Voici ce que ces ados ont appris à l'école du mouvement social

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

moi je donne la solution ,tous dans la rue petit comme grand, jeunes comme vieux ,malade de plus chaque facture que vous aller recevoir ne payer plus ,que tous le monde ne paye plus , vous aller voir au bout de 5 jour le gouvernement vas plier , sa s et sur mais faut que tous le monde le face jeunes comme vieux ,mais alors tous cela s appelle la rebellion voila
Bravo! Sincères félicitations à cette jeunesse engagée. Je suis fier d'être de ce parti et je n'hésite pas à le faire savoir autour de moi. J'ai été contraint de cacher mon appartenance au PCB pendant une grande partie de ma carrière, pour ne pas risquer d'être écarté de la profession d'enseignant qui fut la mienne (dans le libre confessionnelle ). Aujourd'hui, il faut se battre contre Peters et sa loi de non droits que ce gouvernement veut imposer aux travailleurs. il faut se battre pour garantir un travail pour chaque citoyen, il faut se battre pour maintenir un salaire à la hauteur des prestations fournies, il faut se battre pour la démocratie pour laquelle nos parents et leurs parents avant eux se sont battus pour que nous puissions vivre aujourd'hui libérés de toute pauvreté. Je veux me battre pour tout cela et à vos côtés! Ils ne passeront pas tous ces marchands de sable à la sauce N-VA.
bien dit cela , nos grand parent se son battu on verser leur sueur et des larmes de sang , j espére que se gouvernement de pauvre idiot comme vous dit a la sauce N-VA se cassera les dents , mais tous ensemble battons nous rèvolton nous grand comme petit pour un avenir meilleur pour nos enfant et petit enfant , et avoir de l emplois pour nous belge et une vie convenable et un bon salaire , et nos de cacahuète comme se gouvernement veut donner MR = MENTEUR =voleur = politique de l autruche = rien pour le citoyen tous pour les patron , moi quand j entend oui nous somme en relation avec les partenaire sociaux je suis malade car s et pas vrais il ment comme il respire se charlot michel , d ailleur si il lit cela démissionne michel on veut plus de toi voleur et menteur
Quand le PTB va t il lâcher le pavé dans la mare ? Le travail est ce contre quoi l humanité a toujours lutté: utilisation des animaux de trait, création des machines, industrialisation, etc... Le manque de travail est une bénédiction ! Plus de temps pour l’apprentissage, pour la culture et l'art, pour l'entraide... Le seul grain de sable dans ce tableau idyllique est le suivant: l'humanité ne pensait pas que le fruit du travail des machines ne profiterait pas à l'humanité mais à une poignée d'opportunistes...

Les entreprises tirent la sonnette d'alarme. Selon leurs dires, elles auraient des tas de postes vacants pour lesquels elles ne trouvent personne. Pour Sacha Dierckx, docteur en sciences politiques et membre du centre d'études progressiste Minerva, ce sont des balivernes : « Si ces entreprises offraient un bon salaire, elles trouveraient des gens désireux de travailler chez elles. » 

Lorsque, le 11 février 1990, âgé de 72 ans, Nelson Mandela quittait la prison de Robben Island, il était devenu une légende mondiale. L’homme qui a croupi 27 années en prison, dont 18 ans avec ses camarades dans l’isolement complet, était devenu le symbole de la lutte contre l’apartheid, tant en Afrique du Sud que dans le monde entier. Retour sur la vie d’un homme d’exception.

Jean-Pascal van Ypersele est une sommité mondiale en tant que climatologue. Dans son livre Une vie au cœur des turbulences climatiques, il formule des réponses claires aux questions cruciales dans ce domaine et explique ce qui se passe dans et en marge des grandes conférences internationales. Il sera le 8 septembre à ManiFiesta.

Donald Trump a obtenu ce qu’il voulait au Sommet de l’OTAN : les alliés européens de l’Otan vont augmenter leurs dépenses militaires plus vite et plus que prévu. Les dirigeants européens peuvent bien faire semblant d’être insensibles aux pressions du président des États-Unis, les faits sont là : ils ont bel et bien réaffirmé leur loyauté envers l’Otan et les États-Unis. Pour le PTB, il faut clairement refuser cette voie et œuvrer à une politique de paix.

Vendre la ville au plus offrant, quitte à couler des espaces verts dans du béton. C’est une réalité que l’on retrouve dans la plupart des villes du pays. L’exemple par Liège.

John Beugnies, 50 ans, est employé dans une PME. L’élu communal montois du PTB, père de deux enfants et «  jeune papy depuis trois mois », côtoie la pauvreté quotidiennement.

La mobilité urbaine est l’un des principaux défis de l’avenir. Viabilité, santé et sécurité requièrent des mesures efficaces.

Le logement est un thème qui revient partout dans les enquêtes du PTB, qu’elles viennent de Flandres, Bruxelles ou Wallonie. Dans la Ville de Bruxelles aussi, donc.

Le 14 octobre 2018, le PTB souhaite avancer dans 33 communes du Nord et du Sud du pays afin d’y obtenir des élus qui seront autant de porte-voix des luttes qui se mènent dans les quartiers et qui défendront une ville à la mesure des gens.

Seun Kuti & Egypt 80 sera en septembre à ManiFiesta pour y faire entendre leur afrobeat au message politique puissant  : «  La lutte des classes est la plus importante. »