Nouvelles récentes

Le gouvernement a prévu dans son programme l’instauration d’un « service garanti » en cas de grèves à la SNCB, dans les prisons et à Belgocontrol. Pour le bien des usagers. Vraiment ? Syndicats, juristes et usagers se posent la question.

La semaine dernière, en Allemagne, le syndicat des conducteurs de train (GDL) organisait pour la quatrième fois une grève avec un grand succès. Le GDL doit affronter de très fortes pressions de la part de la direction des chemins de fer allemands, des médias et du gouvernement. Mais il tient bon.

Le syndicat allemand des conducteurs de train (GDL) a lancé une action de grève qui a paralysé l'Allemagne du 5 au 8 novembre. La liberté syndicale était au cœur des revendications et, malgré les pressions de la direction, le tribunal de Francfort a donné raison aux grévistes.

Même les Irlandais descendent dans la rue. Dans un pays où tous les travailleurs sont incités à faire des sacrifices permanents pour une poignée de super-riches, la « taxe sur l’eau » a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la sixième (et dernière) partie de son journal de bord.
Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la quatrième partie de son journal de bord.
Marco Van Hees, député fédéral PTB, participe à une mission de 5 jours en Palestine organisée par le CNCD. Voici la cinquième partie de son journal de bord.

Ce 6 novembre, dans les rues de Bruxelles, de nombreuses organisations sociales, citoyennes, environnementales, culturelles, féministes… ont fait entendre leur mécontentement concernant les plans du gouvernement Michel-De Wever, aux côtés des syndicats. Hart boven Hard, le mouvement citoyen qui rassemble plus de mille associations de Flandre, a fait résonner son chant de résistance, d’espoir et de perspective différente.

Jeunes travailleurs, organisations et mouvements de jeunes, étudiants ou écoliers, les jeunes du nord comme du sud du pays étaient nombreux à la manifestation nationale ce jeudi 6 novembre. Coupes dans l’enseignement ou dans l’associatif et la culture, mesures d’exclusions contre les jeunes chômeurs ou emplois low-cost : si chacun avait ses propres leitmotiev, un même refus de mesures qui mettaient en danger l’avenir des jeunes les rassemblait.
Plus de 120 000 manifestants selon les estimations les plus prudentes. Nous nous sommes promenés dans la manifestation et avons rencontré quelques syndicalistes. (Photos Dieter Boone)

Pages