Marche pour le climat du 2 décembre | Après 30 ans de léthargie, réveillons l’élite politique

Photo Matthew Kirby / Flickr
Photo Matthew Kirby / Flickr

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

je vais vous dire sa vas allez de plus en plus mal , car les politicien s en foute du climat pour eux se n et qu une mascarade , il ne comprenne rien si sauf l odeur de l argent sa il save , mais pour le reste il on rien a foutre , et comme déjà dit s et une petite maifestation qui vas faire quelque chose , si on veut faire bouger les chose s et de descendre tous et toute dans la rue par centaine de mille et les foutre dehors et les faire payer tous se qu il on fait et les mettre au pied du mur il que de cette façon la peut etre qu il vont comprendre , et encore et leur faire voire notre belle terre si il fond rien ici 100 ans comment elle sera plus qu un tas de ruine et de désolation , il et plus que temps d agir voir si il et déjà pas trop tard car le processuce et déjà bien avancer , mais sa les idiot de politicien sont tellement com et les indistrielle son aveugle par l argent qu il s en foute
Walter Sorrentino est vice-président du Parti communiste du Brésil. Le responsable politique estime que la victoire de l’extrême droite à la présidentielle annonce une dictature ouverte, lourde de régressions sociales et de persécutions pour les forces progressistes. Sa formation appelle à la constitution d’un ample front démocratique. Entretien.

Le dimanche 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, la plateforme Mirabal organise à Bruxelles une manifestation nationale. Elle exige ainsi un engagement bien plus important du politique dans la lutte contre cette violence. Le PTB et son mouvement des femmes Marianne appellent à une mobilisation massive pour cette manifestation.

Les propositions de la direction de bpost ont été discutées aujourd’hui dans les instances syndicales. « Nous avons reçu un avis négatif unanime », a résumé la CSC. De son côté, la CGSP estime les propositions « insuffisantes » et demande « la réunion du front commun dans les plus brefs délais ». Retour sur cinq des raisons pour lesquelles les postiers rejettent le plan de la direction.

Ce 6 novembre en soirée, deux assassins se déplaçant en moto ont mis fin à la vie de Benjamin Ramos, un avocat philippin de 56 ans. Ben a consacré sa vie entière à accompagner et défendre les organisations populaires dans leurs lutte pour la justice sociale. Viva Salud condamne le plus fermement possible cette exécution extra-judiciaire.
« Le meurtre de Benjamin Ramos ne nous intimidera pas. Ni nous, ni les communautés pauvres que nous servons. Nous ne serons jamais résignés à la soumission et au silence » Communiqué de l'organisation PDG.

Le capitalisme est constamment à la recherche d’idées et de moyens pour faire fructifier son argent. Et le football, sport populaire par excellence, n’y échappe pas. Les Football Leaks ont mis en lumière la face obscure du football international.

Les postiers n'en peuvent plus de l'explosion de leur charge de travail et du manque de considération de la part de la direction. Tout ça alors que des actionnaires (et un CEO) s'en mettent plein les poches. Des travailleurs pressés comme des citrons pour engraisser quelques (riches) personnes, un cliché  ? Solidaire est allé vérifier sur place.

L'humanité est confrontée à un défi sans précédent. Les dix prochaines années seront cruciales pour notre climat. Il est encore possible d'agir. Mais il faut une révolution rapide et profonde dans tous les secteurs. Et donc aussi... du courage politique.

« L’empire de l’or rouge », du journaliste français Jean-Baptiste Malet, est une enquête au coeur de l’industrie de la… tomate.  Si se plonger dans un tel sujet peut paraître saugrenu, le résultat est encore plus surprenant. Interview.

Voici un aperçu du contenu du numéro de novembre et décembre. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.
L'ancien militaire Jair Bolsonaro a été élu président du Brésil ce dimanche 28 octobre. Le politicien d’extrême droite a obtenu 55 % des voix, alors que son opposant de gauche Fernando Haddad, du Parti des travailleurs (PT), a recueilli 45 % du suffrage. Mais qui est Bolsonaro, souvent appelé le « Trump tropical », et quelles idées défend-il ?