In memoriam Maria McGavigan (1941-2017)

Confrontée à l’autisme d’un de ses petits-fils, Maria McGavigan (au milieu) s’est notamment engagée dans la lutte pour offrir un avenir aux gens qui sont écartés de la société. (Photo famille)
Confrontée à l’autisme d’un de ses petits-fils, Maria McGavigan (au milieu) s’est notamment engagée dans la lutte pour offrir un avenir aux gens qui sont écartés de la société. (Photo famille)

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

J'ai toujours été impressionné par la gentillesse, la simplicité, l'humanisme réel de Maria McGavigan, quel couple extraordinaire elle formait avec Jean Pestieau (que je considère comme étant "le sage" de notre parti)... je suis peiné de cette triste nouvelle... et nuls doutes, si un paradis existe (ce qui n'est pas dans nos valeurs), et doit y être. Je réitère mes plus profondes condoléances, tant à sa famille qu'à ses proches, ainsi qu'aux militants du PTB qui viennent de perdre une des "fondations" de ce qu'est devenu un parti communiste qui grâce à elle, s'intègre et est d'actualité dans notre époque.
J'ai une pensée émue pour la famille de Maria Macgavigan. C'est une femme pour laquelle j'ai toujours eu beaucoup d'estime. Infatigable dans son combat pour un monde meilleur. En tête son grand sourire, son grand rire. Leïla Houari
Maria est un modèle,une icône,une femme tout simplement éprise de solidarité et d'amour pour autrui.Pour ce qu'elle représente,nous avons le devoir,plus encore l'obligation de perpétuer son chemin qui nous conduirat vers la liberté démocratique. R.I.P. Nous ne t'oublierons pas Maria.
merci camarade, on ne t'oubliera pas!
Je suis bouleversée par cette nouvelle : J'ai suivi un cours de Maria à l'Université marxiste . Je l'ai rencontrée plusieurs fois lors d'actions du PTB. C'est une vraie "grande dame"qui nous quitte ! Elis.
je présent a la famille mes sincère condoléance
Je ne connais pas personnellement Madame McGavigan, que j'ai probablement croisée lors d'une ou l'autre manifestation mais nulle doute que cette dame est une très grande dame. Que cette grande dame aux engagements forts, va terriblement manquer à son époux, à ses enfants, petits-enfants, à toute sa famille. Je présente à tous, mes très sincères condoléances.
Une grande militante et une très chouette personne. Simone et moi sommes de tout coeur avec Jean et toute la famille.sc. Maurice
Merci Maria. Ton plaisir de donner, toujours donner, donne envie de donner à notre tour. Merci Maria.
Non! Elle ne nous a pas quittés. Maria est toujours là, dans nos mémoires avec le flambeau qu'elle nous a laissé et que nous ne laisserons jamais s'éteindre. D'ailleurs, c'est mon plus grand souhait. Nos mémoires retiendront sa présence parmi nous avec tout ce qu'elle nous a apporté . Comme l'a dit Jean d'Omerson : " Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants". De tout coeur, ma pensée est avec toute sa famille, ainsi qu'avec tous ses camarades. Magda.
Je l'ai croisée durant des années sur le pavé des manifestations pour la paix. J'ai pu l'apprécier. Je suis triste !
Chère Maria, je ne puis imaginer un monde sans toi. Tu as toujours été présente dans nos joies et nos peines, discrète, aimante, à l'écoute. Le départ d'une camarade comme toi, ce sont des centaines de bibliothèques qui brûlent. Ton sourire radieux, ton inimitable accent british, ta sagesse nous manquent. Nous avons froid sans toi. Toutes nos pensées à Jean, Patrick, David, Benjamin et à tes petits enfants. Hasta Siempre Maria.
Et le printemps reviendra, année après année ... Des semences perdues naîtront les fleurs du renouveau Perpétuellement fortes de l'énergie reçue, de leurs racines profondes Leurs couleurs, d'un rouge éclatant Reflèteront la couleur de son sourire Vibreront pour longtemps encore Au souffle de son rire, à sa détermination
Je viens d'apprendre avec stupeur la terrible nouvelle ce soir… (indirectement, l'info m'est parvenue par l'intermédiaire de mon copain qui ne la connaissait même pas!) Je suis bien triste d'avoir raté l'hommage, j'aurais tant aimé être présente… Je pense fort fort à sa famille, je suis de tout cœur avec vous. Je garderai longtemps la nostalgie de ce temps où je "travaillais" avec elle à DocuMarx, j'aimais échanger avec elle, elle va vraiment me manquer, j'ai le cœur serré… Bego

Les entreprises tirent la sonnette d'alarme. Selon leurs dires, elles auraient des tas de postes vacants pour lesquels elles ne trouvent personne. Pour Sacha Dierckx, docteur en sciences politiques et membre du centre d'études progressiste Minerva, ce sont des balivernes : « Si ces entreprises offraient un bon salaire, elles trouveraient des gens désireux de travailler chez elles. » 

Lorsque, le 11 février 1990, âgé de 72 ans, Nelson Mandela quittait la prison de Robben Island, il était devenu une légende mondiale. L’homme qui a croupi 27 années en prison, dont 18 ans avec ses camarades dans l’isolement complet, était devenu le symbole de la lutte contre l’apartheid, tant en Afrique du Sud que dans le monde entier. Retour sur la vie d’un homme d’exception.

Jean-Pascal van Ypersele est une sommité mondiale en tant que climatologue. Dans son livre Une vie au cœur des turbulences climatiques, il formule des réponses claires aux questions cruciales dans ce domaine et explique ce qui se passe dans et en marge des grandes conférences internationales. Il sera le 8 septembre à ManiFiesta.

Donald Trump a obtenu ce qu’il voulait au Sommet de l’OTAN : les alliés européens de l’Otan vont augmenter leurs dépenses militaires plus vite et plus que prévu. Les dirigeants européens peuvent bien faire semblant d’être insensibles aux pressions du président des États-Unis, les faits sont là : ils ont bel et bien réaffirmé leur loyauté envers l’Otan et les États-Unis. Pour le PTB, il faut clairement refuser cette voie et œuvrer à une politique de paix.

Vendre la ville au plus offrant, quitte à couler des espaces verts dans du béton. C’est une réalité que l’on retrouve dans la plupart des villes du pays. L’exemple par Liège.

John Beugnies, 50 ans, est employé dans une PME. L’élu communal montois du PTB, père de deux enfants et «  jeune papy depuis trois mois », côtoie la pauvreté quotidiennement.

La mobilité urbaine est l’un des principaux défis de l’avenir. Viabilité, santé et sécurité requièrent des mesures efficaces.

Le logement est un thème qui revient partout dans les enquêtes du PTB, qu’elles viennent de Flandres, Bruxelles ou Wallonie. Dans la Ville de Bruxelles aussi, donc.

Le 14 octobre 2018, le PTB souhaite avancer dans 33 communes du Nord et du Sud du pays afin d’y obtenir des élus qui seront autant de porte-voix des luttes qui se mènent dans les quartiers et qui défendront une ville à la mesure des gens.

Seun Kuti & Egypt 80 sera en septembre à ManiFiesta pour y faire entendre leur afrobeat au message politique puissant  : «  La lutte des classes est la plus importante. »