Pourquoi les militaires manifestent-ils aujourd’hui ?

Photo Solidaire, Salim Hellalet.
Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

QUI FAIT L’ÉCONOMIE ? L’économie, c’est chacun d’entre nous qui la fait fonctionner, en tant que consommateurs et travailleurs. Nous sommes tous impliqués personnellement car chacun d’entre nous est un acteur qui participe de multiples manières à l’économie dans laquelle il vit. Consommation, travail, épargne, éducation : les ménages sont des acteurs essentiels de l’économie. L'industrie et le commerce ne sont rien sans les consommateurs. Pour consommer, il faut de l'argent, pour avoir de l'argent, il faut du travail. Le poids de la consommation des ménages est prépondérant, son augmentation est la composante la plus stable de la croissance.  La consommation est le premier moteur de la croissance. Les partis politiques, en tant que structures qui veulent avant tout gagner des élections pour accéder au pouvoir, ne peuvent pas nous emmener très loin. Par ailleurs, je crois qu’il faut « dé-professionnaliser » la politique. Il faudrait davantage de gens qui se mettent au service de l’intérêt général pour un temps donné, sans que cela constitue leur métier. C’est un grave problème de notre démocratie, cette histoire de devoir garder son job d’élu à tout prix ! Le fait que les choix soient le plus souvent pris exclusivement en haut loin de la société , loin du corps social pèse lourd dans la crise que nous connaissons. Remettre la société au premier plan commence par situer le « social » autrement que comme ce qui vient après l’ « économique », comme une conséquence en quelque sorte, une fois que financiers et actionnaires ont dicté la loi. Rappelons qu’en d’autres temps, lors des Trente glorieuses, le social tirait l’économique au moins autant que l’économique tirait le social dans une dynamique vertueuse. Dans une configuration aujourd’hui certes très différente, c’est une dynamique de ce type que nous devons retrouver. Mais cela ne marchera que s’il y a une large mobilisation. Ce mouvement doit dépasser le cercle des convaincus, des militants. Pour le moment, nous restons apathiques, nous avons des comportements moutonniers. La politique doit d’abord changer dans la tête de chacun d’entre nous. Pour que la politique fonctionne, il faut que les gens s’en emparent. On doit s’en occuper, ce n’est pas quelque chose d’extérieur à nous. Inverser l’ordre des facteurs en mettant la société en avant dans le processus économique développe des envies de « faire » autrement, fait naître des processus de socialisation nouveaux, voit l’opinion dans l’entreprise s’élargir et s’ouvrir et la communication descendre de son olympe symbolique pour irriguer relations et actions. Des craquements sont d’ores et déjà perceptibles qui témoignent de la poussée de nouvelles énergies créatrices et d’une certaine redistribution des pouvoirs. Il y a un terreau de gens qui portent de nouvelles idées, et sur ce terreau émergent des responsables politiques dont on peut espérer qu’ils transformeront ces initiatives en quelque chose de plus grande ampleur, dans une coopération élus-citoyens.
moi je trouve cela honteux de la part des ministres ,pourquoi s et pas eux qui montre l exemple, je dit bravo a nos militaire il sont toujours la par tous les temps étè comme hiver , meme chose pour les pompier , toujours la quand il faut par tous les temps il on raison de manifeste leur colére moi je dit il on le droit de partir plutot en pension , une chose le ministre des pension et un idiot de première classe et je le lui dit bien fort , laisser nos militaire et autre tranquille mais de toute façon il vont dire oui on peut discuter et en arriere il aurons le couteaux dans le dos ( comme les gardien de prison il on était poignarder dans le dos) par les ministre idiots , il serait peut etre temps de réagir au ptb et de monter aux barricade ?????? car si on continue comme sa ben on aura plus rien
Je soutiens les militaires ! Ce gouvernement , pour les remercier du service rendu à la collectivités , rallonge le départ à la pension , c'est une HONTE !!!
On dit qu'il faut faire des économies? pensions , austérités , sécurité social, alors il faut demander combien EST LE CHIFFRE DU COUT DES FORCES MILITAIRES EN SYRIE ??? Des centaines de millions d'euros GASPILLES dans une guerre. Dans laquel on n'a rien a voir , et c'est qui qui paye , le citoyen, taxe taxe taxe,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Mais ça n'est pas de la faute de nos militaires , mais bien des décideurs qu'ils envoient les soldats au casse pipe !!! Vous parlez d'économie , est bien qu'on le fait sur nos fameux ministre d'abord et qu'il récupère l'impôt éludé par de très nombreuses multinationales qui profite de cet état de fait !!! Et qu'on récupère également l'argent donnée au banque , qu'il ont donné sur le dos du généreux contribuable pour protéger les élites mondiales de leurs avoirs !!!! Après cela vous pourrait parler !!!
Monsieur, je suis militaire et renseignez vous car la majorité de ces dépense sont pris en charge par OTAN ou ONU.
Monsieur , vous avez probablement voulu répondre à cette personne de charleroi qui prétend que le coût des interventions militaires en Syrie , serait à charge du contribuable belge ? Bien à vous
et attende s et pas fini , on et pas au bout des surprises n oublier pas que se gouvernement veut trouver 8 milliard pour la annee prochaine et cela se fera , sur nos militaire et oui meme deux fois salaire et pension , mais bien sur le ministre se cache de le dire cela , et aussi police, pompier ,etc etc donc voila la raison des modification sur l allongement de l age de pension de nos bon militaire et autre et bien d autre joyeux petit cadeaux empoissonner de notre cher gouvernement , alors question au ptb quand vas t il monter aux barricade avec nous car sa commence a bien faire , en tous les cas je dit bravo a nos militaire et respet
La Défense est un des Ministères le moins bien payé, si on diminue ma pension pour l'aligner à celle des indépendants, salariés du privé qu'on regarde d'abord les salaires. Congés payés pas en entier, jamais eu de 13éme et 14éme mois. Certains indépendants déclarent se qu'ils veulent, ils savaient aussi faire une épargne pension. Autres questions, j'ai défendu mon pays pendant 38 ans, me suis occupée de mon enfant pendant que d'autres tentent la main à rien faire et pour finir touchent une pension de la GRAPA entre 900,00 et 1350,00€ par sans avoir participé à l'économie du pays et souvent ne parlent aucune de nos trois langues nationales. Que le nombre de Ministres, Sénateurs, Députés diminue et leur revenus également et terminer les cumuls. Ce gouvernement défend les riches, la classe moyenne retrouve les pauvres. Pourquoi et pour qui nos grands-parents parents et parents se sont battus pour nos acquis qu'on nous supprime, HONTEUX

