Glyphosate : la Commission européenne au service de Monsanto

Photo Chafer Machinery / Flickr
Photo Chafer Machinery / Flickr

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

La commission européenne préfère prolonger le glyphosate pour favoriser la multinationales Monsanto, c'est une honte !!! Elle donne le feu vert pour empoisonné les populations, pour que là multinationales s'enrichit aux détriment de la planète et surtout des êtres humains ! À quand une Europe pour les gens !?
SAINT MONSANTO Le glyphosate est une substance active autorisée en Europe et très largement utilisée en France, en tant qu’herbicide, à la fois par les professionnels (tonnage annuel compris entre 5157 tonnes et un peu plus de 7421 tonnes entre 2008 et 2014), mais aussi par les jardiniers amateurs (tonnage annuel compris entre 1264 et 2055 tonnes entre 2008 et 2014) Monsanto propose une gamme de désherbants à base de glyphosate contenant de moins en moins de tallow-amines 08/04/2016 Dans son avis du 9 février 2016, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) précisait son intention d’étudier les co-formulants présents dans les produits phytosanitaires, en particulier ceux de la famille des tallow-amines présents dans les désherbants à base de glyphosate. Nous comprenons que l’ANSES va nous envoyer une lettre d'intention concernant ces désherbants contenant des tallow-amines. Compte tenu du débat politique qui se déroule en Europe sur la ré-homologation de la substance active glyphosate, cette lettre d'intention de l’ANSES ne nous surprendra pas. Pour des raisons commerciales et techniques, nous nous sommes déjà préparés à faire évoluer rapidement l’ensemble de notre portefeuille de désherbants à base de glyphosate vers des produits qui ne contiennent pas cette famille de co-formulant.  Fait important, les produits contenant des tallow-amines ne présentent pas un risque imminent pour la santé humaine lorsqu'ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas identifié de preuves que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.  Dans les prochaines semaines, nous éclaircirons les préoccupations et les intentions de l'ANSES et nous fournirons les compléments d’information scientifique nécessaires, si besoin est. D’ici là, nous allons continuer la transition de notre portefeuille de désherbants déjà en cours et nous nous conformerons à la décision finale de l'agence. Nous sommes convaincus que nous disposons d’une large gamme de produits qui continuera à répondre aux besoins de tous nos clients en France.   Des co-formulants, tels que les tallow-amines, sont des substances savonneuses qui aident à réduire la tension à la surface de l'eau. Ces co-formulants, aussi appelés tensio-actifs, sont présents dans de nombreux produits de consommation courante tels que le dentifrice, les déodorants, les shampoings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Questions et réponses  Q1. Qu’implique cette possible décision pour votre entreprise et votre activité en France ? L’activité glyphosate en France est dynamique. Nous proposons une large gamme de produits pour répondre aux besoins de nos clients. Nous sommes très confiants quant à notre capacité à continuer à répondre à ces besoins dans l’avenir. Q2. Que sont les agents tensio-actifs utilisés dans les désherbants ? Les tensio-actifs sont des substances savonneuses qui aident à réduire les tensions superficielles de l’eau. Les tensio-actifs sont présents dans de nombreux produits du quotidien comme le dentifrice, les déodorants, les shampooings, les détergents et de nombreux autres produits de nettoyage. Les savons et détergents associent eau et tensio-actifs (avec d’autres ingrédients) pour nettoyer nos cheveux, notre vaisselle, nos mains ou encore nos vêtements. Par exemple, les tensio-actifs présents dans les shampooings réduisent la tension de surface de l’eau pour lui permettre de se répartir sur l’ensemble de la chevelure et éliminer la couche de sébum sur les cheveux. Un tensio-actif améliore l’action d’un désherbant sur les mauvaises herbes ciblées en lui permettant d’adhérer aux feuilles au lieu de s’écouler sur le sol. Q3. Les tallow-amines posent-elles un risque pour la santé ou l’environnement ? Les tensio-actifs à base de tallow-amines sont utilisés sans risque depuis de nombreuses années. Tous nos désherbants, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes qui ont jugé que ces produits ne présentent pas de risques inacceptables pour l’homme ou l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Q4. L’utilisation de produits à base de tallow-amines pose-t-elle un risque immédiat pour la santé humaine ? Les produits à base de tallow-amines ne présentent pas de risque imminent pour la santé humaine lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations d’emploi. Lors d’une revue des données toxicologiques sur les tallow-amines en 2009, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) n’a pas prouvé que les tallow-amines sont neurotoxiques, mutagènes ou clastogènes.   Q5. Vos produits à base de glyphosate ont-ils été évalués quant à leur sûreté ? Oui. Tous nos produits désherbants à base de glyphosate, qu’ils contiennent ou non des tallow-amines, aux propriétés tensio-actives, ont été évalués par les autorités réglementaires compétentes. Il a été déterminé qu’ils ne présentent aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou l’environnement s’ils sont utilisés conformément aux Recommandations d’emploi. Q6. Est-ce un nouveau rebondissement dans le processus de réhomologation du glyphosate en Europe ? Non. Dans le cadre du processus réhomologation du glyphosate, il y a eu une discussion plus large sur l’utilisation des co-formulants dans les désherbants. Compte tenu du débat politique en court, cette lettre d’intention de l’ANSES n’est pas une surprise. Q7. Anticipez-vous de nouvelles restrictions sur les co-formulants et les tension-actifs à l’avenir ? Nous continuons à communiquer régulièrement avec les autorités réglementaires européennes et françaises. Nous souhaitons que les décisions sur les sujets réglementaires soient prises sur une base scientifique, plutôt que sur une base émotionnelle http://www.monsanto.com/global/fr/actualites/pages/monsanto-transitions-loin-de-tallowamine-dans-les-produits.aspx
Le premier argument de vente dû glyphosate ,c'est l'enrichissement de multinationales aux détriment des êtres vivants !!! Part contre le boycotte de ce poison très controversé , aux niveaux européens peut paraître utopique , mais si cela se mettrait en place dans le cas ici de Monsanto , alors là cette multinationales devrait tenir compte d'une demande d'un produit sans risque pour les êtres humains ,est c'est tout à fait légitime !!!
Nous appauvrir en nous détroussant (taxes en tous genres, taux zéro, spéculations sur les produits de 1ère nécessités, ...) ne suffit pas à apaiser cette soif d'argent de ceux qui nous dominent, il faut aussi (les laisser) nous empoisonner à petit feu... Le déficit de la sécu explose à nouveau, la faute a qui ? En laissant ces puissances produirent n'importe quoi et n'importe comment, il n'est pas étonnant que l'on développe une multitude de pathologies (cancers, Parkinson, etc.). L'humain ne demande pas à être malade, on le rend malade. Cette Europe est vermoulue dans toutes ses institutions. Elle ne défend d'aucune manière ceux qu'elle héberge . Elle n'est qu'une puissance face à ses honnêtes citoyens et s'écrase comme une m..., face aux escrocs.
Bien parlé, rien à rajouter !!!!
Bonsoir, l'argent n'a pas d'odeur. (pas comme ces infâmes produits chimiques...) D'un côté, l'on fait des efforts (le désherbage par le feu par exemple) anéantis par d'autres...
Walter Sorrentino est vice-président du Parti communiste du Brésil. Le responsable politique estime que la victoire de l’extrême droite à la présidentielle annonce une dictature ouverte, lourde de régressions sociales et de persécutions pour les forces progressistes. Sa formation appelle à la constitution d’un ample front démocratique. Entretien.

