Service minimum : casser d’abord les cheminots et puis…

Selon le droit international, on ne peut limiter le droit de grève ne peut être limité que si la vie, la santé ou l’intégrité physique des gens est mise en danger. Ce qui n’est pas le cas dans les transport. (Photo Solidaire, han Soete)
Selon le droit international, on ne peut limiter le droit de grève ne peut être limité que si la vie, la santé ou l’intégrité physique des gens est mise en danger. Ce qui n’est pas le cas dans les transport. (Photo Solidaire, han Soete)

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

s et toujour comme ca il fond passer des loi en douce derriere votre dos sans rien dire , je trouve cela dégueulas point s et tous , ou vas t on si on continue comme sa on vas retourner 30 en arriere il nous vole tous nos aquis ,il destructure tous tous cela pour nous faire travailer jusque en crever , une chose a dire LA NVA ET LE GOUVERNEMENT MICHEL SE SONT DES ESCROS ET VOLEUR ET MENTEUR , je serait meme d accord si vous fait greve jusque au finiche et faire tomber se gouvernement de merde
Merci pour votre article mais où est la pétition à signer. Mobiliser les citoyens reste possible mais c'est à vous et aux syndicats de lancer les initiatives.
Salut je travaille bruxelle mes prestations son 2 semaine plus de nuit 2 week par mois minimum ou et passer la vie privée je n'en peux plus mon corps me dit met de et je qui constamment fatigue et en retend de sommeil la nuit cet fait pour dormir mai on s'en fou on vous presse comme un citron et oui quand y a plus de jus on vous jetés à la mutuelle ou c4 tous simplement midi je travailla la depuis janvier 2005 je sui délégué ppt les condition de travaille son inhumaine et le favoritisme ne parlons pas cet scandaleux de vivre de voir qu on essaie d,écraser les tous petits agent de maintenances des voies et de ne pas respecter les conditions de travail et de SEcurite plus de matériel plu assez de collègue pour effectuer le travail'dans les normes de sécurité et j'en passe voilà cà ç esr m'a vie à Bxl midi
Je pense voter PTB, lors des futures élections, et essaie de convaincre beaucoup d'amis à faire de même. Mais quelques idées et actions du parti commencent à me faire hésiter. Ce projet de loi me semble correct car un acquis syndical n'est pas un acquis social. Il est temps de réduire ce pouvoir des syndicats. Une grève est bonne quand la cause est juste. Des grèves à tout va pour des raisons idiotes sont plus nuisibles qu'autre chose. Une grève spontanée parce qu'on licencie un 'collègue syndiqué' qui a volé dans la caisse ou parce qu'on 'parle' d'augmenter le temps de travail, ou pour d'autres raisons similaires, c'est louable ? Tout le monde sait bien que pour être tranquille dans une boîte, il faut se faire élire délégué syndical, et après, on a une paix royale etc.. Les profiteurs, les voleurs en politique, c'est à éliminer, mais les syndiqués qui abusent du pouvoir de leur syndicat, c'est à éradiquer également. Je crois qu'il faut être juste. On discute d'abord et si cela ne va pas, là on fera grève. D'où, les préavis de grève. Le droit de grève, c'est un droit démocratique. Et le droit de travailler, ça n'en est pas un ? Si des collègues font grève, je suis d'accord qu'ils le fassent mais si je n'approuve pas leur MOTIF, pourquoi ils m'empêchent de rentrer travailler dans mon bureau ? Je ne leur interdis pas de faire grève ? Il faut du BON SENS dans la vie et tout devient plus facile, pour tout le monde.
Stéphanie est une gilet jaune de la première heure. Stéphane est un gilet rouge de la FGTB. Ensemble, ils ont participé à la journée nationale d'action pour la hausse de notre pouvoir d'achat et de nos pensions. Une journée encore plus colorée que d'habitude à Liège, comme dans de nombreux endroits du pays. Reportage en kaléidoscope.

Avec Groen et le sp.a, le PTB va à nouveau diriger pendant six ans le district anversois de Borgerhout. Ben Van Duppen devient échevin de la lutte contre la pauvreté, de la diversité, des seniors et du développement communautaire dans un collège qui veut continuer à développer les espaces verts, à renforcer la vie associative et offrir des activités sportives et culturelles accessibles à tous.

Certains ministres de droite ont encore une raison de ne pas bien dormir. Les résultats des premières élections sociales à la SNCB sont connus, et, contrairement à ce que les partis de droite espéraient, les deux grands syndicats sortent renforcés de cet évènement de démocratie sociale.

Macron a fait ce lundi 10 décembre un discours qui était censé rencontrer les attentes des gilets jaunes de France. Mais son discours est essentiellement un piège tendu aux gilets jaunes. Un piège dans lequel de très nombreux gilets jaunes ne sont pas tombés. Ils annoncent la poursuite du mouvement et « l’Acte V » de la mobilisation.

Après que la série documentaire Kinderen van de collaboratie (les enfants de la collaboration) a déchaîné les passions en Flandre, la chaîne Canvas de la VRT diffuse une deuxième série similaire, Kinderen van de kolonie (les enfants de la colonisation), consacrée à une autre période controversée de notre histoire, celle du Congo la sous colonisation belge. Nous avons rencontré l’un de ses réalisateurs, Geert Clerbout.

Eleanor « Lengua » De Guzman mène une lutte pour faire libérer deux prisonniers politiques qui lui sont chers : son père et son mari, tous deux été arrêtés début 2018. Nous l’avons rencontrée.
Solidaire, le magazine du PTB, a un nouveau rédacteur en chef : il s'agit de Michael Verbauwhede, aujourd'hui député au Parlement bruxellois pour le parti de gauche.

Bruxelles. La nuit du 22 août 2018. Après des années de harcèlement par la direction, Silvie, déléguée syndicale à la Mission locale d’Etterbeek, met fin à ses jours. Dix jours plus tard, 300 personnes lui rendent hommage lors d’un rassemblement. Un drame loin d’être isolé…

Le journaliste français, fondateur du site d’investigation Mediapart, a passé le week-end des 8 et 9 septembre à ManiFiesta. L’occasion pour Solidaire de le retrouver pour un tête-à-tête quelques heures après sa participation au débat sur « Le racisme, outil privilégié pour diviser les travailleurs ? ».

En décembre, il y aura – pour la première fois – des élections sociales à la SNCB. Rencontre avec Mike Vonk, candidat pour la CGSP-Cheminots