Nouvelles récentes

Donald Trump, Alt-Right, Alternative für Deutschland, le Front national, la N-VA… tous font partie de la « Nouvelle Droite ». Pour le professeur Ico Maly, spécialiste de la communication et de la politique sur les réseaux sociaux, ils ont en commun de combattre l’égalité, la liberté et les droits humains. Dans son nouvel ouvrage, Maly analyse le phénomène de la nouvelle droite et la structure de réseaux en ligne sur lesquels elle s’appuie.

Avec le président milliardaire Donald Trump au pouvoir ainsi qu’une majorité républicaine au Congrès, il est « normal » qu’une des idées fixes de la droite soit mise en œuvre : d’une part, une baisse radicale des impôts pour les entreprises et les gros revenus et, d’autre part, des économies draconiennes au niveau de la sécurité sociale.

Les « Paradise Papers » mettent en lumière à quel point les multinationales influencent les pays du Sud. Voici un entretien avec l’économiste équatorien Pedro Páez. De 2008 à 2009, ce dernier a fait partie d’une commission d’experts de l’ONU qui s’est penchée sur la réforme du système monétaire et financier international.

La N-VA devrait s’abstenir lors du vote au Parlement du projet de loi déposé par l’Open Vld en faveur de l’amendement de la loi Major. Le parti de Bart De Wever aurait-il fait amende honorable ?

Juste avant Noël, les quatre ministres belges de l’Environnement s’accordaient sur un « Pacte énergétique ». Celui-ci devait permettre à notre pays de réaliser les objectifs climatiques. Mais la N-VA a gâché la fête en remettant en question la sortie du nucléaire prévue en 2025 et en refusant d’accepter un Pacte énergétique comportant la fin complète du nucléaire.

Larmes de crocodile au conseil communal de Liège ce lundi 26 février. Après que le PTB ait déposé une motion sur le sujet, le PS, le cdH et le MR concèdent que les mesures d'austérité de Maggie De Block seront catastrophiques pour l'hôpital du CHR, mais acceptent de les appliquer docilement.

De nombreux membres du PTB et de ses mouvements de jeunes étaient présents aujourd’hui à Bruxelles, parmi les plus de 10 000 personnes qui ont défilé en solidarité avec tous les migrants et contre la criminalisation des citoyens et du monde associatif qui organisent la solidarité là où l’État n’est plus présent.

Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité.

Pour beaucoup de travailleurs du public, le projet de loi sur les métiers pénibles est un coup de canif dans leur droit à la pension. C’est pourquoi la CGSP entre en action le 27 février prochain. D'autres secteurs pourraient suivre. Mais qu'est-ce qui fâche autant ces travailleurs ?

Ce n'est pas parce que le travail à la chaîne ne ressemble plus tout à fait aux " Temps modernes " de Charlie Chaplin que les travailleurs ne le vivent pas comme épuisant.

Pages