Trèves, la ville où Karl Marx est né en 1818 et où il passé sa jeunesse, présente deux grandes expositions, 300 événements et plusieurs guides pour des promenades Marx. L’époque de Marx, sa famille, son environnement, la situation des villes où il a séjourné, les révolutions qu’il a vécues..., tout y est évoqué de manière remarquable.

La CGSP Cheminots a déposé un préavis de grève les 29 et 30 juin. Un coup de tonnerre dans un ciel bleu ? Pas vraiment. Hausse de productivité, carrières rallongées, austérité... les mesures de la direction et du gouvernement détériorent les conditions de travail. Sans compter les carrières rallongées pour des pensions plus basses. La grève annoncée est un mouvement pour la sécurité des usagers et pour des trains à l'heure.
Le Vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo évoque une privatisation des entreprises publiques, en particulier de la SNCB. « Alors que les défis de mobilité et de climat n’ont jamais été aussi urgents, le ministre De Croo lance la plus mauvaise piste qui soit pour les résoudre », réagit Michael Verbauwhede, spécialiste chemins de fer du PTB. Qui plaide pour plus de participation des usagers, pas du privé.

Si le mensonge et la tromperie étaient punissables, plusieurs parlementaires ou ministres libéraux auraient bien des problèmes avec la justice. La présidente des libéraux flamands de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, serait certainement même en prison. « Personne ne perdra rien de sa pension », avait-elle affirmé fin 2017 dans la presse. Et même : « Celui qui travaillera plus longtemps touchera plus de pension. » Rien n'est moins vrai.

Le 25 mai dernier, une nouvelle réglementation européenne concernant la protection de la vie privée entrait en vigueur. La « General Data Protection Regulation » - mieux connue sous son sigle, GDPR - est une loi européenne qui, officiellement, octroie plus de droits aux citoyens. Une bonne nouvelle ?
« Enfin ! » C’était le sentiment de nombreux Espagnols quand le Parlement a voté la destitution du Premier ministre Mariano Rajoy. Les livres d’histoire se rappelleront des années Rajoy comme celles de l’austérité sauvage. L’allié de toujours de Merkel et de la Commission européenne. Mais où va l’Espagne maintenant ?
Le 6 juin, les fonctionnaires des ministères fédéraux (gardiens de prisons, agents du fisc, etc.) seront en grève pour dénoncer les nouvelles attaques attaques du gouvernement contre toute une série de leurs droits rassemblés dans ce qu’on appelle « le statut ». Mais cette politique n’est pas une spécialité belge. Il s’agit d’une stratégie de l’Union européenne pour casser les services publics et les droits des salariés du secteurs publics.
280 000 personnes dans tout l'hexagone. 80 000 rien qu'à Paris. La « Marée populaire » organisée par une cinquantaine d'organisations associatives, syndicales et politiques dans plus de 80 villes était un succès, ce samedi 26 mai. Des militants du PTB ont répondu présent dans la capitale française. A la grande joie des manifestants locaux.
Ce vendredi, la population irlandaise était appelée à se prononcer par referendum pour ouvrir la porte à un assouplissement de la législation sur l'avortement. Le PTB soutient les femmes et les hommes qui, en Irlande, se battent pour défendre les droits des femmes. D’ailleurs, en Belgique aussi, le combat continue.

L’Italie a presque un nouveau gouvernement. Cette alliance entre populistes du Mouvement 5 Étoiles et extrême-droite de la Ligue inquiète l’Union européenne. Le nouvel exécutif pourrait ne plus respecter les traités européens. Mais c’est surtout l’émergence de ce gouvernement même qui devrait inquiéter. Parce qu’il illustre toutes les limites de l’intégration européenne.