Le dimanche 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, la plateforme Mirabal organise à Bruxelles une manifestation nationale. Elle exige ainsi un engagement bien plus important du politique dans la lutte contre cette violence. Le PTB et son mouvement des femmes Marianne appellent à une mobilisation massive pour cette manifestation.

Les propositions de la direction de bpost ont été discutées aujourd’hui dans les instances syndicales. « Nous avons reçu un avis négatif unanime », a résumé la CSC. De son côté, la CGSP estime les propositions « insuffisantes » et demande « la réunion du front commun dans les plus brefs délais ». Retour sur cinq des raisons pour lesquelles les postiers rejettent le plan de la direction.

Ce 6 novembre en soirée, deux assassins se déplaçant en moto ont mis fin à la vie de Benjamin Ramos, un avocat philippin de 56 ans. Ben a consacré sa vie entière à accompagner et défendre les organisations populaires dans leurs lutte pour la justice sociale. Viva Salud condamne le plus fermement possible cette exécution extra-judiciaire.
« Le meurtre de Benjamin Ramos ne nous intimidera pas. Ni nous, ni les communautés pauvres que nous servons. Nous ne serons jamais résignés à la soumission et au silence » Communiqué de l'organisation PDG.

Le capitalisme est constamment à la recherche d’idées et de moyens pour faire fructifier son argent. Et le football, sport populaire par excellence, n’y échappe pas. Les Football Leaks ont mis en lumière la face obscure du football international.

Les postiers n'en peuvent plus de l'explosion de leur charge de travail et du manque de considération de la part de la direction. Tout ça alors que des actionnaires (et un CEO) s'en mettent plein les poches. Des travailleurs pressés comme des citrons pour engraisser quelques (riches) personnes, un cliché  ? Solidaire est allé vérifier sur place.

L'humanité est confrontée à un défi sans précédent. Les dix prochaines années seront cruciales pour notre climat. Il est encore possible d'agir. Mais il faut une révolution rapide et profonde dans tous les secteurs. Et donc aussi... du courage politique.

Depuis 30 dans déjà, l’élite politique du monde entier a la possibilité d’enclencher un revirement vers une économie durable. Il serait très naïf d’espérer que, de lui-même, le sommet climatique en Pologne aboutira à de bons résultats. C’est par l’action et la mobilisation que nous pourrons mettre les négociateurs sous pression.

« L’empire de l’or rouge », du journaliste français Jean-Baptiste Malet, est une enquête au coeur de l’industrie de la… tomate.  Si se plonger dans un tel sujet peut paraître saugrenu, le résultat est encore plus surprenant. Interview.

Voici un aperçu du contenu du numéro de novembre et décembre. En vous abonnant, vous recevrez non seulement ces articles plus vite, mais aurez également accès aux photos, dessins et à bien d'autres informations.