut que des coups de pieds au cul se distribuent en haut de la structure syndicale et qu'un véritable plan d'action en front commun soit mis sur pied pour sincèrement lutter contre cette politique asociale digne de temps que l'on croyait révolus !!! Camarades, pas de triomphalisme déplacé, conscientisons, nettoyons et sortons nos "armes" pour de bon !!!! [ oupsss..; "armes" dans le sens : front commun, communication, organisation, actions et grèves GENERALES]
Entièrement d'accord avec le camarade : Stratégie de rupture et action en front commun dans la durée et dans l'intensité. Assez de compromis et de concertations en arrière-cour !!!
De qui se moque t on , il a clamé haut et fort , jobs jobs jobs , et son clan veut faire supprimer 7000 emplois a la sncb , ne remplacer qu 'un fonctionnaire sur 5 qui part a la retraite ,ect ect,,,,,,,,,,,,,,,,,, En fait il est l'avocat des riches et du patronat, halte la , il n'est pas encore trop tard mais ca devient tres lourd.
Peut-on encore appeler cela une grève ou revendication de droits sociaux à partir du moment où des dérapages ont lieu ? Cette dernière grève n'a fait que renforcer la haine de citoyens vis-à-vis de ce type de mouvement lorsqu'il se trouve pris au piège dans une grève soi-disant provincial et qui finalement bloque tout ! Ce jour-là, j'en faisais partie, travaillant en tant qu'indépendant et dans le domaine paramédical, je n'ai pu assuré mon service. Les syndicats prennent à chaque fois en otage leurs égaux (c-à-d les travailleurs) et non les responsables : patrons, actionnaires et organismes qui renforcent le pouvoir antisocial mené dans notre pays. Ceux-ci et le gouvernement se fichent pas mal des mouvements de grève qui ne les feront pas changer d'un iota la gouvernance où il n'y a plus que la finance qui DOIT compter. Qu'importe la misère et les drames humains et sociaux qu'engendrent au sein des familles belges, cette politique basée sur le fric. ILS S'EN FOUTENT ÉPERDUMENT CAR CELA NE LES ATTEINT PAS,
Un des problème c'est la solidarité. Si les citoyens se tenait les coudes et essayait de comprendre le pourquoi du ras-le-bol, les grèves seraient plus suivies, moins nombreuses car elles apporterait directement des résultats. Maintenant il ne faut pas confondre, "blocage" et "grève"... Une grève générale va forcément toucher le gouvernement et la finance puisque ça touchera au fric et à la production. Seulement pour qu'elle soit efficace il faut que tout le monde participe et pas comme actuellement où 90% des gens laissent les 10% faire grève A LEUR PLACE car il s'agit de leur intérêt également... Cet égoïsme du cour terme (le salaire du jour) amène un ras-le-bol des 10% qui finissent par en arriver aux "blocages"... Alors soyons solidaire et stop aux arguments débiles du style "prise d'otage"... Il faut un peu réfléchir sur le moyen et long terme svp. Quand aux syndicats... Ce n'est qu'une somme de travailleurs organisés qui ont par le passé mainte fois montre leur utilité (congés payés, sécu, etc...). Vous voulez quoi ? un retour à Germinal ?
« Parfois, un travailleur demande à une collègue plus jeune pourquoi elle n'a rien mangé de toute la journée. C’est parce que les nouveaux doivent tout payer de leur propre poche et que leur salaire fixe est bien plus bas. » Le syndicaliste Yves Lambot explique la grève chez Ryanair.
Ce jeudi 9 août, le Sénat argentin a la légalisation de l’avortement, malgré la mobilisation de nombreuses organisations progressistes. En Argentine, les avortements clandestins tuent au moins une femme par semaine. Réaction de Nora García Nieves, coordinatrice du mouvement de femmes du parti de gauche Izquierda Unida.
Peu avant la libération de la jeune combattante de la résistance, Ahed Tamimi (17 ans), Red Fox et Comac, les mouvements de jeunesse du PTB, étaient en voyage de solidarité en Palestine. Ils ont rencontré son père, Bassem Tamimi, dans le village de Nabi Saleh.
Notre pays est touché par une des vagues de chaleur les plus longues et les plus chaudes de l'histoire de la Belgique. Ces phénomènes extrêmes se reproduisent de plus en plus souvent en raison du réchauffement climatique. Alors que nos décideurs politiques tentent de minimiser un accord climatique, le mouvement belge pour le climat, Climate Express, prévoit une importante mobilisation à Bruxelles, le 2 décembre.
Alors que le personnel de la compagnie low-cost venait de mener deux jours de grève, la direction lui a envoyé une lettre menaçante. Face à cette attaque frontale du droit de grève, les pilotes ripostent en déposant un nouveau préavis pour le 10 août prochain.
Les patrons en rêvaient. Le gouvernement l'a mis en place cet été : un nouveau plan pour s'attaquer à nouveau à nos salaires, à nos conditions de travail, à la mise en concurrence des travailleurs. Comment y est-il arrivé ? En créant le mythe des métiers en pénurie. Décryptage d'une stratégie bien orchestrée.

Notre pays traverse une période de canicule, et ce genre de phénomène survient de plus en plus souvent et de manière plus intense. Que faire en cas de vague de chaleur ? Bien sûr, se rafraîchir, s'hydrater. Mais, de manière plus générale, il faut lutter contre le réchauffement climatique, à la base des conditions météorologiques extrêmes de plus en plus fréquentes.

La Grèce est en feu. Jeudi 26 juillet, le bilan officiel était de plus de 80 morts. Et 47 personnes sont toujours portées disparues. Le pays est en deuil, mais aussi en colère. En colère contre le gouvernement grec et la Commission européenne. Les plans d'austérité imposés aux Grecs depuis 2012 ont supprimé au moins 27 % du budget des pompiers.
Quand Michael O’Leary, le grand patron de Ryanair, a brisé une grève de son personnel au Portugal, le personnel de cabine n'a pas hésité et s'est lancé dans une grève à l'échelle européenne.

À la veille du 8 mars, la féministe belge Monika Triest publiait un livre sur l’histoire du féminisme en Belgique. Elle y évoque d’importantes figures du féminisme belge, montre comment les femmes sont à la base du changement dans la société et comment la résistance les unit. Rencontre.